La nature


Que ce soit un savant ou un observateur de la faune et la flore, c’est vraiment parce que la nature est  magnifique, qu’elle soit sous l’aspect d’un volcan, d’un orage, une fleur en éclosion, ou un oisillon qui crie fort sa faim et qu’une fourmi travaille dure pour ramener son trésor dans sa fourmilière, tout devient une excuse pour admirer par sa force, sa douceur, sa beauté, sa colère
Nuage

 

La nature

 

Le savant n’étudie pas la nature parce que cela est utile; il l’étudie parce qu’il y prend plaisir et il y prend plaisir parce qu’elle est belle.

Henri Poincaré

Il transforme sa maison en paradis pour chats !


Tout simplement wowwwwwwwwww !!! Une superbe belle maison très éclairée et surtout, un magnifique endroit pour les chats, qui ne seront probablement pas intéressés d’aller a l’extérieur tellement qu’ils peuvent faire des escapades ou jouer a cache-cache toute la journée
Nuage

 

Il transforme sa maison en paradis pour chats !

 

Par Sophie Le Roux
Crédits photo : Trillium Enterprises

Quand on aime, on ne compte pas ! Et lorsque l’on découvre comment cet homme à transformer sa maison pour eux, on ne doute pas un seul instant qu’il aime vraiment beaucoup ses matous !

Une maison de rêve pour 18 chats !

Ce Californien partage sa demeure avec pas moins de 18 chats, et pour faire de cette maison un vrai paradis pour félins, il n’a pas hésité à dépenser quelque 35 000 dollars (soit plus de 25 000 euros). Il a fait appel à Trillium Entreprises, spécialiste de la rénovation qui a fièrement publié les photos de cette étonnante maison sur son site Internet.

Le résultat ? Toutes les pièces, du salon aux chambres en passant par la salle de bain et la cuisine sont désormais ornées de rampes, tunnels passerelles, colonnes en spirale, et escaliers colorés, sur lesquels ses matous peuvent grimper et jouer toute la longue journée, sans jamais s’ennuyer.


 







http://wamiz.com/

Le Saviez-vous ► Comment l’ours a perdu son statut de roi des animaux


Tout le monde le sait que le lion est le roi des animaux, mais peu le savent que c’est l’Église qui en fait à  détrôné l’ours
Nuage

 

Comment l’ours a perdu son statut de roi des animaux

 

Avant d’être décimé par les chasseurs puis réintroduit dans nos contrées ces dernières années, l’ours était respecté et vénéré aussi bien en Europe que chez les amérindiens. Mais ce dernier, sur le continent européen du moins, s’est fait souffler sa place de Roi des animaux par le Lion.

Explications.

L’ours, présent dans les cultes païens en Europe depuis la nuit des temps, est au cœur de nombreuses légendes, mythes et œuvres littéraires. Il est vénéré avant de perdre de sa superbe au tournant du Moyen Age et d’être exhibé aux badauds dans les foires du bout d’une corde.

Mais pourquoi l’ancêtre de « Winnie l’ourson » est-il devenu indésirable au point de perdre son titre de roi ?

Parce que l’Eglise le voit comme un rival à cause de sa puissance, sa posture proche de l’homme lorsqu’il se met sur ses deux pattes et, cela ne s’invente pas, sa tendance à « enlever les jolies filles » avec lesquelles il s’encanaille. Comme le relate le site du magazine Sciences Humaines, l’Eglise, dans son œuvre de colonisation  des esprits païens, le remplace par le Lion car ce dernier est plus « lointain et moins dérangeant ».

Ainsi, avant que l’Europe ne soit complètement christianisée, il était de bon ton chez les nobles et les puissants d’avoir un lien de parenté avec le plantigrade. Du temps de la Grèce antique déjà. Comme le rapporte l’historien Michel Pastoureau, [1] le prince de Troie, Pâris, a été élevé durant son enfance par une ourse avant d’enlever quelques années plus tard Hélène, épouse du roi de Sparte, Ménélas, et de déclencher par la même  la guerre de Troie.

Plus au Nord, en Scandinavie, des femmes enlevées par des ours ont enfanté des guerriers qui fondèrent des dynasties. Des rois de Norvège et du Danemark revendiquèrent une telle parenté. Au Moyen Age, les stars de l’époque comme Roland, Tristan, Lancelot, le roi Arthur, fictives ou pas, s’accaparent toutes la force physique de l’ours. Mais, avec Charlemagne, tout le monde ou presque se met à vouloir faire la peau au « nounours ». Il perd son trône de roi des animaux et son aura divine.

Toujours au temps de la construction des cathédrales, dans les remèdes préconisés par l’abbesse Hildegarde de Bingen, comme le raconte la revue universitaire Rursus, l’ours est utilisé pour guérir certains maux [2]. Mais il faut en user précautionneusement.

« La peau du haut de la tête d’un ours posée sur la poitrine et le cœur d’un individu timide, craintif, tremblant et anxieux le rendra, grâce à sa chaleur, énergique et sans peur ».

Mais c’est un drame si la peau de la bête n’est pas correctement tannée car au contact de la chair humain, la sueur de l’ours pourrait susciter « une passion excessive : désir charnel, violence bestiale ».

En se couvrant de la peau de l’animal, l’homme peut aussi se transformer, – s’invertir, –  et être habité par la nature bestiale de l’ours. Le mythe du loup garou n’est pas loin, mais c’est une autre histoire dans l’Histoire.

De nos jours, les ours sont réintroduits par exemple dans les Pyrénées, exposés à travers les siècles dans les foires par des montreurs d’ours, les plantigrades sont la coqueluche des peluches pour tous petits, et à cause des bouleversements climatiques, l’ours polaire pourrait un jour disparaître. Mais on pourra toujours s’en souvenir en buvant un Coca-Cola.

Via : Neatorama.comSciencehumaines.com, Passion-medievale.com etRursus.revues.org

Illustration : Capture d’écran de « Kaamelott », et de l’Expérience de l’ours Coca-Cola
[1] : L’Ours. Histoire d’un roi déchu, aux éditions du Seuil, 2007, Michel Pastoureau. 
[2] :
L’animal et la pensée médicale dans les textes du Haut Moyen Age, Jacques Voisenet.

Par Guillaume RocheFollow @Leyog

http://fluctuat.premiere.fr/

Une maladie mystérieuse et inconnue, ressemblant à la polio, frappe plus de 25 enfants en Californie


Un syndrome semble pointé dans le continent. Il ressemble a la polio mais c’est autre chose. Pour le moment, cette maladie demeure très rare, mais surement que ce syndrome sera à surveiller
Nuage

 

Une maladie mystérieuse et inconnue, ressemblant à la polio, frappe plus de 25 enfants en Californie

 

Un enfant atteint de la polio reçoit une prothèse (AFP/Archives, Nicolas Asfouri)

Un syndrome mystérieux ressemblant à la polio a affecté près de 25 enfants en Californie, rapporte le USA Today. Tout comme la polio, les enfants deviennent paralysés rapidement et avec peu d’espoir de rétablissement. Leurs membres deviennent paralysés et finisssent par s’atrophier.

Keith Van Haren, une neurologue pédiatrique à l’hôpital pour enfants Lucile Packard à Palo Alto , en Californie, a déclaré au USA Today que la situation présente n’est pas bon signe.

«Dans le meilleur des cas, c’est la perte complète d’un membre avec ce syndrôme. Dans le pire des scénarios, c ‘est quatre membres qui sont touchés, avec une insuffisance respiratoire. C’est comme la vieille poliomyélite », a déclaré la docteure.

Le premier cas a été recensé en 2012 alors qu’une fillette de deux ans, Sofia Jarvis, a commencé à éprouver des difficultés respiratoires.  Hospitalisée, un docteur a conclu qu’elle était asthmatique.  Mais, après un suivi chez le médecin, la mère du bambin a réalisée que quelque chose n’allait pas. Le bras gauche de Sofia a bloqué à mi-chemin lorsqu’elle tentait de prendre quelque chose.

Emmenée à la clinique de la docteure Van Haren, l’enfant a rapidement su que son état de santé ne reviendrait pas à la normale. Maintenant âgée de quatre ans, Sofia a le bras gauche paralysé et a des faiblesses dans sa jambe gauche. Le tout accompagné de quelques légers problèmes respiratoires, rapporte le USA Today.

Pas de panique

La docteure Van Haren tient à rassurer les parents. La maladie demeure très rare.  Deux autres cas ont étés confirmés, mais les autorités croient que le nombre final d’enfants avec ce syndrome serait de près de 25 dans l’État de la Californie. L’âge médian des victimes est de 12 ans.

Cependant, les experts s’inquiètent de l’apparition d’une nouvelle maladie. Les enfants n’ont pas la polio, mais leurs symptômes ressemblent beaucoup à la maladie qui a terrifié des générations de parents dès les années 1890. La poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par le virus de la polio. Il envahit le système nerveux. Dans un cas sur 200, la poliomyélite entraîne une paralysie irréversible, selon l’Organisation mondiale de la santé. Un vaccin disponible depuis 1954 a presque totalement éliminé la maladie dans les pays Occidentaux.

La cause de ce syndrome n’est pas connue. La docteur Van Haren rapporte toutefois au USA Today qu’elle soupçonne un entérovirus d’être le coupable. Un entérovirus, c’est une famille de virus qui comprend la polio, mais aussi des maladies plus bénignes qui touchent les mains, les pieds et la bouche.  Ces maladies sont plus fréquentes chez les nourrissons et les enfants.

http://www.journaldemontreal.com/

La mangue géante «Big Mango» a été dérobée en Australie… à l’aide de grues


Est-ce vraiment un vol, ou une arnaque pour je ne sais quelle publicité. Et même si cela était vrai, qu’est-ce qu’on peut bien faire avec une mangue géante ? Pas facile a cacher, ne serait probablement pas monnayable … Alors pourquoi ?
Nuage

La mangue géante «Big Mango» a été dérobée en Australie… à l’aide de grues

Des voleurs équipés d’engins de chantier et de grues ont dérobé en pleine nuit en Australie un monument de dix mètres de haut et de plus de sept tonnes en forme de mangue. La « Big Mango » (grosse mangue) est l’une des quelque 150 attractions touristiques assez « kitsch », qu’on rencontre en Australie pour signaler une spécialité régionale.

Érigée en 2002 à Bowen, la capitale de la mangue dans l’État du Queensland (nord), la « Big Mango » semble avoir été « récoltée cette nuit avec une certaine audace », a déclaré avec humour le président de l’office du tourisme, Paul McLaughlin.

« Il devait être deux heures du matin, il y avait de gros engins et il semble qu’ils aient bien volé la mangue »,a-t-il dit à la chaîne ABC.

big mango

Paul McLaughlin a raconté qu’il avait d’abord cru qu’on lui racontait des histoires, avant de se rendre à l’évidence sur place. Des caméras de surveillance ont filmé l’opération et, selon le président de l’office du tourisme, le gigantesque fruit ne va pas tarder à être retrouvé.

 

« Nous ne savons pas vraiment comment cela s’est déroulé, mais je ne ne doute pas qu’on remettra bientôt la main sur cette foutue mangue ».

« Je suis sûr qu’on la retrouvera avant ce soir » a affirmé le responsable du tourisme dans la région de Bowen.

Un peu trop sûr de lui, non? De quoi éveiller les soupçons de la presse anglo saxonne qui a enquêté sur le sujet.

Selon The Independant Australia, aucun vol n’a été déclaré à la police locale. Le journal australien précise aussi qu’une page Facebook a été créée pour l’occasion diffusant en direct l’enquête pour retrouver la mangue géante. Un communiqué de presse a même été diffusé.

Le Guardian Australia a interrogé une agence publicitaire située à Sydney, Banjo Advertising qui mettait en doute la véracité de ce vol.

Un peu partout en Australie, des fruits géants surgissent dans le paysage: une banane géante, un ananas ou une fraise. Il existe aussi des déclinaisons animalières en pingouin, en kangourou, en koala et même en tonneau, dans les contrées viticoles.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un astéroïde s’écrase sur la Lune sous ses yeux


J’imagine l’excitation de cet astronome qui s’aperçoit d’être témoin d’un impact sur la lune. C’est un événement que très peux parmi eux peuvent se vanter d’avoir vue durant toute une vie de recherche
Nuage

 

Un astéroïde s’écrase sur la Lune sous ses yeux

 

Un

Image de la vidéo de l’astéroïde s’écrasant sur la Lune. Capture d’écran YouTube

PARIS – Un astronome espagnol a observé en direct un astéroïde gros comme un réfrigérateur s’écraser sur la Lune, un phénomène rare qu’il a pu enregistrer et analyser.

Le 11 septembre 2013, Jose Maria Madiedo, enseignant à l’Université espagnole de Huelva, avait l’oeil rivé sur deux télescopes d’observation lunaire lorsqu’il a détecté un puissant flash lumineux dans la Mare Nubium («mer des nuages» en latin), un bassin lunaire rempli de lave refroidie.

L’éclair était presque aussi lumineux que l’étoile polaire et devait être visible à l’oeil nu depuis la Terre, précise la Royal Astronomical Society (RAS) britannique, qui rapporte l’événement dans son bulletin mensuel.

Le flash a été suivi d’une lueur qui a persisté durant huit secondes à la surface de la Lune.

«C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que j’avais assisté à un événement très rare et extraordinaire», a souligné M. Madiedo, dont les vidéos sont visibles sur internet

 

Selon les calculs de l’astronome et de ses collègues, l’astéroïde pesait environ 400 kg pour un diamètre compris entre 60 cm et 1,40 m et il filait à plus de 60 000 km/h lorsqu’il s’est abattu sur la Lune.

Une vitesse telle que le rocher cosmique s’est instantanément vaporisé au point d’impact, creusant un cratère de 40 mètres de diamètre et dégageant une chaleur intense, source du flash observé depuis la Terre.

Contrairement à son satellite naturel, la Terre est protégée par son atmosphère et les météorites d’une taille comparable à celui qui a frappé la Lune s’y consumeraient entièrement bien avant d’avoir atteint la surface.

À titre de comparaison, la météorite qui a explosé au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk voici un an mesurait une vingtaine de mètres de diamètre pour un poids de 13 000 tonnes, et une petite partie seulement de sa masse initiale est parvenue jusqu’à la surface de la Terre.

http://www.youtube.com/

En cachette de son père, un jeune garçon nourrit des chiens galeux


Une belle leçon d’humanité et d’humilité qu’un père reçoit de son petit garçon. Voir son fils donner autant d’amour à des chiens errants et malade donne une belle vision de l’avenir de l’enfant
Nuage

 

En cachette de son père, un jeune garçon nourrit des chiens galeux

 

 

Photo : Imgur/churchofpizza

 

PHILIPPINES – Un homme a surpris son fils en train de nourrir des chiens errants et probablement infectés par la gale. Depuis il a décidé de l’aider et les deux ont même lancé un site Internet.

Son père se demandait ce qu’il faisait lors de ses ballades journalières. Intrigué, il a suivi en cachette son fils de 9 ans, Ken, dans les rues d’un village aux Philippines, rapporte metro.uk. Et quelle ne fut pas sa surprise de le voir nourrir une famille de chiens errants, probablement infectés par la gale.

Un high-five avec un chiot

« Je suis gêné de dire que la première fois que j’ai vu les chiens, j’étais vraiment dégoûté, raconte le père. Mais mon fils a complètement changé mon point de vue. Il n’a ni mes préjugés ni ma paranoïa, je pense. J’étais ébahi quand j’ai vu ce chiot zombie faire un high five avec mon fils. »

Ce dernier prenait d’ailleurs la précaution de se désinfecter après avoir touché les animaux.

Le père aide à présent son fils à nourrir les canidés. Il espère aussi pouvoir les guérir et éventuellement les adopter. Son fils souhaite quant à lui ouvrir plus tard un refuge pour animaux. Pour l’instant, avec l’aide de son père, Ken a lancé un site Internet pour expliquer sa démarche et recevoir des dons. 

 

http://www.metronews.fr/