300 000 tonnes de déchets électroniques en moins par an


Me semble que juste le fait que les appareils électroniques ont une durée de vie de plus ou moins 4 ans est déjà une grande cause de pollution. Augmenter la vie des produits technologiques n’empêchera pas les gens d’acheter toujours plus de nouveautés, mais au moins les anciens appareils pourraient être utilisés par d’autres moins bien nanti. Mais, un jour ou l’autre, ces appareils se retrouverons tôt ou tard au rebus, et des solutions durables devraient être une priorité 
Nuage

 

300 000 tonnes de déchets électroniques en moins par an

 

GENÈVE – De nouvelles normes techniques adoptées par l’ONU dans le domaine de l’informatique et des télécommunications réduiront les déchets d’équipements électriques et électroniques d’environ 300 000 tonnes par an.

Ces normes techniques ont été adoptées par les experts de l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’institution spécialisée des Nations unies pour les technologies de l’information et de la communication, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

Lors de la réunion, qui a eu lieu du 2 au 13 décembre à Lima, au Pérou, les experts «ont établi de nouvelles normes, y compris un chargeur universel pour ordinateurs portables et autres appareils portables ainsi qu’une norme pour batteries vertes pour smartphone (téléphones intelligents) et autres appareils de poche», indique l’UIT.

Les experts se sont aussi mis d’accord notamment sur l’établissement d’une méthodologie standard destinée aux fabricants d’appareils technologiques d’information et de communication et établissant la façon dont ils doivent déclarer les quantités de métaux rares contenus dans leurs produits.

Les recommandations UIT, bien que non contraignantes, sont généralement respectées, selon l’ONU.

L’UIT ne donne pas de détails techniques sur les normes adoptées mais elle indique qu’elles doivent permettre de réduire de près de 300 000 tonnes par an les déchets d’équipements électriques et électroniques, selon l’UIT, citant une étude de l’université de Gênes en Italie.

Pour le secrétaire général de l’UIT, Hamadoun Touré, ces nouvelles normes sont une «solution cruciale pour réduire les déchets électroniques, un problème difficile à traiter, en particulier dans les pays en développement».

Les déchets électriques et électroniques générés dans le monde devraient augmenter de 33% d’ici à 2017, pour atteindre chaque année 65,4 millions de tonnes – soit le poids de presque 200 Empire State Building -, selon un rapport chapeauté par l’ONU publié le 15 décembre.

En 2012, selon l’état des lieux réalisé et cartographié par cette étude, environ 48,9 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques ont été jetés à travers le monde, soit 19,6 kg par habitant.

http://fr.canoe.ca

4 réponses à “300 000 tonnes de déchets électroniques en moins par an

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s