La dernière survivante de la famille von Trapp s’éteint à 99 ans


La dernière du premier mariage de la famille von Trapp a tirer sa révérence. Cette famille avait inspiré le film la Mélodie du Bonheur, c’est d’ailleurs un des seuls vieux films que je regarde encore  à chaque année
Nuage

 

La dernière survivante de la famille von Trapp s’éteint à 99 ans

 

Quelques membres de la chorale de la famille von Trapp donnent un concert au Vermont, en 1966. Maria von Trapp est la troisième à partir de la gauche.

Quelques membres de la chorale de la famille von Trapp donnent un concert au Vermont, en 1966. Maria von Trapp est la troisième à partir de la gauche. Photo :  PC/AP

Maria von Trapp, qui faisait partie de la famille de musiciens ayant fui l’Autriche nazie et qui a inspiré le film La mélodie du bonheur, est décédée, a annoncé samedi son demi-frère, Johannes von Trapp.

Mme Von Trapp, qui était âgée de 99 ans, a rendu l’âme mardi dans sa demeure du Vermont, a-t-il déclaré.

Maria von Trapp était la dernière survivante des sept membres originaux de la famille des chanteurs Trapp.

Maria von Trapp, en 2008Maria von Trapp, en 2008 Photo :  PC/AP/Kerstin Joensson

Elle était le troisième enfant du capitaine Georg von Trapp et de sa première femme, Agathe Whitehead von Trapp. Leurs sept enfants ont servi de modèles pour le long métrage La mélodie du bonheur paru en 1965 et qui a remporté l’Oscar du meilleur film. Une comédie musicale du même nom avait également fait courir les foules sur Broadway, en 1959.

Maria von Trapp était représentée par le personnage de Louisa dans ces productions. C’est un livre autobiographique de la seconde femme du capitaine von Trapp, qui s’appelait également Maria von Trapp, publié en 1949, qui a servi de base tant pour le film que pour la comédie musicale.

L’auteure y racontait l’histoire d’une Autrichienne qui a marié un veuf et qui a enseigné la musique à ses sept enfants. En 1938, le clan a fui l’Autriche, alors sous le joug nazi, pour se réfugier aux États-Unis. Les von Trapp se sont éventuellement installés au Vermont et ont ouvert une auberge à Stowe.

« Elle était adorable et faisait partie des quelques vraies bonnes personnes dans ce monde, a mentionné son demi-frère Johannes. Il n’y avait pas la moindre méchanceté en elle. Je crois que tous les gens qui la connaissaient seront d’accord avec moi. »

Trois autres enfants, dont Johannes von Trapp, sont plus tard nés de la deuxième union du capitaine.

http://ici.radio-canada.ca/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s