Le laser, ça n’est pas un jouet !


Des pointer-laser qui semblent bien inoffensifs et pourtant, ils sont extrêmement dangereux pour la santé oculaire des enfants. À noter que si c’est dangereux pour les enfants, c’est aussi dangereux pour les chats.
Nuage

 

Le laser, ça n’est pas un jouet !

 

Les jouets de type laser ne doivent sous aucun prétexte être dirigés vers l’œil ©Phovoir

Les jouets de type laser ne doivent sous aucun prétexte être dirigés vers l’œil ©Metel&cie

Bleu, vert, rouge ou jaune : la lumière émise par les lasers (pointeurs, jouets…) expose les enfants à un risque de brûlure de la rétine. En cause : la forte concentration de rayons pénétrant l’œil. Ce phénomène serait même à l’origine de cinq accidents graves survenus récemment en Angleterre. Les victimes ? Des jeunes de de 8 à 15 ans.

« Après exposition au laser d’un jouet, quatre garçons et une fille ont présenté de graves altérations ophtalmiques », précisent les auteurs d’une étude américaine publiée dans larevue Nature.

Quatre ont été atteint d’une dystrophie rétinienne pigmentaire, un trouble agressif pour la rétine qui réduit le champ de la vision. Le cinquième des enfants a été victime d’une atteinte du nerf optique.

Depuis 1998, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de tenir les enfants éloignés des pointeurs-lasers, ces objets utilisés par les conférenciers ou professeurs, en direction d’un tableau ou d’un écran. En août 2013, la Food and Drug Administration américaine FDA a également alerté sur les risques liés à l’utilisation de ces faisceaux lumineux pour la santé oculaire des plus jeunes.

Lumière douce

Les lasers appartiennent aux radiations de type monochromatique, émise sous une seule longueur d’onde par un faisceau très fin. Rectiligne et puissant, le rayon,  entre directement dans l’œil, contrairement à la lumière naturelle ou celle émise par une lampe classique dont l’intensité du faisceau est atténuée.

Maux de tête, troubles de la vue, cécité partielle et un risque de désorientation dans l’espace constituent les principaux symptômes liés à ce type d’agression oculaire. Soulignons également qu’une seule exposition peut s’avérer dangereuse, même si aucun symptôme n’est observé. Dans l’étude de Nature, la jeune britannique de 15 ans a par exemple été victime de troubles de la vision après seulement 30 secondes d’exposition au laser. Un garçon de 13 ans a – au contraire – été admis aux urgences deux mois après le contact de ses yeux avec un laser, alors que sa vue se dégradait lentement.

Un conseil, si vous détenez à la maison un pointeur-laser, veillez à le tenir éloigné de vos enfants. Quant aux jouets, ils sont tout bonnement déconseillés, comme le rappelait la FDA en août dernier.

http://destinationsante.com/

2 réponses à “Le laser, ça n’est pas un jouet !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s