7 signes pour démasquer un menteur


Si nous portions un peu plus attention à notre interlocuteur autant par ses paroles, que le langage du corps, nous ne pourrions peut-être mieux se protéger contre les mensonges surtout s’ils sont répétitifs
Nuage

 

7 signes pour démasquer un menteur

 

Tout le monde ment… en moyenne deux fois par jour ! Mais certains maîtrisent le mensonge mieux que d’autres ! Comment savoir si votre conjoint, vos amis, vos relations vous disent la vérité ? Les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille !

Transpiration et stress = mensonge ?

Ils comptent parmi les signes le plus connus. Le stress et ses avatars que sont la transpiration ou l’augmentation du rythme cardiaque trahissent souvent le menteur.

Pourquoi ? Parce que quand on ment, on a toujours peur d’être démasqué ! Du coup, on est tendu ! Les glandes sudoripares eccrines et apocrines, responsables de la sudation, sont reliées au système nerveux. En cas de stress, elles augmentent leur production. Mais ce n’est pas tout ! Qui dit stress dit en effet augmentation de la sécrétion d’adrénaline, donc augmentation de la fréquence cardiaque…

Une voix plus aiguë ou plus grave

Selon Claudine Biland, psychologue, « la voix est un très bon indicateur du mensonge ».

Pourquoi ? Parce qu’on ne la contrôle pas ! C’est le cerveau qui la gère de manière automatique en fonction des émotions.

Résultat : quand on ment, il traduit la peur d’être démasqué ce qui entraine inévitablement un changement d’intonation dans la voix, qui monte dans les aigus ou au contraire descend dans les graves. Il est d’autant plus difficile de contrôler sa voix qu’on ne l’entend pas comme les autres l’entendent

Des propos contradictoires

En activant de la peur (d’être démasqué) et de la honte (de transgresser une règle morale), le mensonge perturbe le menteur. Celui-ci peut ainsi être submergé par ses émotions et tenir un discours plus ou moins contradictoire.

Pour être certain que la personne ment, demandez-lui de répéter ce qu’elle a fait précisément à tel ou tel moment et relancez-la plusieurs fois. Vous pouvez aussi poser plusieurs questions à la suite pour tenter de la déstabiliser. Bien sûr, cette technique est encore plus efficace si on connaît la personne que l’on suspecte.

Des mimiques inhabituelles

Clignements répétés des yeux, froncements de sourcils, regards fuyants… Tous ces signes sont des indices !

« Le visage est directement relié aux sièges des émotions dans le cerveau, donc difficilement contrôlable », explique Claudine Biland.

On peut émettre l’hypothèse du mensonge si ces expressions sont inhabituelles, soudaines et répétitives. Pour être quasi certain(e), le mieux est de pouvoir comparer les expressions de son interlocuteur quand il ment et quand il dit la vérité… ce qui suppose de bien le connaître.

Un discours trop pointilleux

Le meilleur moyen de ne pas être démasqué est de donner beaucoup de détails à son récit.

Pourquoi ? Parce que de cette façon, le menteur répond en amont à la plupart des questions que l’on pourrait lui poser. Pour ne pas se laisser duper, le mieux est de le réinterroger plusieurs fois sur ce qui semble suspect. Et même s’il finit par dire pour vous culpabiliser : « Mais tu n’as pas confiance en moi ? », tenez bon, fiez-vous à votre intuition et insistez !

Des émotions… exagérées !

« Quelqu’un qui ne sourit qu’avec sa bouche, le fait par politesse, par hypocrisie ou… pour faire passer un gros mensonge », explique le psychosociologue Gilles Azzopardi dans son Manuel de manipulation.

Un sourire sincère s’exprime par la contraction des zygomatiques (les commissures des lèvres vers l’arrière) et par le plissement des paupières vers l’extérieur. Mais il n’y a pas que le sourire qui peut alerter ! Recevoir des cadeaux à répétition alors que le climat est tendu, un excès d’enthousiasme sans raison… sont aussi des émotions traduisant un potentiel mensonge.

Sources

Journal of Personality and Social Psychology, 1996 – La psychologie du menteur, Claudine Biland, ed. Odile Jacob, 2004 – Le sens caché de vos gestes, Joseph Messinger, First Editions, 2007 – Manuel de manipulation pour obtenir (presque) tout ce que vous voulez !, Gilles Azzopardi, First Editions, 2008

Aurélie Blaize, journaliste santé et validé par Dr Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste

http://www.medisite.fr/

 

5 réponses à “7 signes pour démasquer un menteur

  1. je connais une personne , elle se racle la gorge quand elle ment,
    sinon enfant, ma mere me disait il faut pas mentir sinon tu seras comme pinoochio ton nez va s’allonger
    alors si j’avais un petit mensonge je mettais mon doigt sur mon nez, et je disais a ma maman par ex, maman c’est pas moi qui a mangé les bonbons, et alors ma mere rigolait

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s