Les alligators eux aussi font la queue !


Bien quoi !!! Walmart a peut-être quelque chose d’intéressant pour cet alligator, mais faut croire que les clients et personnels n’étaient pas très chaud a l’idée de vor cet animal en plein magasinage
Nuage

 

Les alligators eux aussi font la queue !

 

Un alligator provoque la panique chez Walmart en se plantant devant les portes de l’enseigne, ce qui évidemment a affolé les clients qui sont restés bouche-bée par la présence de l’animal.

 

Un alligator en ville n’est pas courant, mais un alligator prêt à faire ses courses l’est encore moins. C’est un animal de 1 mètre 80 qui a effrayé les clients d’un magasin de la chaîne américaine Walmart en Floride, plus précisément à Apopka. Et pour cause, cet alligator est resté devant les portes automatiques du magasin pendant ce qui paraissait de longues minutes pour les clients terrifiés. Cette grosse bête provenait apparemment d’un étang qui se trouve non loin de ce supermarché. Peut-être avait-il simplement envie de se dégourdir les pattes ! Après une promenade d’une bonne heure, l’alligator serait retourné de lui-même à son étang, sans intervention nécessaire de la SPA américaine. Une belle frayeur tout de même pour les clients de Walmart qui avait bloqué les portes pour la sécurité de ses acheteurs.

 

http://www.meltybuzz.fr

Le Saviez-vous ► La fleur de violette ne se laisse pas sentir facilement


Voilà une fleur qui semble très timide et veut passer inapercu pour ceux qui auront l’idée de venir mettre son nez près de ses pétales
Nuage

 

La fleur de violette ne se laisse pas sentir facilement

 

Savez-vous respirer la violette ?

Le parfum de cette fleur ne se laisse pas facilement capturer. En effet, si vous approchez votre nez d’une violette, son parfum a la propriété d’endormir les nerfs olfactifs et, en quelques secondes, vous ne sentirez plus rien.

Pour pouvoir retenir le parfum de la violette, il faut donc approcher la fleur de son nez, puis l’éloigner à plusieurs reprises.

C’est pourquoi l’odeur de violette s’obtient en distillant les feuilles et non la fleur, et que l’odeur fleur de violette est une odeur de synthèse.

L’odeur est également très délicate et difficile à conserver.

http://secouchermoinsbete.fr

http://www.toutenparfum.com

VIH : une nouvelle souche du virus découverte en Russie


Ce n’est pas parce qu’on entends moins parler du Sida qu’il est disparus pour autant. Même si on approche probablement d’une meilleurs thérapie, il n’en demeure pas moins que ce virus peut évoluer.
Nuage

 

VIH : une nouvelle souche du virus découverte en Russie

 

VIH : une nouvelle souche du virus découverte en Russie

© iStockphoto

Des chercheurs russes sonnent l’alerte : une souche du virus du Sida encore jamais identifiée serait très virulente et capable de se propager très rapidement.

Cette nouvelle souche du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), baptisée par les chercheurs 02_AG/A, serait responsable de la moitié des nouvelles infections connues en Sibérie.

Autre fait inquiétant, cette souche se répandrait à une vitesse plus importante que le virus classique. L’information, reprise par France info a été rapportée par une dépêche de l’agence russe Ria Novosti le 16 octobre dernier.

Les chercheurs du centre de recherche Vector Institute à Koltsovo, près de la ville de Novossibirsk en Sibérie, disent avoir identifié cette souche pour la première fois en 2006. 

Loin d’avoir disparu, la souche se serait installée dans le pays et expliquerait la montée en flèche des contaminations par le Sida en Sibérie. Alors qu’on comptait 2 000 séropositifs en 2007, ils sont officiellement 15 000 en 2012.

Plus grave encore, cette souche ne s’est pas arrêtée aux frontières de la Russie. Elle a été localisée en Tchétchénie, au Kirghizistan et au Kazakhstan.

Un virus difficile à cerner

Les différentes souches du virus du Sida compliquent la tâche des chercheurs dans la quête d’un vaccin préventif et/ou curatif. Depuis son émergence dans les années 80, le virus s’est adapté à son environnement, devenant de plus en plus résistant.

Néanmoins, certaines pistes à l’étude (vaccin, venin d’abeille, circoncision) laissent penser qu’il sera un jour possible de bloquer la progression de la maladie.

Le chemin est encore long mais des nouvelles sont porteuses d’optimisme. L’ONU-Sida, l’organisation des Nations Unies qui étudie la maladie, a en effet annoncé le recul de l’épidémie en 2012. Si 2,3 millions de nouveaux cas d’infection par le virus du Sida ont été enregistrés en 2012. Cela représente une baisse de 200 000 personnes par rapport à 2011. Le nombre de décès est lui aussi à la baisse, avec 1.6 millions de morts en 2012, soit 100 000 de moins comparé à l’année 2011.

http://www.topsante.com

Une nouvelle espèce de poisson électrique découverte au Guyana


Des poissons viennent montré leur bout du nez et se pavaner pour leur caractéristique d’être en mesure de produire ou détecté l’électricité
Nuage

 

Une nouvelle espèce de poisson électrique découverte au Guyana

 

En forme d'anguille, il appartient aux espèces dite... (Photo: AFP)

 

En forme d’anguille, il appartient aux espèces dite «poissons couteaux» pour son corps ou encore «poissons électriques» en raison de sa capacité à produire et détecter des champs électriques.

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Bogota

Une équipe de scientifiques a découvert une nouvelle espèce de poisson électrique dans une rivière du Guyana, a annoncé mardi à l’AFP le Colombien Javier Maldonado, le responsable de la mission organisée par le musée Royal Ontario du Canada et l’Université de Georgetown au Guyana.

Baptisé Akawiao penak, ce poisson d’eau douce mesure au maximum 10 centimètres et diffère des autres par ses arêtes et la morphologie du crâne, a indiqué à l’AFP. Maldonado, chercheur à l’Université Javeriana de Bogota.

Les chercheurs, qui ont publié cette découverte dans la revue scientifique Zoologica Scripta, ont analysé en outre l’ADN et retracé l’arbre généalogique de ce poisson doté d’une vision limitée et vivant dans les eaux troubles de la rivière Mazaruni.

En forme d’anguille, il appartient aux espèces dite «poissons couteaux» pour son corps ou encore «poissons électriques» en raison de sa capacité à produire et détecter des champs électriques, pour s’orienter, identifier des objets ou communiquer avec eux.

«Ces poissons ne peuvent pas se voir, mais ils peuvent s’écouter», explique M. Maldonado, précisant que «la plupart des décharges sont imperceptibles».

http://www.lapresse.ca/

Facebook retire finalement une vidéo de décapitation


Plutôt cette semaine Facebook annonçait qu’il était pour autoriser les vidéo de décapitations au nom de la libre expression. Mais aujourd’hui après maintes critiques il retire celle fait au Mexique a cause de la violence … Heuu, je sais pas moi mais ca se peut une décapitation sans violence ? Il est vrai que les réseaux sociaux sont des  plateformes pour protester, faire des pétitions mais, je ne pense pas qu’on soit obliger de montrer des vidéos quand on sait que Facebook peut-être vue par des gens de tous âges
Nuage

 

Facebook retire finalement une vidéo de décapitation

 

SAN FRANCISCO – Face à une avalanche de critiques, dont celle du Premier ministre britannique, Facebook a décidé de retirer une vidéo de décapitation publiée sur son site et promis de renforcer les règles qui président à la censure de contenus «qui font l’apologie de la violence».

Sur la vidéo qui a déclenché la controverse, un homme masqué décapite une femme puis exhibe sa tête face à la caméra. Selon le descriptif qui l’accompagne, la vidéo aurait été tournée au Mexique.

«Sur la base de critères améliorés, nous avons réexaminé les signalements récents de contenu violent et nous avons conclu que ce contenu faisait l’apologie de la violence de manière inappropriée et irresponsable», a indiqué l’entreprise californienne mardi soir dans un communiqué envoyé à l’AFP.

«Pour cette raison, nous l’avons retirée», a-t-elle ajouté.

Le retrait de cette vidéo de décapitation constitue un nouveau revirement du très populaire réseau et survient alors que Facebook essaie d’harmoniser les différentes sensibilités qui s’expriment sur son réseau, tout en affichant sa volonté de s’imposer comme une plateforme de liberté d’expression et d’information.

Dans son communiqué de mardi soir, le réseau social assure qu’il compte désormais «renforcer l’application de sa politique» de publication de contenus. Cela comprend notamment le retrait de vidéos ou photos qui «font l’apologie de la violence».

De plus, dès qu’un contenu jugé violent sera publié, l’utilisateur devra lui accoler un «avertissement et (s’assurer) que les personnes avec lesquelles le contenu est partagé est en âge» de l’évaluer.

Mais Facebook a notamment été critiqué pour avoir autorisé ce type de contenu violent alors que d’autres formes de contenu, comme la nudité, étaient interdites.

«Lorsque nous analysons du contenu qui nous est soumis, nous prêtons une attention particulière au contexte autour d’une image ou une vidéo violente», a expliquée la firme américaine.

PARENTS INQUIETS

Dans un premier temps, et déjà sous les critiques, Facebook, qui revendique 1,2 milliard d’utilisateurs, avait instauré en mai une interdiction de mise en ligne des vidéos de décapitation.

Mais, lundi, le groupe avait fait marche arrière en arguant du fait que le site était habitué au partage d’informations concernant les évènements mondiaux, ce qui comprend les actes terroristes et les violations des droits de l’homme. Dans la foulée, Facebook avait autorisé la diffusion de la vidéo de décapitation.

C’est alors qu’un torrent de critiques s’était abattu sur le réseau social.

Le Premier Ministre britannique David Cameron avait qualifié Facebook d’«irresponsable» et avait ajouté que les «parents inquiets» attendaient des explications de la part de la firme américaine.

«C’est irresponsable de la part de Facebook de publier des vidéos de décapitation, surtout sans avertissement», avait-il écrit sur son compte Twitter.

D’après des captures d’écran publiées sur plusieurs sites, le réseau social avait ajouté un avertissement à la vidéo de décapitation, précisant que «le contenu de cette vidéo est extrêmement violent et peut être choquant», avant de l’enlever.

http://fr.canoe.ca/

(Ne pas) regarder la météo tue : cette collection de maladies que le ciel aggrave


Il serait peut-être intéressant de faire un journal de nos maux tout en inscrivant les conditions météorologiques. On constate en effet que certains jours, certains malaises sont plus présents que les autres jours tout dépendants de quel temps qu’il fait
Nuage

 

(Ne pas) regarder la météo tue : cette collection de maladies que le ciel aggrave

 

Selon une étude scientifique, la foudre provoquerait des maux de tête.

Selon une étude scientifique, la foudre provoquerait des maux de tête. Crédit REUTERS/Aly Song

Dame nature fait la pluie et le beau temps avec notre santé et joue avec notre système immunitaire comme avec nos nerfs.

La météo a des effets sur notre corps, c’est prouvé. En effet, si Atlantico vous avait déjà expliqué que la météo influençait nos humeurs, Business Insider a récemment démontré que la météo affecte notre organisme. Voici les top 5 des pires conditions météorologiques qui influent sur notre santé.

1 – La foudre déclenche des maux de tête

C’est en tout cas ce que met en avant une étude menée par des chercheurs de l’Université de Cincinnati et récemment publiée dans la revue Cephalalgia. Relayée sur le site Science Daily, cette enquête a été menée par Geoffrey Martin, étudiant en médecine, et son père Vincent Martin, professeur et médecin expert sur la question des maux de tête. Ils ont choisi pour cela des participants dont les migraines chroniques sont soignées à l’International Headache Society. Ceux-ci devaient enregistrer la fréquence de leurs maux de tête sur une période de trois à six mois. De leur côté, les scientifiques ont enregistré le nombre de fois où la foudre a frappé à 25 miles de leur maison.

« Nous avons utilisé des modèles mathématiques pour déterminer si la foudre elle-même était la cause de l’augmentation de la fréquence des maux de tête ou si elle pouvait être attribuée à d’autres facteurs météorologiques rencontrées avec des orages « , explique Vincent Martin.

Et les résultats sont étonnants : l’étude a permis de détecter que 31% des participants ont des maux de tête beaucoup plus intenses quand il y a des orages. La foudre augmente aussi de 28% le risque d’avoir des migraines chroniques.

« Il y a un certain nombre de façons dont les éclairs peuvent déclencher des maux de tête », note-t-il.

« Les ondes électromagnétiques émises par les éclairs seraient donc déclencheurs des maux de tête. Par ailleurs, la foudre produit l’augmentation des polluants atmosphériques tels que l’ozone et peut entraîner l’émission de spores fongiques qui pourraient conduire à la migraine. « 

2 – Le « smog » (ou la brume épaisse) entraîne des problèmes cardiovasculaires

Le smog est une brume épaisse provenant d’un mélange de polluants atmosphériques. Dès lors, si vous habitez dans une région où la pollution de l’air est très importante, vous avez de plus grands risques d’avoir des problèmes cardiovasculaires et respiratoires. C’est en tout cas ce que prouvent des chercheurs de la John Hopkins University à Baltimore : ceux-ci ont lié l’exposition aux particules fines dans l’air et le risque accru d’hospitalisation.

« Le smog affecte le système cardio-vasculaire à bien des égards », affirme dans Business Insider le cardiologue Stephen Sinatra, auteur de The Great Cholestorol Myth. « Quand vous inhalez des particules, le smog est plus compact dans les poumons, ce qui pourrait ainsi augmenter la pression du cœur provoquant une élévation de la pression artérielle pulmonaire. « 

La pollution atmosphérique peut aussi augmenter l’activité du système nerveux autonome, qui contrôle les fonctions vitales du corps, comme les battements de cœur par exemple.

« Respirer l’air pur ou de l’air filtré est essentiel dans la protection du système cardiovasculaire », conclut Stephen Sinatra.

3 – Les tempêtes peuvent faire naître des dépressions

Les fortes chutes de pression barométrique, qui surviennent généralement avant une tempête, peuvent augmenter le risque de symptômes de dépression chez certaines personnes, en particulier celles exposées aux troubles affectifs saisonniers, selon une étude de l’Université de Barcelone. En clair, leur étude suggère que lors du passage d’une tempête, les troubles affectifs saisonniers sont plus importants qu’à l’accoutumée. Ces troubles peuvent être caractérisés par : un sentiment de tristesse, d’anxiété, de désespoir, d’irritabilité, de difficulté à dormir…

Une autre étude menée par des chercheurs de l’Université de Louisville et publiée dans la Revue canadienne de psychiatrie montre que les chutes de pression barométrique constatée lors du passage d’une tempête augmentent les risques d’enfermement d’urgence en psychiatrie, notamment à cause d’actes violents.

4 – Le froid entraîne une aggravation de l’arthrite

Les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde éprouvent souvent des poussées de douleurs articulaires pendant la saison hivernale, un symptôme confirmé dans une récente étude menée par des scientifiques espagnols. Ils ont constaté qu’en période de grand froid les salles d’urgence ont été 16% plus fréquentées par des patients entre 50 et 65 ans venus se plaindre de polyarthrite liée à l’arthrite.

« Mes patients se plaignent plus souvent lorsque le temps est humide et froid que quand il fait beau et chaud », confirme pour Business Insider le rhumatologue Nathan Wei, directeur du Centre de Traitement de l’arthrite à Frederick, dans le Maryland.

5 – Le brouillard et les problèmes respiratoires

Contrairement au smog, le brouillard peut parfois profiter aux personnes souffrant de problèmes respiratoires. En effet, il permet de « nettoyer l’air », de le filtrer. Le brouillard aide à nettoyer l’atmosphère en absorbant les particules polluantes, comme le montre une enquête publiée sur Science Daily. Toutefois sa capacité à nettoyer l’air dépend de la taille des particules en suspension. Les bienfaits du brouillard restent limités et il entraîne parfois d’autres problèmes de santé. Bref, tantôt un allié et tantôt un ennemi.

http://www.atlantico.fr/