Des archéologues découvrent la tombe d’un pharaon égyptien


L’Égypte, ou le présent relit l’histoire du pays à chaque découverte. Un pharaon inconnu jailli des entrailles de la terre pour revendiquer son existence et son statut. Malgré tout son nom était écrit dans un vieux papyrus retrouvé, datant de 3 mille ans. Preuve quand même qu’il a marqué une époque si ce ne fut qu’avoir laissé son nom écrit pour l’éternité
Nuage

 

Des archéologues découvrent la tombe d’un pharaon égyptien

 

Début janvier, l’Égypte avait annoncé que l’équipe de l’Université de Pennsylvanie avait identifié une tombe vieille de 3800 ans comme étant celle de Sobekhotep Ier, un pharaon de la 13e dynastie.

PHOTO AFP

Agence France-Presse

Des archéologues américains ont découvert la tombe d’un pharaon ayant régné sur l’Égypte il y a près de 3700 ans, dont le nom était jusqu’ici inconnu, a indiqué mercredi le ministère des Antiquités.

L’équipe américaine de l’Université de Pennsylvanie a découvert la tombe du pharaon Senebkay sur le site archéologique d’Abydos dans la province de Sohag, dans le sud du pays, a indiqué le ministre Mohamed Ibrahim dans un communiqué.

Le chef du département des Antiquités pharaoniques au sein du ministère, Ali el-Asfar, a précisé à l’AFP que des cartouches royales révélant le nom complet du pharaon avaient été découvertes sur son sarcophage et sur un mur de la tombe dont le plafond était en bois, une découverte inédite.

Quelques hiéroglyphes de son nom figuraient sur le «Papyrus de Turin», un document vieux de plus de 3000 ans recensant quelque 300 noms de Pharaons, a-t-il expliqué.

Les archéologues ont également découvert le squelette du pharaon, qui semble indiquer qu’il mesurait 1m85, ajoute le communiqué. En outre, des vases funéraires destinés à recevoir les organes des corps momifiés ont été mis au jour, mais aucun élément du mobilier funéraire, ce qui indique que la tombe a été pillée durant l’ère pharaonique.

Selon M. Asfar, l’étude de la tombe de Senebkay pourrait également révéler que les Hyksôs — un peuple sémite venu du sud de la Syrie actuelle qui a envahi puis dirigé l’Égypte au 18e siècle avant Jésus-Christ– n’ont pas régné sur la totalité de l’Égypte.

«La famille royale d’Abydos, qui pourrait avoir été fondée par Senebkay, est d’origine égyptienne et ne s’est pas soumise au pouvoir des Hyksôs», a-t-il indiqué.

Début janvier, l’Égypte avait annoncé que l’équipe de l’Université de Pennsylvanie avait identifié une tombe vieille de 3800 ans comme étant celle de Sobekhotep Ier, un pharaon de la 13e dynastie.

http://www.lapresse.ca

3 réponses à “Des archéologues découvrent la tombe d’un pharaon égyptien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s