On ne trouve pas le bonheur


Une autre définition ou de mode d’emploi du bonheur que j’aime bien et résume bien ma façon de voir le bonheur
Nuage

 

On ne trouve pas le bonheur

 

Photo d’ Amandine Durand

Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait. Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque, mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons.

Anonyme

Un petit chien tient tête à un molosse pour défendre sa gamelle


Les petits chiens ne sont pas tous des peureux, surtout quand il s’agit de garder leur nourriture et ce même si un grand chien veut lui prendre son bien
Nuage

 

Vidéo : Un petit chien tient tête à un molosse pour défendre sa gamelle

 

ANIMAUX – Petit mais costaud. Ce célèbre slogan publicitaire convient parfaitement à Sadie, le petit chien

Dans un combat pour protéger sa gamelle, Sadie parvient à tenir tête à Foxey, un molosse déconcerté par tant de hargne pour une poignée de croquettes. On vous laisse découvrir cette version canine de David contre Goliath dans la vidéo en tête d’article

 

http://actualite.portail.free.fr/

Le Saviez-Vous ► Un hôtel-labyrinthe conçu pour torturer 200 personnes


Un hôtel qui cachait des horribles secrets tenus par un médecin psychopathe qui a existé vers la fin des années 1800. Son hôtel bien loin d’être accueillant.
Nuage

 

Un hôtel-labyrinthe conçu pour torturer 200 personnes

 

 

En 1893, le pharmacien Herman Mudgett  alias  H. H. Holmes fit construire un hôtel de trois étages à Chicago spécialement pour y tuer des gens : le « château de l’horreur ».

H. H. Holmes, plus connu sous le nom de Docteur Henry Howard Holmes, est considéré comme le premier tueur en série américain.

Dans son hôtel, surnommé « Le châteu des Horreurs », il tua et mutila de nombreuses victimes, toutes de femmes. Il avoua 27 meutres, mais seulement 9 purent être prouvés, alors qu’au total, certains estiment qu’il a tué plus d’une centaine de personnes, voir  environ 230, si on se base sur le nombre de disparitions.

Le 8 juillet 1878, à 18ans, Holmes épouse Clara A. Lovering de Alton, New Hampshire , une jeune femme d’une riche famille qui a payé ses études de médecine.

 Il décide d’ouvrir un hôtel, pour l’exposition universelle le 1 mai 1883 et séduira une jeune millionnaire, Myrta Belknap qu’il épouse Le 28 janvier 1887 après avoir définitivement adopté le nom de Holmes.

Etant encore marié à sa première épouse et ce faisant devient bigame. Il tente mollement un divorce de sa première épouse mais ne le mené pas à terme.

Gràce à des faux sous plusieurs identité, il réussit à escroquer 5000$ à Myrta pour se construire une somptueuse maison à Wilmette , dans la banlieue de Chicago.

Il épousera une troisième femme le 9 janvier 1894 et aura également des rapports avec Julia Smythe, l’épouse de Ned Connor, un de ses employés. Julia deviendra l’une de ses victimes.

Holmes était bel homme et savait user de son charme auprès des femmes de la société qu’il n’a aucune difficulté à séduire.

La pharmacie de Holton était situé au coin de Wallace et de soixante-troisième rue, dans la banlieue de Englewood.


A la mort du propriétaire mort d’un cancer,  Holmes assassine l’épouse et élabore un mensonge pour sa famille et ses amis , leur narrant le déménagement de Mme Holton pour la Californie. Holmes fera de cette pharmacie et du reste de l’immeuble , son hôtel, son « château de l’horreur » comme on le nommera plus tard.

Pour amènager son château, Holmes se tourna vers plusieurs entreprises, qu’ils s’arrange pour ne pas payer, et qu’il quitte même sans avoir achevé les travaux. Ainsi, il est le seul qui connaissait en détail le bâtiment , ses caches et chambres cachées, ses sous sols piégés et ses prisons. 

 Cette bâtisse était un véritable labyrinthe avec des escaliers ne menant nulle part, des chambres sans fenêtre et des sous-sols piégés. Le nombre de victimes reste flou mais pourrait aller jusqu’à 200 personnes, dont il revendait les squelettes à des écoles de médecine.

Lorsque la police fouilla le château , elle découvrit des chambres dont les murs ou plafonds mouvant pouvait broyer les victimes, des chambres à gaz, les pièges qui activaient toutes sortes de lames ,de fléchettes empoisonnées, ou de coups de feu. Dans une pièce, surnommé « le donjon, a été installé un nombre impressionnant d’instruments de torture. Holmes en médecin sadiques avait recrée un musée de la torture comparable à la Tour de Londres.

Holmes a été inculpé pour le meurtre de Pitezel, et après ses aveux pour 27 meurtres commis à Chicago, Indianapolis et Toronto, et six tentatives de meurtres .

En prison , il perçu 7.500$ d’ « Hearst Papiers » en échange de l’écriture de sa biographie.

Le bâtiment brûla entièrement en 1895. Holmes fut pendu dans la prison de Philadelphie le 7 mai 1896.

http://regardnoirpolars.blogspot.fr/
http://secouchermoinsbete.fr/

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!


Vous perdez ou on vole votre cellulaire et c’est la catastrophe. Ce n’est pas juste a cause de la valeur du téléphone mais surtout ce qu’il y contient. C’est à dire, une clé pour entrée dans vos données personnelles.
Nuage

 

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!

 

Téléphone perdu ou volé: les gens fouillent dedans!

Photo Fotolia

Stéphane Vaillancourt

 

La firme de sécurité Symantec vient de publier un rapport sur le projet Honey Stick 2014, qui consistait à abandonner délibérément des téléphones intelligents dans 6 grandes villes canadiennes. Le but du projet: suivre à la trace les actions des gens qui les récupéraient afin d’étudier le comportement humain.

Au total, 60 téléphones contenant des données personnelles et professionnelles simulées ont donc été laissés dans des commerces, sites touristiques et autres endroits très fréquentés de Vancouver, Calgary, Toronto, Otttawa, Montréal et Halifax.

Voyez ce qui est arrivé à ces téléphones…

LE PROJET HONEY STICK

Le chercheur en sécurité Scott Wright, de la firme Security Perspectives Inc., a donc été mandaté par Symantec au début de 2014 afin de mener cette étude.

Les téléphones utilisés étaient tous munis d’un mécanisme GPS permettant de les suivre à la trace. Aucun téléphone n’était protégé afin de permettre d’étudier le comportement des gens qui les récupéraient.

«Sur les 60 téléphones perdus, 93% ont été consultés. Environ 55% des gens qui ont trouvé un appareil ont tenté de contacter le propriétaire, mais la firme a perdu la trace de 7 des appareils peu de temps après qu’ils aient été récupérés», affirme Stefano Tiranardi, directeur régional chez Symantec et spécialiste en sécurité. Ces téléphones ont soit été réinitialisés, éteints, etc.

QUELS SONT LES DANGERS LORSQUE L’ON PERD SON TÉLÉPHONE?

Un téléphone égaré et non verrouillé (protégés par un mot de passe) laisse l’accès libre à toutes les données qu’il contient: photos, vidéos, contacts, messages textes, courriels, réseaux sociaux et autres applications pouvant contenir des données personnelles, professionnelles ou bancaires.

Pire, certains logiciels permettent de stocker ses mots de passe ou d’avoir accès à distance sur un ordinateur. Une personne mal intentionnée pourrait donc se brancher à distance à votre ordinateur personnel ou à un ordinateur de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

D’ailleurs, un fichier «Mots de passe enregistrés» a été consulté sur 52% des appareils, une application «Services bancaires en ligne» a été accédée sur 35% des appareils, alors que des tentatives de consulter une application «Administration à distance» ont été enregistrées sur 20% des appareils.

Trouver autant d’informations au même endroit simplifie énormément la tâche à quelqu’un qui voudrait effectuer des achats, voler votre identité ou, encore, voler de la propriété intellectuelle appartenant à l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

QUE FAIRE POUR SE PROTÉGER?

Tous ces téléphones avaient une chose en commun: ils n’étaient pas protégés par un code ou un mot de passe.

La première chose à faire immédiatement, afin de protéger vos données, serait donc de configurer un code ou mot de passe afin de verrouiller votre appareil dès sa mise en veille ou de façon automatique, au bout de quelques minutes.

«Actuellement, 64% des téléphones ne sont pas verrouillés par mot de passe», déplore M. Tiranardi.

«Les entreprises devraient aussi adopter une politique de sécurité qui exige le verrouillage par code et, idéalement, mettre en place un programme de sensibilisation aux dangers de posséder et d’utiliser un téléphone non protégé», suggère-t-il.

De plus, certaines applications (celles permettant l’accès aux réseaux sociaux, par exemple) permettent à l’utilisateur de rester connecté. Il serait important de ne plus utiliser une telle fonctionnalité, puisque n’importe qui pourrait se faire passer pour le propriétaire du téléphone, s’il mettait la main dessus.

CONCLUSION

N’attendez pas qu’il soit trop tard et protégez immédiatement votre téléphone ou tout autre appareil mobile pouvant contenir des informations personnelles.

Les conclusions de l’étude sont plutôt claires: il n’y a pas que les criminels qui vont tenter d’accéder à vos informations personnelles, en trouvant votre appareil, s’il n’est pas verrouillé.

http://fr.canoe.ca/

Facebook: elles battent un garçon et publient la vidéo


Avec tout ce qu’on entend sur la tolérance zéro sur l’intimidation, faut croire que le message ne passe pas. Au moins, les deux écervelées ont filmé et posté leurs conneries ce qui peut maintenant être une preuve contre elles. Ce n’est certes pas très futé, mais elles ont mis les réseaux sociaux témoins de leurs gestes.
Nuage

 

Facebook: elles battent un garçon et publient la vidéo

 

Une vidéo dans laquelle on voit deux jeunes filles frapper et intimider un garçon a été publiée sur Facebook, provoquant de nombreuses réactions et forçant la Régie inter municipale de police Richelieu-Saint-Laurent à ouvrir une enquête.

Elles sont deux. L’une frappe, crache et crie des insultes. L’autre filme. Puis, elles échangent les rôles. Pendant ce temps, le garçon reçoit les coups.

Publiée sur Facebook dans les derniers jours, la vidéo a été supprimée par l’une des deux adolescentes mardi. Elle est toutefois encore disponible et suscite toujours de vives réactions.

Une plainte a été déposée à la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent et les enquêteurs ont pris connaissance de la vidéo.

La victime et ses deux agresseurs seront rencontrés sous peu.

http://fr.canoe.ca/

Les chèvres sont bien plus intelligentes qu’on le croit


L’intelligence n’est pas juste pour l’être humain, on voit de plus en plus d’études qui prouvent comment les animaux ont cette faculté d’apprentissage
Nuage

 

Les chèvres sont bien plus intelligentes qu’on le croit

 

Les chèvres sont bien plus intelligentes qu'on le croit

Photo Fotolia

Les chèvres peuvent apprendre à résoudre des tâches complexes rapidement et retenir ce qu’elles ont appris pendant au moins dix mois, a constaté une nouvelle étude britannique.

Les chercheurs à l’Université Queen Mary, à Londres, ont été en mesure de dresser un groupe de chèvres à obtenir de la nourriture d’une boîte en tirant un levier avec leur gueule pour ensuite le soulever afin de libérer la gâterie.

Les chèvres ont subi le même examen dix mois plus tard, et elles étaient en mesure de répéter l’expérience.

Les animaux ont appris le fonctionnement du système en moins de douze essais. Elles ont eu besoin de moins de deux minutes pour se souvenir de la procédure, dix mois plus tard.

«Nos résultats remettent en question l’idée fausse voulant que les chèvres ne soient pas des animaux intelligents. Elles ont la capacité d’apprendre des tâches complexes et de s’en souvenir pendant longtemps», a indiqué Alan McElligott, coauteure de l’étude, dans un communiqué.

«Ceci pourrait expliquer pourquoi elles connaissent du succès à coloniser de nouveaux environnements», a-t-il ajouté.

La recherche a été publiée mercredi dans la revue «Frontiers in Zoology».

http://fr.canoe.ca/

La voix révèle très rapidement la personnalité


Il semble qu’en moins d’une seconde nous pouvons juger si une personne est fiable ou genre dominante seulement par le son de sa voix. Mais, reste à savoir si ce jugement est fondé ou pas
Nuage

 

La voix révèle très rapidement la personnalité

 

La voix révèle très rapidement la personnalité

© iSTock

Il suffit d’une demi-seconde pour faire bonne ou mauvaise impression selon une nouvelle étude scientifique américano-écossaise.

C’est extrêmement rapide ! En une demi-seconde, les humains établissent un jugement sur la fiabilité de leur interlocuteur. Cette appréciation est fondée sur le son et la tonalité de la voix d’après les résultats d’une étude publiée dans la revue spécialisée PLos One.

Les psychologues des universités de Glasgow (Ecosse) et de Princeton (Etats-Unis) ont constaté qu’un simple « bonjour » est suffisant pour permettre à la plupart des gens de tirer des conclusions sur le type de personnalité de leur interlocuteur. Ils ont aussi remarqué que ces ressentis pouvaient être établis hors contact visuel, juste au son de la voix.

Une demi-seconde suffit à donner bonne ou mauvaise impression

Pour réaliser leur étude, les chercheurs ont soumis à 320 participants à différents enregistrements sonores de «hello ».

En une demi-seconde, (le temps de dire hello !), les volontaires devaient déterminer les traits de personnalité des voix.  Les participants devaient choisir parmi une liste de 10 caractères prédéfinis, comme la fiabilité, la domination, l’attraction et la chaleur.

Les résultats de l’étude ont révélé que les voix ont envoyé le même message à tous les participants et que les traits de caractères les plus identifiés étaient la fiabilité et la domination.

« Il est étonnant qu’en si peu de temps vous puissiez obtenir une impression précise sur une personne. D’autant  plus que, indépendamment de savoir si elle est exacte, votre impression est la même que celle que reçoivent les autres auditeurs »  explique le Dr Phil McAleer, du Laboratoire Neurocognition Voix de l’Université de Glasgow directeur et co-auteur de l’ étude.

«En revanche, il est logique que les humains soient sensibles à la reconnaissance des signes de la fiabilité et de la domination, car ce sont deux traits de caractères essentiels à la survie ».

Cette étude permet de mettre en avant l’importance du contrôle de la voix pour communiquer ou pour faire passer des émotions particulières.  Elle sera aussi utile pour perfectionner les systèmes de commandes vocales et les aides à l’apprentissage.

http://www.topsante.com/