Quand un chat devient ami avec des cerfs : un si joli moment à découvrir en images


Il y a des moments magnifiques qui peuvent se produire sans s’y attendre et laisse des souvenirs qui resteront marqués a jamais. Ce genre de chose est vraiment fantastique surtout d’être témoin d’une telle rencontre
Nuage

 

Quand un chat devient ami avec des cerfs : un si joli moment à découvrir en images

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Laureen Carruth

Quelle chance que d’assister à de tels moments, des rencontres aussi touchantes et poétiques que celle de  chat errant et de deux jeunes cerfs !

La photographe Laureen Carruth, originaire du comté de Marion, en Virginie-Occidentale, a eu cette chance, et pour notre plus grand plaisir, elle nous fait partager ce bien joli moment sur son son blog.

« C’était tellement incroyable »

« J’étais à Scout Island la nuit dernière… je passais un merveilleux moment. Et juste au moment où nous finissions notre séance photo, nous avons vu deux cerfs juste à côté de l’école maternelle… Et ce petit chat est arrivé en courant » raconte la jeune femme.

« Il était simplement assis en nous regardant, et tout à coup le cerf est devenu curieux… Pour résumer une longue histoire, le plus petit des deux cerfs et le chat ont fini par apprendre à se connaître… puis au bout de 15 minutes, les deux cerfs léchaient le chat qui se frottait contre eux. C’était tellement incroyable et je suis si chanceuse que cela arrive au moment où j’avais mon appareil photos avec moi« .

Bien sûr, ce joli moment se raconte bien mieux en images qu’en mots :




Par Sophie Le RouxCrédits photo : Laureen Carruth

http://wamiz.com/

Et vous, combien de temps avez-vous passé sur Facebook ?


Facebook aura bientôt 10 ans. Et vous depuis combien de temps que vous flâner, placoter, ou travailler avec Facebook ? Un lien qui fera le calcul a votre place. C’est en anglais, mais pas besoin de savoir parler anglais .. Je l’ai fait donc c’est très facile. A noter que ce n’est pas mon résultat afficher sur ce billet
Nuage

 

Le Saviez-vous ►Et vous, combien de temps avez-vous passé sur Facebook ?

 

Le 4 février 2014, Facebook fêtera ses 10 ans. Pour célébrer cet évènement, quoi de mieux que la création d’un petit outil rigolo et instructif ? Voici donc venu le super calculateur qui est capable de vous dire combien de temps vous avez passé (perdu ?) sur Facebook depuis votre inscription.

A vous de tester le calculateur magique !

Le principe est simple et efficace. Facebook part du principe que vous passez en moyenne 17 minutes sur le réseau social chaque jour (si on compte les vacances, les « jours avec » et les « jours sans », on doit y être à peu près). Le calculateur scanne votre présence sur le réseau et remonte le temps jusqu’à votre inscription. Il en profite pour comptabiliser le nombre de jours écoulés depuis votre arrivée ainsi que la somme des posts que vous y avez publié.

Vous voulez connaître le temps que vous avez passé sur Facebook ?
Faites le test

Aucune crainte à avoir, l’appli ne publie pas votre résultat sur votre mur Facebook. Si vous voulez comparer avec vos amies, il vous faudra partager vous même !​

 

Exemple de résultat

Et vous, combien de temps avez-vous perdu sur Facebook ?

Facebook-outil de travail, Facebook-loisir, Facebook-pour s’informer : Je fais donc mon coming-out : j’ai gaspillé, 26 jours sur Facebook….Alors que j’aurais pu aller sur Twitter (et Instagram, Pinterest, Snapchat…)

http://www.aufeminin.com/

Brésil: la disparition du jaguar met en péril la forêt atlantique


Je peux comprendre la rogne des agricultures qui peine à protéger leurs animaux, mais exterminer l’animal qui est au-dessus de la chaine alimentaire, cela va avoir de graves conséquences. De plus, pourquoi qu’un animal est chassé alors qu’il n’y a même pas assez de territoire pour qu’il puisse vivre sans embêter les être humain
Nuage

 

Brésil: la disparition du jaguar met en péril la forêt atlantique

 

Parmi les causes principales de cette réduction spectaculaire... (PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE)

Parmi les causes principales de cette réduction spectaculaire du nombre de jaguars, figurent la chasse et l’abattage. Les agriculteurs n’hésitent pas à tuer un jaguar qui leur a mangé une vache, selon le biologiste Pedro Galetti à Folha.

PHOTO AGENCE FRANCE PRESSE

Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Le jaguar est en voie de disparition dans la forêt tropicale atlantique, ce qui met en danger cette forêt primitive brésilienne dont il ne reste plus que 7 % le long de la côte sud-est, avertissent les scientifiques.

Une étude menée par le Centre brésilien de recherche et conservation des mammifères carnivores (CENAP) et diffusée lundi montre qu’aujourd’hui il ne doit rester que 250 jaguars adultes dans la forêt atlantique, soit «une chute de 80 % au cours des quinze dernières années».

Le plus inquiétant est qu’à peine 20 % des jaguars restants, soit une cinquantaine, sont en âge de maturité sexuelle, selon l’étude.

Comme le jaguar (Panthera onca) est au sommet de la chaîne alimentaire, c’est tout ce corridor de biodiversité de 7,4 millions d’hectares sur la côte Atlantique qui est menacé, souligne Ronaldo Morato, le chef du Cenap cité par le quotidien Folha de Sao Paulo.

Il explique que le félin est prédateur d’herbivores comme le cerf ou le cabiai (ou capybara) et que sa raréfaction pourrait entraîner un grand déséquilibre environnemental et «la fin prochaine de la forêt atlantique».

Parmi les causes principales de cette réduction spectaculaire du nombre de jaguars, figurent la chasse et l’abattage. Les agriculteurs n’hésitent pas à tuer un jaguar qui leur a mangé une vache, selon le biologiste Pedro Galetti à Folha.

Le Cenap entamera la semaine prochaine de nouvelles recherches pour recueillir des informations sur les mammifères restants. Il utilisera des images satellites pour identifier quelles zones de la «Mata Atlantica» sont effectivement fréquentées par les jaguars afin de mieux protéger leur habitat.

La forêt atlantique est l’écosystème le plus dévasté du Brésil. Elle recouvrait jadis 15 % de tout le territoire brésilien et aujourd’hui elle a déjà disparu à près de 93 %. Il n’en reste que 28 600 km2, la majeure partie dans des réserves forestières, selon la Fondation SOS Mata Atlantica.

Cet écosystème a été déclaré patrimoine naturel par l’UNESCO en 1999.

http://www.lapresse.ca/

Les chiens aiment-ils vraiment leurs maîtres ?


Ça ne prend pas vraiment un savant pour voir que les chiens peuvent aimer des personnes plus que d’autres, tels que leur maitre. Mais bon, cela peut être intéressant quand même de mieux comprendre comment fonctionne le cerveau de ces canins
Nuage

 

Les chiens aiment-ils vraiment leurs maîtres ?

 

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : GenBug – Flickr

Les heureux propriétaires de chiens en sont persuadés depuis toujours. Mais aujourd’hui, une étude semble leur donner raison, et devrait convaincre les plus sceptiques :les toutous aimeraient réellement leurs maîtres. Et pas seulement parce qu’ils leurs donnent à manger !

Un lien allant bien au-delà de la gamelle

 

Des chercheurs de l’Université Emory, à Atlanta aux Etats-Unis, affirment en effet qu’une partie du cerveau des chiens, liée aux émotions positives, est similaire à celle des humains.

Ils ont pour le prouver utilisé un scanner IRM, dans lequel ils ont installé des chiens entraînés pour rester immobiles sans avoir besoin de subir une anesthésie.

« Je me suis dit que si des chiens miliatires pouvaient apprendre à sauter depuis un hélicoptère, alors nous pourrions sûrement les entraîner à rester assis à l’intérieur d’un scanner IRM«  explique le neuroscientifique Gregory Berns.

« Nous commençons enfin à comprendre ce qu’un chien pense »

 

Tandis que les chiens étaient sagemment assis dans le scanner, les chercheurs ont effectué des gestes leur indiquant qu’ils allaient recevoir une friandise. Les images ont alors montré que le noyau caudé, partie du cerveau associée notamment à l’affection, était quasiment identique chez les chiens et les humains. Une découverte tendant à prouver que les chiens sont capables de ressentir des émotions liées à l’amour.

« Nous pouvons enfin commencer à comprendre vraiment ce qu’un chien pense, et non plus seulement le déduire de leur comportement«  se réjuot Gregory Berns.

Jusqu’alors, nombre de scientifiques soutenaient que le lien entre le chien et son maître n’était pas plus profond que le besoin du chien d’être nourri et de se sentir en sécurité. Mais M. Berns et son équipe entendent bien démontrer qu’il s’agit d’une fausse croyance.

Des recherches à poursuivre

 

« Si, comme beaucoup de scientifiques l’ont dit dans le passé, il ne s’agit pour les chiens que de trouver de la nourriture, la réaction de leur cerveau devrait être la même quelle que soit la personne, ou la machine, qui leur donne à manger » explique Berns. « Nous espérons montrer qu’ils nous aiment pour des choses allant bien au-delà de la nourriture, essentiellement pour les mêmes raisons que les humains s’aiment, comme le confort social et les liens sociaux«  explique-t-il.

Pour le prouver, les chercheurs réaliseront de nouveaux tests dans les mpis à venir. Ils étudieront le cerveau des chiens en leur faisant offrir des friandises par leurs maîtres, puis par des étrangers et des machines. Ils découvriront alors si la réaction des animaux est réellement différente.

http://wamiz.com/

Une grand-mère cleptomane «pour tuer le temps» condamnée


J’espère ne jamais m’ennuyer a ce point pour commettre de tels vols. Cette dame est chanceuse que le juge soit clément, mais elle devrait trouver quelque chose de plus constructif que le vol
Nuage

 

Une grand-mère cleptomane «pour tuer le temps» condamnée

 

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse
Londres

Une grand-mère anglaise de 76 ans a été condamnée à un mois de prison avec sursis après une ribambelle de vols à l’étalage allant de la barre chocolatée au tire-lait, effectués pour «tuer le temps», ont rapporté mercredi plusieurs journaux.

La retraitée multirécidiviste, munie d’une carte de bus et équipée d’un caddie dont elle s’aide pour marcher, a écumé pendant quatre ans les supermarchés des comtés du Staffordshire et du Cheshire, ignorant les avertissements chaque fois qu’elle était prise en flagrant délit.

Un agent de probation se référant à de précédentes condamnations en 2011, 2012 et 2013, a indiqué que la cleptomane se comportait comme «une adolescente accro à l’héroïne», a rapporté The Sentinel, quotidien du nord-ouest de l’Angleterre.

Arrêtée pour la dernière fois le 6 janvier dernier, elle a reconnu le vol de bouteilles d’alcool, de deux paires de bottes, de café, ainsi que celui d’un tire-lait pour jeunes mères, devant le tribunal du North Staffordshire, à Newcastle-under-Lyme.

«Elle sait que ce qu’elle fait n’est pas bien. Elle dit qu’elle s’ennuie et qu’elle a besoin de tuer le temps», a expliqué l’agent de probation Darren Vernon.

Le tribunal a signifié à l’accusée mère de sept enfants qu’en cas de nouvelle récidive, elle n’échapperait pas à la prison.

http://www.lapresse.ca/

Royaume-Uni Elle conduit supervisée par son perroquet


C’est un peu de l’humour d’un policier, suite a une intervention d’une femme n’ayant qu’un permis temporaire, de profiter de la situation de donner des conseils et des conséquences si un accident était survenu
Nuage

 

Royaume-Uni

Elle conduit supervisée par son perroquet

 

Elle conduit supervisée par son perroquet

Crédit photo : Twitter

TVA Nouvelles

Une conductrice titulaire d’un permis temporaire etuniquement accompagnée de son perroquet a été arrêtée au volant de son 4×4 pour excès de vitesse sur une autoroute anglaise.

La conductrice a été interpellée par la police sur l’autoroute M62 dans le nord de l’Angleterre dimanche matin rapporte le quotidien britannique The Independent. Son véhicule lui a alors été confisqué.

Une situation qui a suscité l’humour des policiers du West Yorkshire. Sur le compte Twitter officiel du service de police, un message accompagné d’une photo invitait la population à «dire bonjour à (notre) petit ami».

«Malheureusement, sa propriétaire avait un permis provisoire et comme les perroquets ne sont pas autorisés à superviser les jeunes conducteurs, nous avons saisi son véhicule sur la M62», ont-ils également écrit.

Selon la police du West Yorkshire, les apprentis conducteurs peuvent uniquement conduire avec un chauffeur averti et ne sont pas autorisés à conduire sur les autoroutes.

«Le Code de la route existe pour de bonnes raisons et il est important de se rappeler que si cette dame avait eu un accident ou un accrochage, elle n’aurait pas été couverte par son assurance puisqu’elle n’avait pas de permis valable pour ce voyage», a expliqué l’inspecteur-chef Mark Bownass.

http://tvanouvelles.ca/

Réparer son cellulaire, plus facile qu’on le croit


Les consommateurs devront de plus en plus s’informer quand un de leur appareil électronique brisent. Les compagnies prétendent ne pas pouvoir réparer lors d’un bris alors que certains détaillants vont réparer pour un moindre cout
Nuage

 

Réparer son cellulaire, plus facile qu’on le croit

 

Internet sans fil

Internet sans fil Photo :  IS/iStock

Vous êtes-vous déjà fait dire par un commerçant qu’il était impossible de réparer votre téléphone cellulaire? L’avez-vous cru sur parole? Si tel est le cas, il serait peut-être temps de pousser votre démarche plus loin.

Un texte de Maxime Poiré, La facture

Une enquête en caméra cachée de La facture révèle que l’industrie des appareils électroniques reste souvent muette sur la possibilité qu’ont les consommateurs de réparer un appareil électronique défectueux plutôt que de le jeter et d’en acheter un neuf, quand il n’est plus sous garantie. Pourtant en matière de réparation, un consommateur avisé peut faire des économies substantielles.

Enquête avec une caméra cachée chez Apple

Nous sommes allés dans trois différents magasins Apple avec un iPhone 4 défectueux, en caméra cachée (écoutez la vidéo ci-dessous). À chaque fois, on nous a affirmé que l’appareil était irréparable. En guise de solution, on nous a notamment proposé de remplacer l’appareil pour 169 $.

« Le bouton ne peut pas être réparé séparément. » Un vendeur de chez Apple

Pourtant, La facture a trouvé une boutique à Montréal qui peut le réparer pour 60 $. C’est une différence de 109 $ qui restent dans les poches du consommateur.

« On va remplacer le bouton d’allumage, ça va nous prendre une trentaine de minutes. » Martin Masse, propriétaire de Zone Accro

 

Chez Apple, personne n’a répondu à notre demande d’entrevue pendant le tournage.

(..)

Quel avenir pour la réparation?

Martin Masse, le propriétaire de la boutique de réparation Zone Accro constate que la mentalité des consommateurs change peu à peu, alors qu’il s’est vendu plus de 1 milliard de téléphones cellulaires l’an dernier.

« Les gens commencent définitivement à être plus informés et il y a quand même une mini-révolution qui se fait à ce niveau-là », estime-t-il.

Quant à Fabien Durif, le directeur de l’Observatoire de la consommation responsable (ESG-UQAM), il observe une nouvelle tendance dans l’industrie des appareils électroniques :

« On commence à avoir une réponse à la fois des industriels et des fournisseurs qui vont proposer des produits de remplacement. On commence aussi à avoir aussi une réponse de certains détaillants (…) pour dire « Nous, on va le réparer votre iPhone » ».

« Apple est en train de perdre pas mal de part de marché parce qu’aujourd’hui dans un contexte plus difficile économiquement, c’est pas vrai que tous les consommateurs sont prêts à aller racheter des cellulaires qui sont quand même à des prix assez élevés. »— Fabien Durif, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable (ESG-UQAM)

Recycler vos appareils (vous payez déjà pour ça)

Les appareils électroniques peuvent avoir une seconde vie même si on ne les fait pas réparer. Au Québec, il existe quelque 500 points de dépôt officiels qui permettent de recycler plus d’une centaine de produits électroniques. C’est gratuit.

Ce système est financé par les écofrais qui s’ajoutent depuis l’automne 2012 au prix que vous payez pour vos appareils électroniques. Selon le type d’appareil que vous achetez, ces écofrais varient de 10 cents à plus de 42 dollars.

L’obsolescence programmée : mythe ou réalité?

Les experts consultés par La facture s’entendent pour dire que l’obsolescence programmée, qui consiste à concevoir des produits qui devront être rapidement remplacés, existe.

Fabien Durif, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable, ESG-UQAM, explique ce qui fait pencher la balance quand vient le temps de choisir si on doit réparer ou non :

« Le consommateur souvent va faire la différence entre le coût d’un produit neuf et le coût de la réparation. Et souvent il est extrêmement minime. Il va se dire « Pour 100 $ de plus, j’ai un produit neuf qui est plus moderne. Pourquoi faire réparer mon ancien produit » ».

Dans la vidéo ci-dessous, il explique les mécanismes de l’obsolescence programmée.

 

Réparer vous-même ou pas? Deux exemples

La facture a soumis deux cas de figure à William Dubé, technicien chez Zone Accro.

1. Remplacer la batterie d’un iPhone :

« Le remplacement de pile pour l’iPhone 4 et 4S est relativement facile. Un temps environ de 5 minutes ».

 

2. Remplacer la vitre d’un iPad :

« C’est quelque chose de très difficile sans se blesser, sans recevoir des éclats au visage ».

 

http://ici.radio-canada.ca/