Et si l’oxygène n’était pas indispensable à la vie?


Et pourquoi pas ? Si la vie a commencé sans oxygène ou du moins quelques traces d’oxygène, il pourrait avoir aussi de la vie ailleurs, du moins comme des créatures primitives
Nuage

 

Et si l’oxygène n’était pas indispensable à la vie?

 

Les éponges observées en laboratoire

Les éponges observées en laboratoire Photo :  Daniel Mills/University of Southern Denmark

Une théorie expliquant pourquoi il a fallu si longtemps aux animaux pour évoluer a été remise en question par une nouvelle étude sur les éponges de mer, qui sont parmi les animaux vivants les plus primitifs.

Les premiers microbes ont évolué il y a environ 3,6 milliards d’années, mais la vie complexe impliquant de nombreuses cellules qui coopèrent pour le bien d’un seul organisme est apparue environ 3 milliards d’années plus tard.

C’est aussi à ce moment que les niveaux d’oxygène dans l’atmosphère ont augmenté de façon spectaculaire vers les concentrations actuelles d’environ 20 %. Par conséquent, de nombreux scientifiques pensaient que les animaux avaient besoin de plus d’oxygène pour survivre et évoluer.

Cependant, une nouvelle étude démontre que certains des animaux complexes les plus primitifs, comme les éponges, ne peuvent survivre qu’avec très peu d’oxygène.

Les éponges sont considérées comme des animaux parce qu’elles sont multicellulaires et se développent à partir d’un embryon. Elles ont un réseau de canaux qui aident à faire passer la nourriture et l’eau dans leur corps et sont constituées de cellules « spécialisées », explique la coauteure de l’étude CarriAyne Jones, chercheuse postdoctorale à l’Université de la Colombie-Britannique.

Jones et ses collègues ont découvert que les éponges élevées en laboratoire pouvaient survivre avec 0,5 % de l’oxygène dans l’atmosphère. Comme l’oxygène représente environ 20 % du volume de l’atmosphère, cela signifie que les éponges ont besoin de concentrations d’oxygène de seulement 0,1 %.

La chercheuse estime que les résultats, publiés lundi dans la revue Proceedings de la National Academy of Sciences, laissent à penser que les niveaux d’oxygène pourraient ne pas avoir été le facteur qui a retardé l’apparition de la vie animale.

« Nous devons chercher une autre raison pour expliquer qu’ils ont attendu jusqu’à il y a 800 millions d’années pour évoluer », dit-elle.

Daniel Mills, doctorant à l’University of Southern Denmark et auteur principal de l’étude, juge que même si l’idée que l’oxygène provoque l’apparition d’animaux est populaire, il n’a jamais été vraiment clair combien d’oxygène était nécessaire pour les premiers animaux.

Il reconnaît qu’il est possible que cette capacité de survivre dans des environnements pauvres en oxygène puisse avoir évolué plus récemment chez les éponges. Cependant, si cette capacité se retrouve dans la plupart ou dans toutes les éponges, il pourrait s’agir d’un trait ancestral. C’est pourquoi il prévoit analyser d’autres types d’éponges.

Les chercheurs essaieront de trouver ce qui, dans l’environnement, a retardé l’apparition des animaux, comme un nutriment manquant ou un code génétique défectueux.

http://ici.radio-canada.ca/

2 réponses à “Et si l’oxygène n’était pas indispensable à la vie?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s