ENFANT : ÉLOGE DE L’HISTOIRE DU SOIR…


Je ne me souviens pas qu’on m’a raconté des histoires quand j’étais petite, mais en gardant mon neveu a l’adolescence, ce fut une habitude que j’ai continué plus tard … Lire une histoire est important pour l’enfant et c’est aussi du temps que l’on prends pour un tête-à-tête après une journée bien remplie
Nuage

 

ENFANT : ÉLOGE DE L’HISTOIRE DU SOIR…

 

Une étude vient de démontrer que raconter une histoire aux enfants juste avant de les mettre au lit leur permet de retenir les mots plus efficacement que quand ils restent éveillés après.

Encore une bonne raison de prendre son temps…

Les parents qui travaillent font souvent face, en rentrant, à des moments intenses. Il faut chercher le ou les enfants, les nourrir, les laver, et les coucher. Le tout s’ajoute à la fatigue d’une journée de travail, et à ce qui concerne les adultes aussi – raconter sa journée à son conjoint, faire à manger, etc.

Bref, chaque minute est précieuse et il n’est pas évident de tout gérer sans tensions.

Alors l’histoire en plus de tout ça… c’est souvent tentant de s’en passer.

Après tout, le sommeil est précieux aussi.

Et puis raconter une histoire, c’est s’exposer à la demande d’une autre histoire, puis d’une troisième… Ce qui risque de créer (ou d’ajouter) des conflits puisque plus les enfants sont fatigués, moins ils toléreront la frustration !

Le luxe d’un peu de temps


Malgré tout cela, l’histoire du soir est trop précieuse pour que l’on s’en passe.

On l’a vu, ses bienfaits sur le vocabulaire des enfants sont maintenant prouvés par la science.

Mais une histoire, c’est surtout se poser quelques minutes, retrouver le calme – refaire la paix si nécessaire – autour d’un rituel qui est sûrement aussi vieux que les hommes.

Une histoire qui fait peur, qui fait sourire ou réfléchir, c’est un moment hors du réel qui permet, peut-être pour la
première fois de la journée, d’oublier que le temps passe.

Beaucoup trop précieuse pour être sacrifiée pour quelques minutes de sommeil !

Quelques conseils pour réussir à caler une histoire vraiment tous les soirs…


  • Etre très clair au départ sur le nombre de livres qu’on va raconter.
    (Ou le nombre de pages s’il s’agit de lire un vrai roman à un enfant plus grand).
  • Ne pas forcément laisser le choix de l’histoire à l’enfant.
    Même si l’étude montre que raconter toujours la même histoire est aussi bénéfique qu’en changer régulièrement, la lassitude des
    parents est à mettre en balance avec le plaisir de l’enfant…
  • Avoir des histoires (très) courtes en réserve en cas de coucher trop tardif.

  • Rester très calme :

    L’histoire, ce sont les dernières minutes de la journée, donc parfois les plus difficiles.
    Mais perdre ses
    nerfs dans la dernière ligne droite, ce serait vraiment du gâchis !
    Passer la
    main à celui des parents qui est le moins fatigué ou énervé sera sage.

Source : Front Psychol. 2014; 5: 184.

publié par Marion Garteiser, journaliste santé

http://www.e-sante.be/

6 réponses à “ENFANT : ÉLOGE DE L’HISTOIRE DU SOIR…

  1. Manu ne s’endormait jamais sans  » son  » histoire et….il fallait qu’elle soit dans un livre ( B.D ou autre ) ….Peut-être que çà explique son gout pour la lecture aujourd’hui ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s