Grippée ou enrhumée ? Telle est la question


Le rhume, la grippe, c’est du pareil au même ?  Non pas vraiment, disons que la grosse différence est que la grippe nous met KO pour quelques jours si tout va bien
Nuage

 

Grippée ou enrhumée ? Telle est la question

PAR RENÉE LAURIN  | PHOTO: SHUTTERSTOCK

Publié dans moietcie.ca le 7 décembre 2013

 

Malgré tous les renseignements qui circulent sur le sujet, on se demande toujours si on est atteinte d’un rhume ou d’une grippe. Deux médecins font la lumière sur la question.

Le Dr Karl Weiss, microbiologiste et infectiologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, affirme que «les éternuements sont rarement associés aux symptômes de la grippe. Lorsqu’ils s’accompagnent de larmoiements, d’écoulements et de congestion du nez, de maux de gorge et de toux, il faut plutôt soupçonner la présence d’un vilain rhume, une infection des fosses nasales causée par un rhinovirus.»

Du repos, beaucoup de liquide et une bonne dose de patience finissent généralement par faire effet au bout de 4 à 10 jours.

Or, si un rhume nous permet en général de continuer de vaquer à nos occupations, la «vraie» grippe (associée au virus influenza) ne pardonne pas. Elle frappe subitement et peut nous clouer au lit pour une semaine et même plus, selon son intensité et notre état de santé au départ.

«L’une des différences majeures entre le rhume et la grippe, c’est la virulence», explique le Dr Michel Poisson, chef adjoint du département de microbiologie médicale et d’infectiologie de l’Hôtel-Dieu du CHUM, dans son livre La grippe.

Lorsqu’on est atteint de cette maladie, la fièvre apparaît subitement et peut monter jusqu’à 41 °C, notre corps est secoué de frissons, on a mal à la tête, aux articulations, aux muscles et à la gorge, on se sent faible, épuisé, et on a qu’une envie: se précipiter sous l’édredon pour oublier que rien ne va plus. Lorsque ces malaises surviennent entre la mi-novembre et la mi-avril, période la plus propice à l’apparition du virus influenza, on peut affirmer sans se tromper qu’on a attrapé une «vraie» grippe.

Le mieux à faire alors est d’accepter son sort et de laisser le corps se reposer afin qu’il puisse fabriquer les anticorps dont il a besoin pour combattre le virus.

«Généralement, il faut compter au moins une semaine avant de commencer à se sentir mieux», précise le Dr Weiss.

Si la fièvre revient dans les 4 à 14 jours suivant l’apparition des premiers symptômes, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, car cela veut peut-être dire qu’on est en train de combattre une surinfection causée par une bactérie.

Pour soulager les symptômes de la grippe, il faut:

  • se reposer et boire beaucoup de liquide pour évacuer le mucus
  • manger légèrement, et éviter le café, le chocolat, l’alcool et la cigarette
  • utiliser des gouttes d’eau salée pour le nez
  • se gargariser avec de l’eau salée pour soulager les maux de gorge
  • prendre des analgésiques (acétaminophène, ibuprofène) pour faire baisser la fièvre et soulager les douleurs musculaires.

Il est à noter que, si on a des enfants ou des adolescents grippés, il n’est pas recommandé de leur donner d’acide acétylsalicylique (aspirine), puisque cette dernière est associée au syndrome de Reye.

Aussi, pour soulager la grippe, on laisse macérer un gros oignon haché finement dans de l’eau (environ un demi-litre), puis on avale la potion. L’effet serait miraculeux… Chose certaine, vous y penserez certainement à deux fois avant d’attraper une autre grippe!

Quoi faire pour éviter d’attraper (ou de transmettre) les virus de la grippe et du rhume?

  • se faire vacciner chaque année
  • se laver les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau chaude et du savon
  • mettre sa main ou son coude devant sa bouche lorsqu’on tousse
  • nettoyer régulièrement les endroits que beaucoup de gens touchent (poignées de portes, téléphones, interrupteurs, claviers d’ordinateurs) avec de l’eau de Javel diluée dans de l’eau
  • demeurer à la maison lorsqu’on est malade

Quand les microbes sont une bonne chose…

Un milieu trop aseptisé nuit au développement du système immunitaire des enfants, rappelle le Dr Karl Weiss.

«Lorsqu’on fait de l’exercice de façon régulière, on est en meilleure condition physique. C’est la même chose pour le système immunitaire. Il faut le mettre à l’épreuve en l’exposant à des microbes pour le garder en forme», dit-il.

Grippe : un soulagement sur ordonnance

Lorsque la souche du virus est particulièrement virulente et qu’on fait partie d’un groupe à risque (personnes âgées, jeunes enfants, individus souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires, ou qui ont un système immunitaire faible) le médecin peut nous prescrire des antiviraux (Tamiflu ou Relenza), des médicaments qui, s’ils sont administrés dans les 36 heures suivant le début de l’infection, empêchent le virus de se reproduire et de contaminer les cellules.

Grippe : de vrais remèdes de grands-mères!

Le bouillon de poulet maison aurait de véritables vertus thérapeutiques. Des études réalisées par des chercheurs américains démontrent que le bouillon que nous préparaient nos grands-mères aurait des propriétés anti-inflammatoires permettant de combattre efficacement les effets secondaires du rhume et de la grippe. La chaleur qui se dégage du liquide et qui remplit les voies respiratoires favoriserait également la dissolution du mucus.

http://www.moietcie.ca/

Une réponse à “Grippée ou enrhumée ? Telle est la question

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s