Chouchoutez votre langue


Notre langue est d’une très grande utilité pour le langage et pour se nourrir. Mais quand elle souffre, cela peut devenir un problème pour la mastication, la déglutition …. et aussi pour l’élocution
Nuage

 

Chouchoutez votre langue

Chouchoutez votre langue

PAR LUCIE TURGEON  | PHOTO: SHUTTERSTOCK

 

On ne lui accorde guère d’attention, mais notre langue est un organe indispensable. À quoi sert-elle exactement? Et quels maux peuvent l’affecter?

La langue est un organe étonnant. Elle est en effet composée de 17 muscles! Elle se divise en deux parties: une zone mobile — celle qu’on fait bouger facilement dans sa bouche — et la base, située dans l’oropharynx, c’est-à-dire dans la première partie de la gorge. La limite entre ces deux régions est visible dans le fond de la bouche: il s’agit du V lingual, marqué par une série de grosses papilles qu’on peut apercevoir en tirant la langue.

«La langue a plusieurs fonctions», explique la Dre Nathalie Rei, professeure adjointe et chercheuse clinicienne au département de stomatologie à la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal.

Elle a une très grande importance pour goûter grâce aux papilles gustatives qui la recouvrent. Elle sert à la mastication en refoulant les aliments vers les dents. Elle est également indispensable à la déglutition, car c’est grâce à son mouvement de reflux vers l’arrière que les aliments sont envoyés dans le pharynx. Enfin, elle est utile à la phonation. Sans elle, nous serions incapables de parler!

Les aphtes

«Ces ulcérations apparaissent souvent sur le pourtour de la langue», explique la Dre Rei.

Elles se présentent généralement sous la forme d’un cratère rond ou ovale, blanc jaunâtre encerclé d’un halo rouge.

«Quand les aphtes apparaissent, ils s’installent en général pour 7 à 10 jours», poursuit la dentiste.

On ne connaît pas l’origine de ces bobos de la bouche, mais certains facteurs favorisent leur apparition, comme le stress, la fatigue, l’approche des règles, le port d’un appareil orthodontique ou d’un dentier, certains aliments (mets acides ou épicés, etc.), les boissons alcoolisées, une carence vitaminique ou un système immunitaire affaibli.

Comment les traite-t-on? On traite les aphtes en se gargarisant avec de l’eau salée. Certains anesthésiques et rince-bouches antimicrobiens en vente libre procurent également un soulagement.

«Dans les cas sévères, les dentistes prescrivent des médicaments en crème ou en rince-bouche pour atténuer la douleur ou espacer la fréquence des épisodes, indique la spécialiste. Cela dit, toute lésion ulcéreuse persistante ou récidivante devrait inciter les gens à consulter un dentiste.»

La candidose buccale

«Cette affection est due à la prolifération de champignons du genre candida albicans dans la bouche», dit la Dre Rei.

Elle se caractérise généralement par l’apparition de taches blanchâtres sur la langue, mais elle peut aussi se présenter sous forme de zones rougeâtres. Certains facteurs peuvent augmenter les risques que ces champignons prolifèrent dans la bouche, comme l’utilisation d’antibiotiques pour traiter une infection bactérienne ou d’une pompe de cortisone pour soigner l’asthme.

«Cela dit, la candidose buccale est très fréquente chez les personnes qui ont la bouche sèche en raison de leur médication», souligne la dentiste.

La sécheresse de la bouche provoque un déséquilibre de la flore buccale, ce qui favorise l’apparition de cette maladie.

«Cette infection à champignons est aussi très fréquente chez les porteurs de prothèses dentaires.»

Comment la traite-t-on?

«La candidose buccale est une affection qui se traite habituellement très bien», affirme la Dre Rei.

Le dentiste peut prescrire des médicaments antifongiques sous forme de crème ou de rince-bouche pour venir à bout de l’infection à champignons. Il est aussi important d’agir sur la cause, lorsque c’est possible, sinon le problème réapparaîtra.

«Par exemple, on peut atténuer la sécheresse de la bouche en buvant beaucoup d’eau, en suçant des bonbons sans sucre, en utilisant des produits d’hygiène dentaire neutres, et en évitant la consommation d’alcool, de café et de thé, qui ont un effet déshydratant», dit la spécialiste.

Si le port d’une prothèse dentaire est en cause, il faut traiter la candidose avec un antifongique.

Le syndrome de la bouche qui brûle

«Ce syndrome, aussi appelé «stomatopyrose» ou «burning mouth syndrome», est une affection complexe qui touche souvent la langue», indique la Dre Rei.

Il cause des sensations de brûlure dans la bouche, le plus souvent à la langue.

«Les femmes à tous les stades de la ménopause, soit âgées de 40 à 60 ans, sont les personnes les plus à risque.»

La cause exacte du syndrome est indéterminée, mais elle semble liée à un problème au niveau des terminaisons nerveuses. On sait également que la douleur peut durer plusieurs années.

Comment traite-t-on ce syndrome?

«Le dentiste peut prescrire des médicaments pour diminuer la douleur», indique la dentiste. On parle toutefois de diminution de la douleur et non de guérison.

Le cancer de la bouche

«La langue est l’organe le plus souvent affecté par le cancer de la bouche», affirme la Dre Rei.

Ce dernier apparaît en effet le plus souvent sur le côté de la langue. S’il est visible, il prend souvent la forme d’une tache rouge ou blanche qui persiste. Ce cancer figure parmi les plus meurtriers. Comme il est peu douloureux au début, il passe souvent inaperçu. S’il est découvert à un stade avancé, il présente un risque de mortalité passablement élevé. II peut entraîner des séquelles importantes, comme des incapacités fonctionnelles majeures — sur les plans de la mastication, de la déglutition et de l’élocution — et une altération de l’apparence. Les principaux facteurs de risque sont le tabagisme et la consommation excessive d’alcool qui, combinés, ont des effets considérables.

Comment le traite-t-on?

«Le traitement est semblable à celui des autres cancers: on combine chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie, selon le cas», mentionne la dentiste.

Le traitement principal reste la chirurgie avec l’ablation de la tumeur, d’où l’importance de le détecter tôt.

http://www.moietcie.ca/

2 réponses à “Chouchoutez votre langue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s