Inde. Sa moustache mesure plus de 4 mètres


2 heures par jour pour entretenir la plus longue moustache au monde, tout cela pour être dans le record Guinness. Mais qu’est-ce que cela donne plus ? Est-ce que cela vaut vraiment la peine ? Ce n’est pas un surpassement de soi-même, enfin sauf pour la patience, il en faut des années pour arriver à un tel résultat
Nuage

 

Inde. Sa moustache mesure plus de 4 mètres

 

Ram Singh Chauhan et sa moustache de 4,26 m.

Ram Singh Chauhan, un habitant de Jaipur en Inde, possède la plus grande moustache du monde. Elle mesure 4,26 mètres.

L’homme, âgé de 66 ans, a dû attendre 42 ans pour atteindre une telle longueur. Mais celle-ci lui a permis d’entrer dans le Guinness Book des records en 2010.

« C’est un symbole de fierté, de respect et d’honneur », confie-t-il.

Une telle moustache demande de l’entretien. Chaque jour, Ram Singh Chauhan passe deux heures à la laver, la peigner et la huiler. Pour se déplacer, il est obligé de la rouler autour de son cou ou de la glisser discrètement dans son turban.

http://www.ladepeche.fr

Le Saviez-vous ► Vos oreilles entendent différemment


Nous avons deux oreilles, mais ils n’ont pas les mêmes cellules ce qui a pour conséquence de ne pas entendre de la même manière
Nuage

 

Vos oreilles entendent différemment

 

Chantez à votre oreille droite et parlez à la gauche. Votre oreille droite entend différemment que la gauche, selon une étude effectuée sur 3.000 nouveau-nés.

Ear

Votre oreille gauche est meilleure que votre droite pour recevoir les sons de la parole, alors que votre oreille droite est plus sensible à la musique et aux chansons, selon les chercheurs américains de cette étude.

Il est connu depuis longtemps que les côtés droit et gauche du cerveau enregistrent les sons différemment vu que les cellules sont différentes de chaque côté. Mais les résultats de cette étude indiquent que les oreilles jouent un rôle beaucoup plus important que ce que l’on pensait.

« Nous avons toujours assumé que nos deux oreilles fonctionnaient exactement de la même façon. Nous étions donc amené à penser que cela importait peu quelle oreille était déficiente. Maintenant, nous pouvons voir que ceci peut avoir des conséquences importantes pour le développement de la parole et du langage de l’individu » déclare le responsable de l’étude, Yvonne Sinninger de l’Université de Californie à Los Angeles.

Les scientifiques ont inséré des petites sondes dans les oreilles des bébés qui émettaient deux types de sons différents et mesuraient les vibrations amplifiées

Source: www.ucla.edu (University of California at Los Angeles) etwww.channelnewsasia.com

http://www.french.hear-it.org

Pennsylvanie : il faut demander pour toucher le ventre d’une femme enceinte


Certains trouvent que c’est stupide de faire des lois pour cela, oui, mais il est encore plus stupide que des gens pensent qu’un ventre d’une future maman peut être tapoté par n’importe qui, et ce sans permission. C’est plate que la justice doit rappeler à l’ordre pour quelque chose qui devrait être admis par tous ..
Nuage

 

Pennsylvanie : il faut demander pour toucher le ventre d’une femme enceinte

 

C’est le lot quotidien des futures mamans : leur ventre arrondi attire les mains. Mais en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, il est désormais illégal de toucher le ventre d’une femme enceinte sans la permission expresse de celle-ci.

Qui ne s’est jamais émerveillé devant le ventre d’une femme enceinte ? Si ce n’est que les futures mamans goutent rarement au fait de se faire caresser le ventre par n’importe qui même s’il paraît que cela porte bonheur. En Pennsylvanie, une loi interdisant la touche sans autorisation au ventre d’une femme enceinte vient d’entrer en vigueur.

Cette loi est intervenue après que Richard Beishline, 57 ans, un habitant du comté de Cumberlandy, ait été accusé de harcèlement le 20 octobre dernier après avoir touché le ventre de sa voisine enceinte sans son consentement.

Cette dernière, Michelle Troutman, agacée par ce geste familier a vite porté plainte pour harcèlement. Et la justice lui a donné raison complétant ainsi l’arsenal existant en matière de harcèlement.

Cette mesure fait débat sur les réseaux sociaux. Alors que certains la saluent et espèrent qu’elle sera répandue dans d’autres États, d’autres déclarent qu’il est « stupide de légiférer là-dessus, il y a d’autres problèmes plus importants ».

http://actualite.portail.free.fr/

En Alsace, des archéologues sur les traces des barbares


Le site d’Obernai en Gaule dévoile l’Histoire des faits pendant plus de 6 000 ans. Mais dernièrement, une découverte de crâne allongée est venue mettre un peu de piquant sur l’histoire de ces ancêtres qui auraient été invités par les Romains de l’époque
Nuage

 

En Alsace, des archéologues sur les traces des barbares

 

Le squelette d’un préadolescent au crâne déformé, signe de son appartenance à un statut social supérieur, a été mis au jour dans une nécropole à côté d’Obernai.

Crédits photo : Denis Gliksman, Inrap

Étrangement allongé, le crâne a des airs d’Alien. Mais Obernai, connu pour ses bons vins et ses belles demeures alsaciennes, n’est pas Hollywood et l’actrice Sigourney Weaver n’y a pas encore mis les pieds. La vedette du jour est bien venue d’ailleurs, mais elle est morte il y a plus de quinze siècles. Le squelette de cet enfant de 12 ans a été retrouvé parmi dix-sept autres sépultures datées du Ve siècle de notre ère par les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

C’est la première fois qu’une nécropole complète de cette époque, celle des invasions barbares et de la désagrégation de l’Empire romain, est mise au jour en Alsace. Avec un lot d’indices qui ont permis aux scientifiques de remonter la piste de ces mystérieux défunts. Première indication de taille: ces crânes incroyablement déformés retrouvés sur deux squelettes, une femme et un préadolescent. On en connaît quelques dizaines seulement en Europe. Pour les spécialistes de l’Inrap, cette déformation crânienne, que l’on retrouve aussi chez les pré-Incas d’Amérique du Sud, est la «signature» d’une population barbare.

Les Huns, et avec eux d’autres peuples orientaux comme les Sarmates ou les Alains, tout droit venus du Caucase, ont introduit cette pratique en Occident, vite copiée par les peuples germaniques (Burgondes, Francs et autres Alamans). L’objectif: se distinguer du commun des mortels et manifester ainsi un statut social supérieur.

Des auxiliaires invités par les Romains plutôt que des envahisseurs

Dès leur plus jeune âge, des petits «nobles» barbares, a priori de sexe féminin, voyaient ainsi leur crâne enserré dans des planchettes ou des liens, et ce jusqu’à l’adolescence. Une erreur dans la manipulation pouvait entraîner la mort ou des dégâts irréparables, ce qui, si l’on se souvient de l’importance sociale des enfants en question, suppose que les manipulateurs étaient versés dans la science du développement crânien et brillaient par leur dextérité. La découverte d’un crâne adulte trépané, et parfaitement cicatrisé, indiquant que le «patient» a survécu, témoigne de cette agilité. Une fois définitive, la déformation ne semble pas avoir eu de conséquences neurologiques majeures. Le résultat était sans doute saisissant: un front immense prolongé par une sorte de coiffe naturelle recouverte par la chevelure.

Un peigne triangulaire et son étui en bois de cerf, typique de Germanie et du nord de la Gaule.

Un peinge triangulaire et son étui en bois de cerf, typique de Germanieet du nord de la Gaule
Crédits photo : Denis Gliksman, Inrap

La fouille, ayant mobilisé dix personnes pendant sept mois dans le cadre de l’aménagement d’un parc d’activités économiques, avait encore un secret à livrer: l’origine de ces mystérieux barbares.

Madeleine Châtelet, spécialiste du haut Moyen Âge à l’Inrap, explique que, outre les déformations crâniennes, les objets retrouvés dans les tombes, notamment des épingles en or et un miroir typique des peuples des steppes, «traduisent des influences culturelles nomades».

Les inconnus d’Obernai feraient donc partie de ces hordes hunniques ayant déferlé en Gaule à l’aube des années 400. Avant de s’y installer confortablement puisque la nécropole d’Obernai n’est pas un cimetière de guerriers morts au combat mais témoigne, par son organisation, d’une population stable implantée sur place.

Ironie de l’histoire, ces nomades orientaux étaient peut-être non des envahisseurs mais plutôt… des auxiliaires «invités» par les Romains pour les défendre contre d’autres barbares. Une pratique courante en ce siècle troublé qui court d’une grande invasion de la Gaule en 406 au baptême de Clovis (496-498) en passant par la défaite d’Attila (451) et la chute de l’Empire romain d’Occident (476).

Une chose est certaine: les barbares d’Obernai avaient opté pour de bonnes terres. La fouille a en effet montré que cette zone riche en lœss, sédiment fertile, avait attiré d’autres hommes avant eux. Une nécropole du néolithique et une ferme gauloise ont notamment été retrouvées. Le site d’Obernai a en fait été occupé pendant plus de 6000 ans avant d’accueillir un beau jour ces étranges inconnus aux crânes allongés.

http://www.lefigaro.fr

Une Américaine qui n’avait pas grandi depuis ses 2 ans meurt à l’âge de 20 ans


En temps que parent, nous aimerions que nos enfants ne grandissent pas trop vite, mais nous sommes heureux de les voir évoluer pour devenir de plus en plus. Alors imaginez un enfant qui meurt à 20 ans, mais qui a toujours eu 2 ans
Nuage

 

Une Américaine qui n’avait pas grandi depuis ses 2 ans meurt à l’âge de 20 ans

 

Capture d’écran ABC: Brooke Greenberg, dont la croissance s’est arrêtée à ses 2 ans, est morte à 20 ans en octobre 2013.20 MINUTES

ETATS-UNIS – Brooke Greenberg avait l’apparence et les capacités mentales d’un tout jeune enfant…

 

Une jeune Américaine née avec un syndrome extrêmement rare qui a arrêté son développement à environ 2 ans est décédée à l’âge de 20 ans, a indiqué mercredi son père Howard Greenberg. Brooke, dont la maladie rare est parfois appelée le syndrome X, selon la chaîne de télévision ABC, est morte la semaine dernière d’une affection pulmonaire, a précisé son père, interrogé au téléphone par l’AFP.

Elle était une enfant très très spéciale et nous penserons à elle chaque jour», a déclaré, très ému, son père Howard Greenberg.

Plusieurs interventions médicales

Brooke, qui vivait dans le Maryland avec ses parents et trois soeurs, avait la taille et l’apparence d’une enfant de 2 ans. Elle pesait 7 kilos et avait l’âge mental d’un bébé de un an. Seuls ses cheveux et des ongles poussaient normalement, selon ABC qui a fait un reportage sur la famille Greenberg en 2009 (à voir par ici pour les anglophones).

Brooke a subi plusieurs interventions médicales d’urgence les premières années de sa vie pour traiter un ulcère à l’estomac, une attaque cérébrale et un état léthargique inexpliqué qui l’avait fait dormir pendant deux semaines. On lui avait alors diagnostiqué une tumeur au cerveau et sa famille s’était alors préparée au pire lorsqu’elle a soudainement ouvert les yeux et les médecins n’ont plus trouvé trace de tumeur.

A 16 ans, Brooke avait encore ses dents de lait. En voiture elle voyageait dans un siège pour bébé et sa famille la promenait dans une poussette. Elle ne pouvait parler mais indiquait ce qu’elle voulait en criant et par des gestes. Ses soeurs ont indiqué durant le reportage de ABC que parfois elle se rebellait comme le font les adolescents.

«Unique parmi les 6,7 milliards de personnes sur Terre»

Un des médecins traitant, le Dr Richard Walker, a précisé à ABC avoir constaté très peu de changement dans le cerveau de l’enfant au cours des années. Si les scientifiques pouvaient trouver la mutation génétique responsable de ce syndrome, ils pourraient la tester chez des animaux de laboratoire pour tenter de percer les secrets du vieillissement et de la mortalité, a relevé le Dr Walker.

Le père de Brook Greenberg a affirmé que lui et sa famille n’ont jamais entendu parler d’autres enfants atteints du même syndrome.

«On nous a dit qu’elle était unique parmi les 6,7 milliards de personnes sur Terre», a-t-il dit à l’AFP

http://www.20minutes.fr/

Est-ce que le sucre rend hyperactif?


Nous sommes tous ou presque a accusé le sucre d’être responsable de l’agitation des enfants … A-t’on raison ? Alors qu’en fait, ce serait plutôt le contexte entourant le sucre. En tout cas, cela vaudrait la peine de tenir un petit journal
Nuage

 

Est-ce que le sucre rend hyperactif?

 

sucre hyperactivite-410

Nathalie Vallerand, Coup de pouce, juin

 

« Il a mangé trop de sucre, » dit-on parfois quand notre enfant est turbulent. Pourtant, le sucre n’aurait pas d’effet sur l’agitation des petits. On décortique un mythe tenace.

Le sucre est parfois accusé de causer ou d’exacerber le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Jusqu’à maintenant toutefois, les études réalisées sur la question n’ont prouvé aucun lien entre les deux, rapportent la nutritionniste Renée Cyr et la pédiatre Hélène Langis dans L’Alimentation des enfants (Éditions du CHU Sainte-Justine, 2010, 72 p., 9,95$).

D’accord, mais le sucre rend bel et bien les enfants plus excités, non? Eh bien non!

«On confond l’effet du sucre et celui du contexte auquel il est associé, écrivent les auteures. Ainsi, l’agitation résulte souvent plus de la fête que du nombre de sucreries offertes aux enfants. Même chose pour les vacances ou les sorties de groupe.»

Ce n’est donc pas tant le sucre qui rendrait nos mousses turbulents que l’effervescence qui entoure ces activités.

Renée Cyr et Hélène Langis conseillent cependant la prudence en ce qui concerne les colorants et les additifs alimentaires. Certains enfants seraient plus distraits ou plus agités lorsqu’ils ingèrent ces substances.

«Ces produits aux couleurs voyantes et aux saveurs fabriquées en usine ont peu de valeur nutritive et il n’y a aucun inconvénient à les retirer de l’alimentation des enfants. Au contraire, c’est meilleur pour leur santé», concluent-elles.

http://www.coupdepouce.com