Le Saviez-vous ► Ce qu’il faut savoir sur les tornades


On entend parler de tornade sur le côté américain, chose qui sont habituel mais certaines sont désastreuses. C’est une de ces catastrophes qu’on n’espère jamais voir
Nuage

 

Ce qu’il faut savoir sur les tornades

 

© Carsten Peter

© Carsten Peter

> On appelle « tornade » un vortex (tourbillon de particules) qui se forme sur terre. Si le vortex se matérialise sur l’eau, il faut alors parler d’une trombe marine.

> La plupart des tornades ne tiennent pas plus de dix minutes. Elles peuvent durer de quelques secondes à une heure. Rarement plus.

> À écouter les témoignages et les enregistrements sonores des météorologues, une tornade ferait le même bruit qu’un train lancé à pleine vitesse. Ou qu’une grosse cascade. Tout dépend de son intensité, de sa taille et de sa proximité avec le sujet.

> Les tornades sont toujours précédées d’un ouragan. Le tracé d’un ouragan peut être observé quelques jours avant de toucher terre. Les tornades, elles, sont bien plus compliquées à prédire. Selon la NOAA (l’agence américaine responsable des océans et de l’atmosphère), les radars sont capables de donner l’alerte environ 13 minutes avant la formation d’une tornade.

> Comment évaluer l’intensité d’une tornade ? Rien à voir avec la taille du monstre. Sa puissance se mesure en fonction des vents qui l’animent. C’est un chercheur japonais de l’Université de Chicago,  le professeur Fujita, qui a mis au point l’échelle éponyme de classification des tornades. Si elle compte 12 catégories théoriques, seules les cinq premières ont été observées à ce jour.

F0 : Vents de 60 à 120 km/h > Dégâts légers (Quelques morceaux de recouvrements de toit enlevés, dommages aux gouttières, cheminées et revêtements de façade, branches cassées.)

F1 : Vents de 116 à 179 km/h > Dégâts modérés (Recouvrements de toit complètement enlevés, maisons mobiles renversées ou endommagées sévèrement, portes extérieures envolées, fenêtres cassées.)

F2 : Vents de 180 à 251 km/h > Dégâts importants (Toitures arrachées, hangars et dépendances démolis, gros arbres cassés ou déracinés.)

F3 : Vents de 252 à 330 km/h > Dégâts considérables (Les murs extérieurs et les toits sont projetés dans les airs, les maisons et les bâtiments de métal s’effondrent, les forêts et les récoltes sont abattues.)

F4 : Vents de 331 à 416 km/h > Dégâts dévastateurs (Les murs des habitations solides s’effondrent, des gros objets en acier ou en béton sont projetés sur plusieurs centaines de mètres.)

F5 : Vents de plus de 417 km/h > Dégâts incroyables (Les maisons sont rasées ou projetées sur de grandes distances. Les murs et les toits de gros bâtiments, comme des écoles, peuvent être arrachés.)

F6 à F12 : Vents de 510 km/h et plus > Dégâts incommensurables 

En 2006, cette classification a été quelque peu corrigée pour donner naissance à l’échelle améliorée de Fujita (EF).  L’échelle originelle omettait par exemple de prendre en compte la vitesse de déplacement horizontale d’une tornade.

Elle négligeait aussi de considérer les matériaux employés ou la qualité des structures endommagées. Ainsi dès que les fondations d’une structure étaient balayées, la tornade était classée en catégorie F5.

> Les médias français qualifient souvent les vortex qui se déplacent dans l’Hexagone de « mini-tornades », à cause de leur petite taille et de leur courte durée. Scientifiquement incorrecte, cette appellation désigne les tornades d’intensité F0 ou F1. Les seules à se former en France. En zones rurales inhabitées, elles passent d’ailleurs complètement inaperçues en raison du peu de dégâts provoqués. Si, potentiellement, toutes les régions du pays peuvent être touchées, la majorité des tornades surviennent dans le nord-ouest de la France et sur les côtes méditerranéennes. Surtout l’été. Excepté pour les trombes marines qui se produisent en saison froide, le long des zones côtières.

> Les Grandes Plaines américaines sont les plus touchées par ce phénomène météo. Chaque année, la « Tornado Alley » voit passer 800 à 1 200 tornades. Cette région, qui s’étend du Dakota du Sud au Texas, se révèle idéale à la formation de supercellules (zone atmosphérique où circulent des vents ascendants et descendants).

Là se rencontrent les masses d’air polaire, canalisées par les Rocheuses, et l’air tropical venu du golfe du Mexique. Une combinaison propice à la naissance de violentes tornades. Année après année, une vingtaine de vortex des catégories F4 à F5 dévastent le paysage. Et parfois les villes.

> La tornade la plus mortelle répertoriée à ce jour se nomme Tri-State Tornado, une F5. Survenue le 18 mars 1925, elle entame une course destructrice à travers le Missouri, l’Illinois et l’Indiana et tue 695 personnes.

La Une du journal local, le lendemain du passage de la Tri-State Tornade.

La Une du journal local, le lendemain du passage de la Tri-State Tornado.

> Ci-dessous, la plus ancienne photo de tornade, prise le 28 août 1884 à Howard, dans le Dakota du Sud.

La plus ancienne photo de tornade

> Le 31 mai 2013, les communautés des météorologues et des chasseurs d’orages ont pleuré la disparition de Tim Samaras, explorateur du National Geographic. Happé puis recraché, sans vie, par la tornade d’El Reno à Oklahoma City, ce chasseur de tornades expérimenté a beaucoup apporté à la météorologie.

Retrouvez notre enquête sur les conditions de sa disparition dans notre numéro de novembre (n°170). Ci-dessous, une compilation de quelques grosses tornades filmées par les équipes du National Geographic.

> La communauté des chasseurs de tornades s’étoffe au fil des ans. Amateurs et professionnels se concentrent sur les routes pour approcher les vortex destructeurs. Résultat : les itinéraires d’évacuation sont engorgés. Le 31 mai 2013, ils étaient des centaines sur place. Sans compter les amateurs.
Aujourd’hui, quelques particuliers ou
tours opérateurs proposent même des safaris photos aux simples curieux. Les chasseurs les plus expérimentés estiment qu’à terme cette affluence causera davantage de blessés, voire de morts.

Marie Dias-Alves

http://www.nationalgeographic.fr/

3 réponses à “Le Saviez-vous ► Ce qu’il faut savoir sur les tornades

  1. Nous en avons aussi quelques une en France, mais bien moins qu’aux USA, c’est vrai que cela fait dénorme dégats, mais chez eux beaucoup de leurs maison sont faites en bois, alors forcement c’est plus spectaculaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s