Quand des chiens deviennent les témoins d’enquêtes judiciaires


Je pense que certains chiens peuvent vraiment avoir une réaction négative envers une personne qui a fait du mal a son ou ses maîtres, mais les présenter comme témoin à la barre, je ne pense pas, du moins pour la majorité des cas (car il y a toujours des exceptions) qu’on ne peut accepter ce genre de témoignage
Nuage

 

Quand des chiens deviennent les témoins d’enquêtes judiciaires

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : az1172 – Flickr

En à peine deux mois, en France, deux enquêtes sur des homicides ont été appuyées par de bien étonnants témoins : des chiens !

Le mois dernier, Théo le Dalmatien était auditionné en présence d’un vétérinaire, dans l’espoir que ses réactions confirment les soupçons de la police.

Le chien était en effet présent lorsque sa maîtresse, la riche veuve d’un marchand d’art, a été assassinée. Et devant le juge, des policiers, une greffière et un comportementaliste canin, il aurait reconnu les suspects.

« Des signaux olfactifs et physiques« 

« Pour la personne qui a fait du mal à sa maîtresse, le chien va d’abord avoir une réaction visible physique de recul, ensuite de peur. Il va manifester des signaux olfactifs et physiques: regard, position des oreilles, du corps également«  affirmait alors l’expert canin.

Et voilà que jeudi matin, deux autres chiens ont été appelés à témoigner dans le cadre d’une enquête concernant le meurtre d’un jeune homme âgé de 27 ans, rapporte RTL.

Tango, un Labrador âgé de 9 ans, aurait assisté au meurtre, et ferait depuis des cauchemars, si l’on en croit les parents de la victime. Il a alors été « convoqué » aux côtés de Norman, le deuxième chien de la victime non présent au moment des faits, afin que leurs réactions soient comparées.

Hélas, Tango n’a eu aucune réaction significative lorsqu’un suspect lui a été présenté. Chose qui ne surprend pas l’avocat de ce dernier, jugeant ridicule la présence de l’animal en tant que témoin.

« Selon que Tango lèverait la patte droite, remuerait la babine gauche ou remuerait la queue, il reconnaîtrait ou non mon client !«  s’exclame-t-il.

http://wamiz.com/

Une réponse à “Quand des chiens deviennent les témoins d’enquêtes judiciaires

  1. C’est vrai qu’un chien (même un chat ? ) aura une réaction de défense , peur ou d’agressivité devant la personne qui a fait souffrir son maitre en sa présence , mais de là à le  » convoquer  » comme témoin devant un tribunal ???

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s