Mode : une créatrice utilise des bactéries pour créer des vêtements


Personnellement, je me demande si par mauvaise manipulation par erreur bien sûr ou une étape oubliée dans le processus de son travail ne peut pas devenir un danger. Je ne comprends pas la technique, mais il faut quand même avouer que c’est assez original
Nuage

 

Mode : une créatrice utilise des bactéries pour créer des vêtements

 

INSOLITE – L’artiste Anna Dumitriu a pris l’habitude d’utiliser un bien étrange matériel pour ses créations: des bactéries!

Et pas n’importe lesquelles. Anna Dumitriu a choisi les bactéries les plus meurtrières, responsables de milliers de morts chaque année. Parmi elles, on trouve notamment celle de la tuberculose.

Que ce soient des robes ou des couvertures, les créations d’Anna Dumitriu sont toutes cousues avec des souches de microbes.

Rassurez-vous cependant, aussi effrayant que tout cela puisse paraître les œuvres de l’artiste ne sont pas dangereuses. Les souches utilisées sont d’abord stérilisées avant d’être incorporées dans le tissu. C’est-à-dire qu’elles ont été rendues inopérantes (donc non mortelles) avant utilisation.

La démarche artistique d’Anna Dumitriu est avant tout de montrer les rapports étroits qu’entretiennent les humains avec les bactéries. Elle a d’ailleurs eu l’idée d’imprégner une couverture d’une souche de staphylocoques dorés le jour où elle a découvert qu’elle en avait dans son nez. Pourquoi? Tout simplement pour décrire le fossé entre la réalité scientifique et la manière dont en parlent les médias.

Des robes infectées

Les modèles proposés par Anna Dumitriu sont variés. Si on a des couvertures pleines de staphylocoques dorés, on a aussi des robes, comme la VRSA Dress. Cette dernière est née de la volonté de l’artiste de montrer l’évolution de ces microbes. De sa souche la moins dangereuse, comme celle qui avait infectée Anna, à la plus résistante qui demeure insensible aux antibiotiques.

 

robe antibiotique

Même le look de cette robe n’est pas anodin. Son style sixties rend hommage à l’année 1960, celle où le professeur Patricia Jevons a découvert la résistance du staphylocoque doré aux antibiotiques.

Les créations d’Anna Dumitriu

La VRSA Dress

Textiles Infectés

Avec l’aide de scientifiques et d’artistes, Ann Dumitriu crée des vêtements imprégnés de bactéries

Robe Bactéries

 

tissu infesté de Chromobacterium violaceum

Le Chromobacterium violaceum est une bactérie produisant un antibiotique, qui pourrait être utilisé dans le traitement de certains cancers.

Anna Dumitriu

Couverture staphylocoques dorés

http://www.huffingtonpost.fr

3 réponses à “Mode : une créatrice utilise des bactéries pour créer des vêtements

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s