Nouvelle-Calédonie: des baleines d’une espèce rare s’échouent sur une plage


Des baleines rares et qui en plus ne sont pas originaires de la Nouvelle-Calédonie viennent mourir sur leur plage. Les déversement chimiques ont t’il un rapport  ? Les baleines ont-elles un virus ?
Nuage

 

Nouvelle-Calédonie: des baleines d’une espèce rare s’échouent sur une plage

 

Une baleine à bec de Longman s'est échouée sur... (Archives AP)

Une baleine à bec de Longman s’est échouée sur une plage de Sendai, au Japon, en 2002.

ARCHIVES AP

Agence France-Presse
Nouméa

Huit baleines, dont quatre sont décédées, issues d’une espèce très rare, se sont échouées sur une plage de Nouvelle-Calédonie, ont indiqué mardi des scientifiques.

Le groupe est apparu samedi dans la baie de Somme au sud de la Nouvelle-Calédonie. Lundi soir, deux baleines d’environ six mètres s’y trouvaient encore.

Malgré les tentatives des équipes de la province sud et de l’association Opération Cétacés pour repousser les animaux au large, quatre baleines sont décédées, en s’échouant sur la plage.

D’après les spécialistes, il s’agirait de baleines à bec de Longman, une espèce très rare, jamais vue en Nouvelle-Calédonie, que l’on rencontre habituellement dans l’océan Indo-Pacifique.

Dotée d’un rostre long et fin, cette baleine, d’assez grande taille, vit habituellement au large dans des eaux de plus de 1000 mètres de profondeur.

«Si elles sont là, c’est qu’elles sont malades ou qu’elles sont désorientées. Nous attendons le résultat des prélèvements faits sur les baleines décédées pour en savoir plus», a déclaré à l’AFP Claire Garrigue, experte auprès de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), spécialiste des cétacés.

Selon elle, pas plus d’une douzaine d’échouages de baleines de cette espèce a été observée jusqu’alors.

Trois baleines mortes ont été enterrées sur un terrain municipal de la commune du Mont-Dore, de manière à ce que les scientifiques puissent plus tard avoir accès aux squelettes, a rapporté le journal Les Nouvelles Calédoniennes.

Des habitants de cette région, où vivent des tribus kanakes, s’interrogent sur le lien entre cet échouage et la rupture la semaine dernière d’une canalisation d’évacuation vers la mer des déchets d’une gigantesque usine chimique de traitement de nickel, située dans la région.

«On ne peut vraiment pas répondre à ce type d’interrogation pour le moment», a cependant indiqué Mme Garrigue.

http://www.lapresse.ca

3 réponses à “Nouvelle-Calédonie: des baleines d’une espèce rare s’échouent sur une plage

  1. Le problème pourquoi elles étaient là si loin de leurs lieux habituel qu’esse qui les a dérangées ? Encore un sonar militaire ou autre invention humaine, le réchauffement des océans sans oublier la polution ? Que de questions.

  2. Mais si nous pourrions répondre, arrêtons simplement de nous voiler la face, il suffit d’aller voir les vidéos et images des 6 ème, 7 ème et 8ème continents de déchets dont l’un a déjà une superficie de 6,5 fois la surface de notre pays la France… et une petite trentaine de mêtres de profondeur par endroits, encore qu’ils n’ont pas tout vu..;

    Il faut cesser de polluer immédiatement, nous allons en faire les frais de façon très rapide et ce sera l’extinction de notre race sans plus rien à manger sur terre et dans les eaux.

    Les bélugas, « baleines blanches » sont en voie d’extinction depuis peu, le processus semble s’accélérer quand à la disparition des espèces, et quand il n’y aura plus du tout de cétacés, ce sera notre fin sur terre, et inutile de continuer à nier l’évidence, nous allons dans le mur, c’est tout.

    Ce sera peu cher payé comparé à tout le mal que nous avons su faire à notre monde, en oubliant qu’il est notre lieu sacré de vie…

    Il suffit de relire l’histoire des habitants de l’île de Pâques pour comprendre ce qui nous attend à grande échelle. Plus rien à manger, ils avaient coupés tous les arbres de leur île et ne pouvaient plus chasser , ni pêcher, car plus de bois, plus rien, plus d’oiseaux, plus de gibier car plus de buissons, plus rien, ni aucun endroit ou s’abriter, ils se sont donc entre tués, pour s’ entre dévorer, jusqu’au dernier, anéantis aussi par les intempéries, les tempêtes.

    Si les technologies ont évoluées, notre cervelle, n’a pas évoluée du tout, les religions qui avaient toutes pour fonction d’unir les hommes, ont désuni les hommes entrainant des guerres sans fins qui ruinent les pays et les endettent, puis les anéantissent.

    Avec un tout petit dérapage nucléaire en plus et quelques guerres en sus, nous devrions arriver sous peu à nous anéantir nous même totalement…

    Au lieu d e mettre de l’argent dans le nerf de la guerre, il serait de bon ton que tous les gouvernements du monde s’unissent pour réparer les dégâts de la pollution, nettoyer terres , rivières, mers, océans, cieux, avant qu’il ne soit trop tard, il nous reste juste une vingtaine d’années pour y parvenir, c’est très peu…

    La balle est dans notre camp, à nous de réagir et de savoir ce que nous voulons …
    Rien que sans abeilles, nous n’aurions plus d’espoir. Faut y être sots, quand je pense que nous pourrions encore en faire un Paradis si nous mettions enfin nos énergies communes au profit de cette noble cause, qu’est la lutte et le stoppage de la pollution, allons nous atteindre le point fatal de non retour possible, qu’est ce que la Grande vérité si ce n’est que nous sommes tous tributaires les uns des autres et devons tous nous unir pour nous sauver.. Et qu’un rien entrainera le bon ou le mauvais » effet papillon » maintenant, l’équilibre de la vie sur terre est déjà devenu précaire…

    Qui a seulement écouté les accords de Copenhague??? peu de gens se sentent concernés, alors que nous le sommes tous.

    Pour la première fois cette année en Aout 2013, nous avions mangé la nourriture que la terre produit normalement d’ 1 an pour les hommes, donc dévoré plus qu’elle ne peut produire pour notre survie, ceci s’est lamentablement passé en aout 2013 nouvelle peu reprise par les médias..; Nous avons donc dépassé nos limites et par notre faute au niveau mondial, certains pays sous développés vont mourir de famine, de maladies, etc… …

    Nous avons sérieusement abîmé la terre en environ  » 60 années » et maintenant le rythme s’accélère. Dire que ca va deux à trois fois plus vite n’est pas un canular, question de surpopulation également.

    Allons nous rester bras ballants sans rien faire???? That is the question… Souhaitons que tous , nous tous et le monde s’y mette réellement en 2014, j’adore la nature, cela me rend bien triste que les gens ne comprennent pas que la rigolade est terminée, c’est la vie de nos enfants et na nôtre que nous jouons maintenant.

    Sur ce de bonnes fêtes à tous,

    il faut maintenant oser écrire les choses et cesser de se taire. On se sent bien mieux après d’ailleurs même si cela semble simpliste, car nous préssentons tous subconsciemment que ces « vingt »(20) prochaines années vont être les plus déterminantes, autant le savoir en pleine conscience car c’est notre réalité, tout autant pour nos pauvres amies baleines qui meurent que pour nous, » Nous » qui n’avons pas su respecter la seule chose qui nous est essentielle, notre planète bleue… La terre est un arbre qui nous porte, faisons en sorte qu’il guérisse.
    Cordialement à tous!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s