«Nous avons vécu le pire moment de notre vie»


Le pire cauchemar qu’on vécut des parents. L’enlèvement de leur nouveau-né. Une femme s’est fait passer pour une infirmière et a pris le bébé prétextant des examens. La mère a eu un doute … Mais trop tard. Le bébé a été enlevé mais heureusement, grâce aux réseaux sociaux, aux policiers et 4 jeunes, la petite est revenu dans les bras de ses parents après une escapade de moins de 3 heures
Nuage

 

«Nous avons vécu le pire moment de notre vie»

 

La petite Victoria a été retrouvée saine et sauve

«Hier, nous avons vécu le pire moment de notre vie. Un sentiment que personne ne veut et ne devrait vivre. »

C’est en ces mots que la mère de la petite fille enlevée, lundi soir, à l’hôpital de Trois-Rivières a décrit les extrêmes moments d’angoisse qu’elle a vécus à la suite de l’enlèvement de sa petite Victoria, lundi soir, à l’hôpital de Trois-Rivières.

«L’impuissance face à cette situation était difficile à accepter. Nous devions être patients, chose qui n’est pas facile quand votre enfant est enlevé. Les pires scénarios tournent en boucle dans nos têtes. Malheureusement, les fins ne sont pas souvent heureuses, surtout dans ces cas là. C’était difficile pour nous de penser positivement étant donné les circonstances», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Heureusement, trois heures plus tard, la jeune mère tenait sa petite fille dans ses bras. Un soulagement immense.

«La petite Victoria porte bien son nom pour cette victoire. Donner la vie à notre enfant est un moment incroyable, mais retrouver notre enfant sain et sauf est un sentiment indescriptible.»

Mélissa McMahon a tenu à remercier tous ceux qui ont permis de retrouver son nouveau-né.

«Merci à tous les Québécois qui ont pris la peine d’en faire plus… vérifier le secteur, les stationnements, les voitures rouges… Nous avons senti un grand soutien provenant de la population. Cette victoire vous revient à vous tous! Ce matin, nous sommes fiers et nous nous sentons en sécurité d’être des Québécois, un peuple qui se soutient et qui s’entraide dans de telles histoires d’horreur. Nous avons reçu une énorme vague d’amour de votre part!»

Elle a vanté le travail des policiers dont l’enquête a permis de diffuser rapidement la photo de la suspecte.

«Je voudrais remercier les milliers de policiers, enquêteurs à travers le Québec qui ont fait preuve de beaucoup de compassion et qui se sont mis au travail sans tarder pour retrouver mon bébé. Ils ont fait un travail efficace et ont lancé l’alerte très rapidement. Hier, c’était une victoire pour nous, mais aussi pour vous. votre travail a été exceptionnel et nous avons de la chance d’avoir un système aussi efficace pour nous aider dans une telle situation.»

Elle a également tenu à exprimer toute sa reconnaissance envers le personnel du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières où a lieu l’enlèvement

«Vous avez vécu cette terrible histoire avec nous. De plus, vous avez été très alerte, ce qui m’a rapidement fait réaliser, en moins d’une minute, que mon bébé m’avait été enlevé. J’ai couru vers la sortie de l’hôpital et encore là, de nombreux patients et visiteurs m’ont porté secours et nous ont transmis des informations rapidement sur la femme ainsi que sur son véhicule. Merci à ces gens, merci aux gardiens de sécurité qui ont rapidement agi et trouvé une photo avec l’aide des policiers.»

Une photo qui a eu un impact déterminant dans la suite des choses. Elle a été transmise des milliers de fois sur les réseaux sociaux, ce qui a permis d’identifier la ravisseuse.

«La photo a sauvé notre fille! En moins d’une heure, la photo était partout.  Vous avez été plusieurs milliers de personnes à partager la photo de cette femme sur les réseaux sociaux et ce, sans relâche. Sachez que c’est ce qui l’a sauvée, notre petite Victoria. Chaque clic, chaque partage a fait la différence.»

Elle n’a pas oublié les quatre jeunes qui ont identifié la suspecte et qui ont contacté les policiers, ce qui a permis son arrestation.

«Quatre merveilleuses personnes, que nous avons eu la chance de rencontrer, ont identifié cette femme grâce à Facebook. C’est la seule raison qui explique pourquoi Victoria est dans mes bras en ce moment.»

Elle conclut en conseillant aux mamans de faire preuve de vigilance.

«Ne vous laissez jamais influencer par un uniforme. Je sais que ça peut paraître anodin, mais si je m’étais méfiée plus, tout ça aurait été évité. Vérifiez le badge de l’infirmière, posez des questions. C’est votre enfant, ne le quittez pas des yeux. Je ne voudrais pas que quelqu’un d’autre vive cela.»

 

http://www.lapresse.ca/

7 réponses à “«Nous avons vécu le pire moment de notre vie»

  1. Effrayant quand on s’imagine à la place des parents ! Mais lire que les réseaux sociaux et des centaines de personnes les ont aidés est très  » rassurant  » …En particuliers les 4 jeunes gens !
    Enfin tout est bien qui finit bien ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s