Parole d’enfant ► Comment partager une pomme,


C’est intéressant de poser des questions aux enfants, pour voir comment leur logique peuvent être tout à fait déconcertante
Nuage

 

Comment partager une pomme

 

C’est arrivé lorsque j’enseignais les fractions à un élève dans une ONG (Organisation Non Gouvernementale).

Je lui ai demandé: « comment sers-tu 3 pommes à 4 personnes », en m’attendant à ce qu’il me réponde 3/4 de pommes par personne.

Après une brève pause, l’enfant a répondu: « je ferais du jus de pomme et en servirais un verre à chacun. »

Même si ça n’était pas la réponse que j’attendais, j’étais impressionnée.

http://www.out-the-box.fr/

Pendant 8 jours, un chien attend son maître devant l’hôpital


Ce chien se fout bien que son maitre ne soit pas riche et qu’il a une apparence négligée. Ce qui importe, c’est l’affection qu’il reçoit et en retour, c’est une fidélité sans limite à son maitre
Nuage

 

Pendant 8 jours, un chien attend son maître devant l’hôpital

 

Seco retrouve son maître après huit jours de séparation.Photo : Youtube

Une belle preuve de fidélité. Le 31 mars, Lauri da Costa, un SDF de Passo Fundo, dans le sud-est du Brésil, a été violemment attaqué par des voyous. Blessé au front par une pierre, il se rend alors à l’hôpital le plus proche avec son chien, Seco, âgé de 4 ans. Mais quand les médecins examinent Lauri, ils diagnostiquent un mélanome sur son visage qui doit immédiatement être opéré.

La visite qui ne devait durer que quelques heures va en fait s’étaler sur plusieurs jours. Et dehors, Seco attend patiemment son maître : pendant huit jours, il ne quitte pas le parking de l’hôpital

. Le personnel médical, qui s’aperçoit de sa présence, va finalement lui fournir de l’eau et de la nourriture.

Explosion de joie

Puis finalement, alors qu’il n’est pas encore rétabli et se déplace en fauteuil roulant, Lauri est autorisé à sortir de l’établissement pour retrouver Seco pendant quelques minutes. Et là c’est l’explosion de joie : le chien ne cesse de tourner et de bondir autour du sans-abri.

Mais ce dernier doit rester à l’hôpital quelques jours supplémentaires le temps de complètement se rétablir. Son chien reprend alors sa place sur le parking en attendant la sortie définitive de son maître. 

http://www.metronews.fr/

Truc Express ► Verres pris l’un dans l’autre


Un petit problème qui peut occasionné un certain énervement mais avec une solution toute simple qui facilite la vie
Nuage

 

Verres pris l’un dans l’autre

 

Envoyé par: Janine,
 

Remplir le verre du dessus d’eau froide ou de glace tandis que celui du dessous est trempé dans l’eau chaude pour séparer des verres pris l’un dans l’autre.

http://www.coupdepouce.com/

La peur d’être en retard


    Je suis du genre a vérifier 3 ou 5 fois mon itinéraire en autobus, surtout s’il faut que je transfert de bus pour arriver à l’heure. C’est vraiment stressant !!! Alors qu’aller a pied a un rendez-vous, je n’ai pratiquement pas de problème
    Nuage

     

    La peur d’être en retard

  1. peur retard

    Photo :Thinkstock
Nadine Descheneaux, Coup de pouce,

La simple idée d’arriver en retard au travail, au service de garde, à un rendez-vous ou même à notre souper de filles nous angoisse au maximum? On essaie d’en trouver la raison.

Est-ce que, enfant, on s’est fait chicaner ou humilier devant la classe pour un retard? Peut-être craint-on alors de voir la situation se reproduire. Chose certaine, derrière l’obsession de toujours arriver en avance se cache une grande insécurité et une peur profonde de déranger, de se faire réprimander, juger, rejeter – bref, de déplaire.

«Pour ces personnes, arriver en avance est une forme de contrôle et une façon de gérer leur stress», explique Francesca Sicuro, psychologue.

On aimerait se débarrasser de cette source d’anxiété?

«Pour s’en sortir, on trouve la peur en cause. On peut ainsi mieux replacer les choses dans un contexte réaliste», propose Mme Sicuro.

Notre amie va-t-elle nous chicaner si on arrive en retard au souper de filles? Notre patron nous mettra-t-il à la porte parce qu’on a été prise dans le trafic?

«En s’imaginant ce qui se produirait pour vrai si on arrivait en retard, on va réaliser que les conséquences ne sont jamais aussi terribles qu’on se l’était imaginé», affirme la psychologue.

Par la suite, on travaille à se défaire de notre habitude en arrivant progressivement de moins en moins en avance. Si on avait l’habitude d’arriver 30 minutes d’avance, on vise 25 puis 20 minutes, tout en apprenant à gérer notre stress.

http://www.coupdepouce.com/

Adoption : l’improbable parcours d’un chat pétomane


 

Un chat qui en principe ne devrait pas avoir aucun problème d’adoption et pourtant sitôt adopté, sitôt remit au refuge. Il est pourtant adorable, adore les câlins, mais … Il a besoin d’espace aérer ses flatulences
Nuage

 

Adoption : l’improbable parcours d’un chat pétomane

 

Lenny, le chat pétomane

Lenny, un pensionnaire d’une clinique vétérinaire de l’Etat de New York, très vite adopté et aussi vite rapporté parce qu’il pétait trop.

Photo : DR

FLATULENCES – Il est mignon comme tout, ses nouveaux maîtres étaient conquis, oui, mais 48 heures après l’avoir récupéré dans une clinique vétérinaire, ils ont ramené le malheureux chat à la SPA.

Vous avez vu la photo ci-dessus ? Ce chat à adopter est adorable, n’est-ce pas ? Oui, mais pour son plus grand malheur, sachez qu’il pue. Vraiment. Alors que feriez-vous, vous l’accueilleriez malgré tout ?

« Ce chat pète tout le temps ! »

Les derniers qui s’y sont collés ont tenu deux jours avant de renoncer. Notez que ce ne sont pas forcément de mauvaises personnes. Ils ont souligné que l’animal était charmant, mais dans leur petit appartement, ils ont vite réalisé que la cohabitation avec Lenny serait impossible et il l’ont ramené au centre vétérinaire où ils l’avaient pris en charge.

« Ce chat pète tout le temps », ont-ils écrit de façon très laconique sur le formulaire de retour pour expliquer leur démarche. De mémoire de soigneurs, on avait vu beaucoup d’animaux ramenés à la hâte, par exemple parce qu’ils étaient agressifs, mais jamais pour un tel motif.

Le « chat puant » a trouvé d’autres habitudes alimentaires…

Presque désolés de cette incompatibilité, les maîtres temporaires de Lenny, que tout le monde surnomme désormais « le chat puant », ont estimé qu’il était plus fait pour une vie en plein air, pour une vie de jardin, que dans un espace cloisonné où ses flatulences intempestives pourraient finir par l’indisposer lui-même.

Avec une alimentation saine, les tenants de la clinique vétérinaire de Scottsville, dans l’Etat de New York, aux Etats-Unis, assurent pourtant que le félin ne présente plus ni ballonnements ni gaz malodorants. Le tout était sans doute de le nourrir correctement.

… Et un nouveau gîte.

Quoi qu’il en soit, et quitte à vous décevoir si Lenny vous a séduit, sachez qu’après un criant appel sur Facebook, il a trouvé un foyer lundi dernier.

« Salut, on m’a ramené au centre parce que je pétais trop. J’espère trouver une personne qui saura m’aimer même si mes vents puent. Je suis un mâle opéré, âgé de 19 mois, et j’adorerais devenir votre chat, câlin et… odorant. Je suis très sociable, j’adore qu’on me prenne dans les bras, qu’on me caresse » expliquait-il, précisant avoir pour seul défaut que parfois, ses boyaux le lâchent. Le buzz a vite permis au chat pétomane de se trouver une famille d’accueil, on l’espère, dotée de beaucoup d’espace.

http://www.metronews.fr/

Ohio Un intimidateur goûte à sa propre médecine


Je ne pense pas que cette condamnation pourrait s’appliqué a des adolescents ou des enfants, mais pour un adulte, oui, je crois que c’est une condamnation qui je pense pourrait enlever l’envie de recommencer
Nuage

 

Ohio

Un intimidateur goûte à sa propre médecine

 

 

Un intimidateur goûte à sa propre médecine

Crédit photo : Reuters

Un homme de 62 ans de l’Ohio a été condamné à une peine d’humiliation publique pour avoir intimité des enfants handicapés pendant plus de 15 ans.

Edmond Aviv, qui a acquiescé à des accusations de délit et d’inconduite, a été condamné vendredi à se tenir debout au coin d’une rue de South Euclid, portant une pancarte sur laquelle était écrit :

«JE SUIS UN INTIMIDATEUR! Je m’en prends aux handicapés et aux enfants et je suis intolérant envers ceux qui sont différents de moi. Mes actions ne sont pas en accord avec l’esprit de communauté qui caractérise la diversité de South Euclid où je vis.»

Selon le site de nouvelles cleveland.com, l’accusé s’est rendu à l’intersection à 8 h 57 et a tenu sa pancarte jusqu’à 14 h.

Edmond Aviv terrorisait les enfants de son voisin qui a adopté deux petits noirs souffrant de déficience développementale.

«Lorsque les enfants allaient jouer dehors, ils devenaient la cible d’Aviv, a dit la juge Gayle Williams-Byers. Si les petits échappaient la balle, il la lançait le plus loin qu’il pouvait pour que les enfants, avec leurs capacités limitées, puissent la récupérer.»

L’accusé a aussi écopé d’une sentence de 15 jours en prison. Il doit suivre des cours de maîtrise de la colère et faire 100 heures de travaux communautaires.

http://tvanouvelles.ca/

La drosophile, une mouche de combat


Avoir un gros cerveau, est-ce que cela rend plus calculateur pour mieux échapper au danger ? Alors que les mouches à fruits qui ont un minuscule cerveau sont capables de changer de direction plus vite qu’un clin d’oeil
Nuage

 

La drosophile, une mouche de combat

 

Une mouche drosophile

Une mouche drosophile Photo :  iStockphoto

Les mouches drosophiles, plus communément appelées mouches à fruits, exécutent des manoeuvres de diversion similaires à celles des avions de combat quand elles sont pourchassées par des prédateurs, selon une étude publiée dans la revue américaineScience.

Ces mouches, de la taille d’une graine de sésame et dotées d’une vision leur permettant de détecter rapidement des prédateurs, effectuent des virages brusques à 90 degrés, volant même parfois presque sur le dos pour échapper à une attaque.

Pour arriver à ces observations, des chercheurs de l’Université de Washington ont utilisé trois caméras vidéo sophistiquées capables de prendre 7500 images à la seconde. Chacune saisissait les mouvements des ailes et du corps de 40 à 50 mouches volant dans un cylindre alors qu’on leur montrait des projections de prédateurs qui s’approchaient.

« Ces insectes battent des ailes 200 fois par seconde, et ils peuvent en un seul battement très vite changer de direction et continuer ensuite à accélérer », précise Florian Muijres, de l’Université de Washington, principal auteur des travaux.

« Nous avons découvert que les mouches drosophiles peuvent changer de cap en moins d’un centième de seconde, soit 50 fois plus vite qu’un clin d’œil, et beaucoup plus rapidement qu’on aurait pu l’imaginer. Le cerveau de ces mouches est capable d’effectuer des calculs complexes dans un laps de temps très bref, permettant de localiser le danger et de déterminer la meilleure manoeuvre pour y échapper, selon que le prédateur se trouve sur le côté, droit devant ou derrière », indique Michael Dickinson, professeur de biologie à l’Université de Washington et coauteur de cette recherche.

M. Dickinson considère comme remarquable le fait qu’un insecte ayant un cerveau de la taille d’un grain de sel puisse générer des comportements comparables à ceux d’animaux beaucoup plus grands, comme les souris.

http://ici.radio-canada.ca/