Atteindre la Vérité


Ce n’est pas en restant avec ce que nous pensons savoir que nous allons connaitre une vérité que nous recherchons
Nuage

 

Atteindre la Vérité

 

« Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans la vie se défaire de toutes les opinions qu’on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances.  »

René Descartes

Flocon de neige


L’hiver, il y a les bons côtés comme des moins bons. Les moments les plus beaux sont quand la neige tombe en gros flocons dans le noir de la nuit par temps doux. Ce qui est remarquable c’est que chaque flocon est différent et de toute beauté
Nuage

 

Flocon de neige

 

Leurs apparitions sont adorées par les enfants et détestées par les adultes. L’apparition des flocons de neiges est un phénomène extrêmement beau et éphémère qui renferme une certaine magie et mystère. Dans cet article les flocons de neige son grossit au maximum et laisse apparaitre des cristaux de neige. En 1966, on répertorie 80 « types morphologiques » de cristaux de neige.

flocon neige 1 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 2 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 3 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 4 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 5 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 6 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 7 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 8 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 9 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 10 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 11 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 12 Images insolites : Flocon de neigeflocon neige 13 Images insolites : Flocon de neige

http://www.savezvousque.fr

LES CHIMPANZÉS APPRENNENT À PRÉPARER LA NOURRITURE EN REGARDANT LES AUTRES


On sait que bien des animaux apprennent de leur parent, juste à penser aux félins, un exemple bien connu de la chatte qui ramène une souris pour ces chatons … Chez les chimpanzés, cela va même un peu plus loin, ils apprennent certes par l’exemple, mais cet exemple peut être différent d’un groupe à l’autre
Nuage

 

LES CHIMPANZÉS APPRENNENT À PRÉPARER LA NOURRITURE EN REGARDANT LES AUTRES

 

Chimpanzee/ William Warby via Flickr CCLicence By

Les chimpanzés aussi observent leurs compagnons pour apprendre des petites techniques pour bien manger… On ne peut pas parler de «cuisine», mais ces singes s’enseignent entre eux des moyens de préparer la nourriture, suggère une étude publiée dans la revue Animal Cognition, réalisée par Bruce Rawlings et Marina Davila-Ross, de l’université de Portsmouth.

Nos très proches parents se transmettent notamment des compétences concernant l’ouverture des fruits. Pour l’affirmer, les chercheurs ont observé trois groupes de chimpanzés vivant en Zambie, dans un environnement proche, avec des caractéristiques génétiques similaires, explique International Science Times.

Chaque groupe a reçu des fruits à coque dure, autrement dit pas faciles à ouvrir. Et les scientifiques ont filmé les animaux en train d’essayer tant bien que mal de les ouvrir, avec six techniques différentes comme frapper les fruits ensemble, les gratter, les mordre…

Chaque communauté de singes a expérimenté ses techniques préférées, chacune des «colonies» n’utilisant pas du tout la même combinaison de techniques que les autres. Par exemple deux des groupes ont –entre autres méthodes– frappé les fruits ensemble. Le troisième groupe n’a pas du tout utilisé cette méthode. Ce qui prouverait que que les membres de chaque groupe apprennent de leurs congénères.

«La nette différence entre les moyens naturels que les trois groupes ont utilisé pour ouvrir les fruits est probablement le résultat d’un apprentissage social», explique Rawlings.

Il souligne qu’«en tant qu’humains, nous pouvons apprendre la meilleure manière pour casser une noix ou dénoyauter une pêche en regardant les autres. Il semblerait que les chimpanzées apprennent à préparer la nourriture de la même manière».

L’étude révèle aussi que certains chimpanzés préparent en quelque sorte leurs repas à l’avance, puisqu’ils stockent des fruits épluchés pour les manger plus tard. 

http://www.slate.fr

Enfants et tablettes électroniques: des experts inquiets


Les enfants qui naissent a l’ère technologie apprennent vite et très jeunes a manipuler ces appareils comme les téléphones intelligents, les tablettes électroniques. Il y a des bons côtés, mais je pense qu’il est bon de garder aussi les méthodes de jeux et d’éducation conventionnelle pour interagir avec d’autres enfants et adultes
Nuage

 

Enfants et tablettes électroniques: des experts inquiets

 

PHOTO ASSOCIATED PRESS

BREE FOWLER
Associated Press
NEW YORK

Les tablettes électroniques sont si faciles à utiliser que même un enfant de trois ans peut s’en servir. Et cela inquiète certains pédiatres et autres experts du domaine de la santé.

Puisque le fait de naviguer dans une tablette ne nécessite habituellement pas la capacité de lire ou d’écrire, des enfants parfois aussi jeunes que des bambins peuvent rapidement apprendre comment regarder des films, faire défiler les photos familiales ou jouer à des jeux simples.

Cette facilité d’utilisation rend les tablettes – et les téléphones intelligents – populaires auprès des parents occupés, qui s’en servent pour calmer leurs enfants lors de balades en voiture, de sorties au restaurant ou durant la préparation des repas. Et plusieurs d’entre eux se sentent moins coupables s’ils estiment que les applications et les jeux utilisés ont une valeur éducative.

Certains experts soulignent toutefois qu’il n’existe aucune preuve que le temps passé devant un écran offre un quelconque avantage éducatif ou favorisant le développement pour les bébés et les jeunes enfants. Il s’agit surtout de temps perdu pour d’autres activités qui favorisent le développement cérébral, comme les jouets traditionnels et des interactions avec les adultes.

Ces mêmes experts croient également que trop de temps passé devant un écran est lié à des problèmes comportementaux et à un retard du développement social chez les enfants plus âgés.

Le docteur Dimitri Christakis, un pédiatre de Seattle, souligne que les iPads sont sur le marché depuis seulement trois ans, ce qui signifie que les recherches liées à cet appareil n’en sont encore qu’à leurs débuts.

Il estime toutefois que les jeux et applications éducatifs ont un bon côté s’ils poussent l’enfant à interagir avec la tablette, mais met en garde contre le fait que si l’enfant ne fait que regarder des vidéos, cela ne diffère en rien de la télévision, ce qui signifie donc que la capacité d’implication de l’enfant est limitée.

Le pédiatre précise également que les parents doivent savoir si le temps passé sur une tablette remplace des activités plus importantes comme dormir, lire ou interagir avec des adultes. D’ailleurs, si les pédiatres américains ne recommandent pas plus d’une ou deux heures passées devant l’écran par jour pour les enfants âgés de plus de deux ans, le docteur Christakis croit qu’une heure est amplement suffisante.

Pour d’autres experts, ces appareils électroniques sont au contraire dotés de vertus éducatives uniques. Selon Jill Buban, rectrice de la School of Education à l’université Post, plus les enfants comprennent la technologie avant de débuter l’école, plus ils seront à l’aise avec celle-ci lorsqu’ils entreront pour la première fois dans une salle de classe.

Elle affirme cependant que même les meilleures applications éducatives doivent être surveillées par les parents, et limitées dans leur durée. Elle recommande de ne pas dépasser une trentaine de minutes d’utilisation à la fois sur la tablette, à une époque de la vie où la capacité d’attention des enfants est particulièrement limitée.

http://www.lapresse.ca/

Fentanyl: une nouvelle drogue sur le marché noir qui inquiète


Un consommateur de drogue veut toujours trouver la substance qui donnerait le meilleur effet. Ils se tournent vers les médicaments même ceux obtenus par ordonnance et cela risque de faire de gros dégâts.
Nuage

 

Fentanyl: une nouvelle drogue sur le marché noir qui inquiète

 

PHOTO ARCHIVES / AGENCE QMI

SAGUENAY – L‘arrivée d’une nouvelle drogue sur le marché noir au Québec inquiète de plus en plus les autorités.

Il s’agit du Fentanyl, un médicament très puissant utilisé sous forme de timbre, prescrit habituellement aux personnes souffrant de douleurs chroniques ou en phase terminale que des toxicomanes réussissent à obtenir illégalement.

Employé comme il se doit, sous ordonnance et collé sur la peau, ce timbre d’analgésique opioïde n’est pas dangereux, puisque le médicament est libéré lentement dans l’organisme pendant trois jours.

Le problème, c’est que les consommateurs de drogues extraient le produit à la surface du timbre et se l’injectent directement dans le sang. Utilisé ainsi, le Fentanyl peut s’avérer être 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.

Les pharmaciens sont d’avis que les toxicomanes jouent avec la mort.

«Le risque est presque inévitable dans ces conditions. C’est la dépression respiratoire et la mort qui guettent ces personnes», selon la pharmacienne Johanne Gagnon, du Pharmaprix de Chicoutimi.

«Les policiers constatent que la consommation de médicaments sans ordonnance, c’est le nouveau fléau qui est en train de supplanter les autres drogues», explique le coroner Me Marie-Claude Gagnon.

«On sait que les consommateurs s’alimentent sur les réseaux sociaux. Il y a aussi échanges de médicaments », explique Jean-François St-Gelais, de l’Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Les autorités constatent cependant que les cas d’intoxication au Fentanyl sont encore rares au Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’alcool et le cannabis demeurent les principaux problèmes.

Un cas a cependant été récemment répertorié à Alma. Simon Duchesne Tremblay, 18 ans, est mort le 20 septembre 2012 après avoir consommé du Fentanyl en grande quantité. L’autopsie a aussi révélé qu’il avait également consommé un autre médicament, ainsi que du cannabis et de la cocaïne.

Le coroner Marie-Claude Gagnon recommande au ministère de la Santé d’ajuster ses campagnes de sensibilisation contre la drogue pour informer aussi la population des risques associés à la consommation de médicaments sans ordonnance et aux dangers de combiner ces médicaments aux autres drogues et à l’alcool.

«Toute combinaison multiplie de façon exponentielle les risques de décès en cas de consommation», précise Mme Gagnon.

http://www.journaldemontreal.com/

McDonald’s : un site réservé aux employés tacle les fast-foods


McDonald’s donne des conseils à ses employés pour éviter des problèmes de santé causée par son menu de malbouffe. C’est comme avouer en coulisse que la nourriture aux McDonald’s est un risque certain pour la santé
Nuage

 

McDonald’s : un site réservé aux employés tacle les fast-foods

 

Le géant américain donne des conseils santé à ses salariés… leur déconseillant de manger des hamburgers avec du fromage et de la sauce.

 

Photo d’illustration. © Scott Olson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

McDonald’s donne d’étranges conseils à ses salariés, comme le révèle le site du Figaro. Sur le site « McDonald’s Resource Line », réservé à ses employés, le chantre de la restauration rapide offre des conseils santé qui ont de quoi surprendre, selon la chaîne de télévision américaine CNBC.

Le géant américain invite notamment ses employés à ne pas consommer les aliments gras et sucrés des fast-foods, les poussant à

« remplacer les aliments qui font grossir et qui ne sont pas sains par des produits diététiques comme les fruits et légumes ».

Ce conseil santé se retrouve en dessous d’un dessin représentant un menu composé d’un hamburger, de frites et d’un soda – tout ce que propose McDonald’s en somme.

Éviter les suppléments « comme le fromage, le bacon »

Le site créé par une société spécialisée en conseils nutritionnels explique par ailleurs que

« la restauration rapide est presque toujours trop chargée en calories, en gras, en sel et en sucre », avant d’ajouter qu' »avoir un régime équilibré en mangeant souvent dans des fast-foods n’est pas impossible, mais c’est un vrai challenge ».

Les conseils nutritionnels du site ne s’arrêtent pas là, puisqu’il est notamment conseillé d’éviter les suppléments « comme le fromage, le bacon et la mayonnaise » si l’on décide de manger un sandwich. Autant dire que McDonald’s se tire une balle dans le pied. Adieu, les bacon-cheese et autres hamburgers de la chaîne de restauration rapide. Et le site de préciser que

si on ne peut faire autrement que de manger chez McDonald’s, il vaut mieux consommer « un burger avec un seul steak, sans fromage ni sauce ».

Un tel conseil élimine beaucoup des sandwichs proposés par la chaîne.

http://www.lepoint.fr/

Les rayures du zèbre créent non pas une, mais deux illusions d’optique à la fois


Encore une fois les rayures des zèbres intéressent les chercheurs. Ces rayures auraient-elles un rôle de protection contre les prédateurs ?
Nuage

 

Les rayures du zèbre créent non pas une, mais deux illusions d’optique à la fois

 

Les chercheurs se doutaient que les rayures du zèbre le protégeaient d’une certaine façon, mais le mécanisme exact n’est encore pas totalement compris.

On pourrait se dire qu’en pleine savane la meilleure solution pour passe inaperçue ne serait pas de porter une combinaison de traits noirs et blancs bien ordonnés. Alors, pourquoi l’évolution en est venue à cela ? Charles Darwin lui-même indiquait que les rayures ne permettaient pas une protection dans les plaines ouvertes d’Afrique du Sud. Aujourd’hui, à l’aide d’une simulation informatisée, les chercheurs en ont une bien meilleure idée.

Avec un algorithme de détection de mouvements, deux chercheurs de l’Université du Queensland (Australie) et de l’Université de Londres ont simulé les mouvements d’un troupeau, et ont pu déterminer que les bandes fournissent aux zèbres non pas une, mais deux illusions d’optique qui les préservent des prédateurs.

La première est le bien connu effet stroboscopique. Imaginez une pale d’hélicoptère en rotation. Lorsque la rotation de la lame atteint une certaine vitesse, vous obtenez l’illusion qu’elle commence à tourner dans le sens opposé. La même chose vaut pour toute roue à rayons.

 

La deuxième illusion d’optique est ce qu’on appelle l’illusion de l’enseigne du barbier (ou Barberpole illusion). Même si les bandes se déplacent horizontalement, lorsque vous les regardez, elles semblent se déplacer verticalement.

Les chercheurs suggèrent que les rayures sur les zèbres induisent ces deux illusions à la fois, ce qui peut repousser les insectes et peut-être des prédateurs.

Selon l’étude :

Nous proposons que le système visuel de l’observateur est inondé avec des signaux de mouvement erronés qui correspondent à deux illusions visuelles bien connues : (1) l’effet wagon – roue ( effet stroboscopique, inversion de mouvement perçue en raison de l’anticrénelage spatio-temporel), et (2) l’illusion de l’enseigne du barbier (direction mal perçue du mouvement en raison du problème d’ouverture) , et nous estimons que ces deux effets illusoires agissent ensemble pour confondre les insectes piqueurs qui approchent par l’air, ou des prédateurs, éventuellement des mammifères au cours de la chasse, en particulier lorsque deux ou plusieurs zèbres sont observé se déplaçant ensemble comme un troupeau.

http://www.gurumed.org