Un allié de Gengis Khan : la chaleur


Les arbres sont de très bons indices pour se renseigner sur le climat à travers les âges. Se peut-il donc, que le climat soit un des facteurs de l’expansion des Mongols avec en tête Gengis Khan ?
Nuage

 

Un allié de Gengis Khan : la chaleur

 

Gengis Khan

Gengis Khan

Des scientifiques américains affirment que ce sont le réchauffement climatique et des pluies plus abondantes qui ont contribué à la rapide expansion des Mongols, menés par Gengis Khan, au XIIIe siècle.

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion en analysant les anneaux de croissance d’arbres anciens, ce qui leur a permis de retracer l’évolution du climat de l’Asie centrale lors de cette période.

L’étude des anneaux a démontré qu’au début de l’empire mongol, le climat normalement froid et aride d’Asie centrale est devenu plus doux et plus humide. Ce type de climat se traduit par des anneaux de croissance plus large.

Les chercheurs estiment que le réchauffement climatique a dû faire augmenter la production d’herbe dans les steppes, permettant de nourrir de vastes hordes de chevaux de guerre et d’autre bétail, ce qui aurait fourni les moyens de la conquête de l’empire.

« Le climat n’a pas été le seul facteur, mais a créé les conditions idéales pour qu’un dirigeant charismatique émerge du chaos, développe une armée et concentre le pouvoir entre ses mains », précise Amy Hessl, une chercheuse de l’université de Virginie Occidentale, coauteur de la recherche.

Mme Hessl ajoute que souvent le changement climatique a été lié à la fin de plusieurs civilisations, comme celle des Mayas ou encore de l’Empire romain.

Des soucis pour les années à venir

Grâce aux mêmes travaux, les scientifiques croient que les Mongols actuels pourraient être confrontés à des conditions climatiques extrêmes dans les prochaines années.

Selon Neil Pederson, principal auteur de l’étude, l’analyse des anneaux de croissance des arbres de la région sur une période allant de l’an 900 à 2011 offre des perspectives inquiétantes.

Il indique que la région se réchauffe rapidement et que les anneaux des arbres révèlent que les récentes sècheresses ont été les plus extrêmes depuis 1000 ans.

Ces travaux ont paru dans les Comptes-rendus de l’Académie américaine des sciences.

http://ici.radio-canada.ca/

Une réponse à “Un allié de Gengis Khan : la chaleur

  1. Ici , en France, une  » légende  » dit que là où passaient les « hordes  » de Gengis Khan , l’herbe ne repoussait jamais ! lol Donc, la science dit le contraire ? Pfff dommage lol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s