Le cerveau des chiens se souvient de notre odeur, même en notre absence


On peut conclure quand le maitre d’un chien s’absente, laisser quelque chose comme un vêtement qui a son notre odeur, serait positif pour le chien surtout si le chien n’est pas dans son environnement habituel ou que la personne part pour un certain temps
Nuage

 

Le cerveau des chiens se souvient de notre odeur, même en notre absence

 

Par Charlotte Grenier

Crédits photo : Flickr – carterse

Le Centre de Neuropsychologie d’Emory, aux États-Unis, a mené une expérience sur l’activité cérébrale des chiens de compagnie face à différentes odeurs. Cela a permis de prouver que nos compagnons se souviennent profondément de ce que nous sentons, même en notre absence. De plus, ils y réagissent plus fortement qu’aux odeurs d’autres chiens, connus ou inconnus.

Le cerveau de nos amis canins peut donc réagir à quelque chose qui n’est pas physiquement présent.

« Cela montre que les chiens ont une représentation mentale de nous qui persiste quand nous ne sommes pas là », affirme Gregory Berns, directeur du Centre.

C’est Berns qui a capturé, pour la première fois, une image du cerveau de chiens conscients et non attachés. Il a utilisé pour cela l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, ou IRMF, qui est sans danger pour les animaux. C’est ce procédé qui a été utilisé pour l’étude sur les réactions des chiens aux odeurs. Berns lui-même a dirigé cette étude, en compagnie d’Andrew Brooks et de Mark Spivak, propriétaire du Centre d’éducation canine « Comprehensive Pet Therapy ».

Un test destiné à mieux comprendre la psychologie canine

On savait déjà que lorsqu’un être humain sent le parfum ou l’eau de toilette d’une personne aimée, il a une réaction émotionnelle immédiate et inconsciente.

Berns explique que son étude « pourrait montrer le même procédé chez le chien. Mais puisque que les chiens ont un bien meilleur odorat que les hommes, leurs réponses aux odeurs seraient bien plus intenses que celles que nous pouvons avoir »

« L’odorat est sans doute le sens le plus puissant chez le chien, et probablement le plus important, ce qui rend indispensable son étude pour la compréhension de la psychologie canine » ajouta Spivak.

L’expérience, réalisée sur douze chiens de races variées, a été organisée ainsi : on présentait à chaque chien des échantillons d’odeurs, de chien inconnu et connu, ainsi que d’un humain jamais rencontré et d’un humain familier (mais non présents). On observait ensuite l’activité cérébrale des chiens testés.

L’odeur d’un membre de la famille provoque une réaction positive

Le résultat est qu’à chaque fois c’est l’odeur d’un humain familier (un membre de la famille) qui provoquait la réaction la plus puissante chez le chien. Non seulement le chien était capable de distinguer l’odeur humaine connue des autres, mais en plus elle était associée à quelque chose de positif.

Qu’est-ce qui donne à cette odeur humaine connue une dimension positive dans le cerveau du chien ? Est-ce la nourriture ? Le jeu ? Autre chose ? C’est ce que les chercheurs tenteront de déterminer dans une étude future.

http://wamiz.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s