L’homme et la bête


Les animaux sauvages ont beaucoup perdu avec l’être humain, que ce soit le territoire, le respect que certains négligent ou encore le fait que la nourriture attirent des animaux affamés n’aide en rien a vivre en paix avec eux. Heureusement, que d’autres cherchent à protéger et sauver les animaux sauvages
Nuage

L’homme et la bête

 

Les êtres humains peuvent parfois éprouver certaines difficultés à partager leur territoire avec les animaux… En voici quelques exemples !

Par Julian Cymbalista-Clapp

Crime

Crédit photo : Thinkstock

Amateurs de grand air, attention : tourmenter des animaux peut se retourner contre vous. Fin juillet dernier, cinq amis observaient un orignal sur le lac Eagle, en Ontario. Au lieu de l’épier à distance, les hommes ont encerclé le cervidé avec leur bateau, et l’un des passagers a sauté sur son dos. Bien que l’animal assiégé ait rapidement réussi à s’échapper, ce ne fut pas le cas des deux frères Weiers, Andrew (le conducteur) et Matthew (le cavalier). Reconnus coupables de violation de la Loi sur la protection du poisson et de la faune, les deux hommes ont été condamnés à un total de 2 500 $ d’amende.

Revanche

Crédit photo : Thinkstock

Les rôles se sont inversés un mois plus tard, lorsqu’un habitant de la banlieue de Stockholm a appelé la police après être tombé sur cinq wapitis en état d’ébriété. Rendus soûls par les pommes fermentées du jardin de l’homme, les intrus bloquaient l’accès à sa maison. L’affrontement avec les forces de l’ordre a été évité puisque le gang de cerfs a pris la poudre d’escampette, mais le propriétaire s’est vu conseiller de nettoyer son jardin s’il voulait éviter de nouvelles visites.

Rédemption

Crédit photo : Thinkstock

L’humanité a gagné un bon point en novembre : deux habitants de Terre-Neuve à l’esprit vif ont secouru un requin échoué, repéré en train de s’étouffer sur un morceau de peau d’orignal. Jeremy Ball, un passant, a arraché l’objet blessant de la gorge du requin, avant de pousser et tirer le poisson de 2,5 m jusqu’à l’eau, avec l’aide d’un certain Derrick Chaulk. Après une courte pause, la créature est retournée dans les l’océan.

http://selection.readersdigest.ca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s