Le syndrome de la poupée


On parle d’acceptation de soi, que vieillir fait partie de l’ordre des choses, mais à contre courant, c’est la beauté qui prime. Juste a regarder des critiques de certaines personnes surtout vis-à-vis des femmes qui font la manchette, c’est une GROSSE vache, une VIEILLE peau, elle est laide elle devrait se cacher, avec sa face toute ridée .. etc. Pas étonnant que la chirurgie esthétique fait des affaires d’or. Pourtant, l’âge avance quand même et la chirurgie, le botox n’est pas la solution pour mieux vieillir. Surtout que le succès n’est pas assuré et impossible de retourner en arrière
Nuage

 

Le syndrome de la poupée

 

Pete Burns (Photo: WENN)

 

Tina Karr

Auteur, conférencière et formatrice, elle offre des ateliers de formation corporelle et d’estime de soi destinés particulièrement aux femmes.

Horreur à ces lignes qui parcourent le front, aux pattes d’oies sur le coin des yeux ou aux ridules qui dansent autour des lèvres. Interdit, les traces visibles du temps qui accompagnent allègrement les expressions de joie ou de tristesse. Tout doit être effacé pour laisser place à un visage lisse et ciré comme celui d’une poupée de porcelaine.

La pression exercée sur les femmes est énorme. Il ne suffit plus d’être indépendante financièrement, d’avoir un boulot intéressant, de maintenir une bonne forme physique, d’avoir un joli minois, d’être une épouse modèle, une mère attentionnée et une amante dégourdie, il faut encore et à tout prix, maintenir l’apparence d’une jeunette.

Jackie Stallone (Photo: WENN)

Depuis que le Botox a envahi le marché de la beauté, celles qui choisissent de payer leur hypothèque au lieu de se faire boursoufler les joues, qui préfèrent Venise aux injections ou qui estiment que les études de leur enfant valent mieux qu’un traitement rajeunissant, seront pointées du doigt. Ainsi passé 30 ans, si les femmes n’ont pas eu recours aux petites aiguilles remplies de ces potions magiques, plus coûteuses que la cocaïne, elles tombent dans l’indifférence générale…ou plus justement, dans l’inappétence sexuelle des hommes. Et de là tout le drame.

Le message véhiculé dans les médias, la publicité, les émissions de télévision et le monde de la mode est très clair. Quel intérêt peut avoir l’intelligence, le savoir-faire, la connaissance, l’expérience ou même le charme élégant d’une femme si elle ressemble à une vieille chouette? Il y a dans ce message tordu, une profonde indécence. Derrière l’obligation de plaire est dissimulé un véritable affront à la vie. Pourtant, la vie ne s’arrête pas à 20 ans, elle poursuit son cours, inlassablement, inexorablement. Et il est quelque peu prétentieux de croire que nous pouvons y changer quoi que ce soit. Notre peur de la mort sans doute …

Par conséquent, l’utilisation des produits comme le Botox ou l’acide hyaluronique se propage comme une épidémie, entraînant les moins de 30 ans dans la farandole.

Janice Dickinson (Photo: WENN)

Ce n’est pas surprenant, compte tenu du discours de propagande aussi malsain que dévastateur : « tuez le problème dans l’œuf! » Ainsi, les femmes seront assurées de développer une réelle dépendance à ces substances dont les résidus ne se résorbent jamais complètement et s’accumulent dans les tissus. Au point où, à 50 ou 60 ans, la jolie poupée de porcelaine se métamorphosera en une espèce de poupée Barbie plastifiée, boursouflée et sans âge, qui ressemblera étrangement à toutes les autres botoxées.

Personne ne nous oblige à quoi que ce soit, me direz-vous. Mais plus que jamais, le choix de s’assumer, telles que nous sommes, demande une sacrée dose d’estime de soi et surtout une confiance en soi en béton. Je connais peu de femmes qui peuvent se regarder dans le miroir et se sentir absolument et parfaitement en accord avec elles-mêmes. 85% d’entre elles avouent vouloir changer quelque chose à leur apparence. Le marché mondial de l’esthétisme médical en fait ses choux gras, avec un chiffre d’affaires de plus de 6,5 milliards de dollars en 2012.

Il est si difficile de vieillir dans notre société hyper-sexualisée où le culte de la beauté et l’obsession d’une jeunesse parfaite dictent nos comportements, nos habitudes et changent inévitablement la valeur que nous accordons à l’individu et particulièrement à la femme. Nous sommes ainsi victimes de nous-mêmes. Notre narcissisme et notre besoin de plaire sont si envahissants que nous sommes toutes, un jour au l’autre, tentées de succomber à la pression de nous transformer en jolie poupée.

Jocelyn Wildenstein (Photo: WENN)

Mais il ne faut jamais oublier qu’à la fin de notre histoire, nous logerons toutes à la même enseigne. Et quand viendra le temps de mourir, botoxées ou pas, chacune finira allongée dans une boite où les visiteurs continueront à chuchoter, combien le croque-mort a bien su nous arranger !

Joan Van Ark (Photo: WENN)

Dontella Versace (Photo: WENN)

Barry Manilow (Photo: WENN)

Michael Jackson (Photo: WENN)

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/

11 réponses à “Le syndrome de la poupée

  1. Mais quelle horreur !!! C’est vrai qu’il n’est pas agréable de voir son corps changer, mais vivent les rides d’expression, témoignages de nos rires, nos peines, notre vie quoi !!! Ces femmes botoxées sont tout simplement horribles, figées, beurkkkkk

  2. j en ai vu plein justement sur internet ces photos de stars chirurgie loupée,
    mais oui nous sommes mal nous les femmes
    moi meme desfois je me dis , je me ferai tiré la peau, car j’ai toujours eu tu sais des pattes d’oies, meme jeune, on disait c’est charmant, un jour en pique nique avec des copines on etaient bien on rigolait j’ai arreté de rire quand ma voisine d’a coté, me dis en me regardant , tu devrais te mettre de la creme tu as plein de rides
    et bien le choc,
    ya pas longtemps ma soeur, lors d’une reunion familiale, se met à crier en m’insultant , elle me dit, et pis la jeune ingenue, elle vieillit, maintenant c’est fini ca se voit que tu es plus toute jeune,
    cette phrase je l oublie pas, deja que cela vienne d’une soeur, en plus ds un moment douloureux d’un deces et de plus j’ai vu ma mort, ma vieillesse, tout, en ce moment ou j’avais vu mourir ma mere
    alors oui desfois je me dis je suis pas belle, et j’ai des pensées,
    quant au actrices je les comprend
    elles ont été au sommet de la beauté,
    elles ont une fierté aussi, elles veulent rester correcte rester jeune ne pas etre mis au rebus,
    c’est pas trop je dois etre belle
    c’est je dois exister dans cette societé
    elles ont beaucoup de souffrances pour en arriver la
    et elles trouvent meme pas l’amour pour leur beauté, mais pour leur fric et celebrité, alors elles s’imaginent aussi des choses,
    elles me font peine
    c’est affreux les pauvres

    • prendre soin de sa peau pour l’hydrater donc aider pour minimiser les rides c’est normal … c’est sur qu’il ne faut pas exagérer
      mais il y a aussi une question d’héridité d’habitude de vie qui ont un impact

  3. Les hommes s’intéressent à l’apparence physique de leurs femmes. Ce qui ne veut pas dire que tous les hommes veulent que leurs femmes ressemblent à des mannequins ou encore ont des corps botoxés. Ce que les hommes désirent c’est que leurs femmes fassent un effort pour prendre soin d’elles-mêmes (et ne se laissent pas aller dans la mode incontrolée), parce que c’est important pour eux (les hommes !). Les époux apprécient les efforts de leurs femmes pour rester attirantes comme varier un coiffure tous les trimestres pour une autre plus soft ou cool. Pour moi, malgré les rides d’une femme, s’est sa beauté intérieur qui fait d’elle une femme unique…

  4. Cette sois disant beauté n’est qu’apparence , tricherie ….La véritable beauté n’est pas là …Ces procédés ne sont qu’un moyen d’exploiter la femme ( financièrement ) ….Ce n’est que mon avis , mais rien n’efface le naturel …Il suffit de voir une femme maquillée à l’excès sans son maquillage , souvent , on ne reconnait plus celle qu’on a rencontrée …..
    Non la beauté est d’abord intérieure , celle qu’on voit dans le regard , dans un sourire etc…..
    P.S : C’est beau une personne âgée au visage ridé mais propre …..

    • tout le monde dit que la beauté est intérieur … mais pourtant les réactions changent dans la réalité Les personnes qui ont plus de services, plus d’aide, plus d’attention sont souvent des qui ont un physique agréable

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s