300 pseudo psychothérapeutes dans la mire de l’Ordre des psychologues


Des fraudeurs, des charlatans, il y en a partout. Ils profitent de la détresse des autres pour s’enrichir et qu’importe les moyens. En psychologie, c’est important de savoir si la personne est apte à vous aider
Nuage

 

300 pseudo psychothérapeutes dans la mire de l’Ordre des psychologues

 

«Ne laissez pas n'importe qui entrer dans votre... (PHOTO PHOTOS.COM)

«Ne laissez pas n’importe qui entrer dans votre tête, conclut la présidente de l’Ordre, Rose-Marie Charest. Pratiquer la psychothérapie est une activité à haut risque de préjudice. Ça prend des compétences.»

PHOTO PHOTOS.COM

MARIE-CLAUDE MALBOEUF
La Presse

Quelque 300 pseudo psychothérapeutes sont actuellement dans la mire de l’Ordre des psychologues du Québec, parce qu’ils reçoivent des clients sans détenir de permis – ce qui est illégal depuis 16 mois.

Certains semblent particulièrement dangereux, précise la présidente de l’Ordre, Rose-Marie Charest.

«L’exploitation peut être financière, mais elle peut aussi être affective», dit-elle.

«Ne laissez pas n’importe qui entrer dans votre tête, conclut la psychologue. Pratiquer la psychothérapie est une activité à haut risque de préjudice. Ça prend des compétences.»

Pour alerter les Québécois – et les convaincre de dénoncer les imposteurs -, l’Ordre vient de lancer une publicité télévisée. On y montre un homme malhabile, qui visite une pièce et saccage au passage son contenu de porcelaine. L’annonce symbolise les ravages que peut subir une psyché fragile lorsqu’on s’y aventure à l’aveuglette.

«Le psychothérapeute illégal n’est pas toujours un gourou. Il peut avoir de bonnes intentions et ne pas réaliser qu’il cause des dégâts», précise Mme Charest. C’est notamment le cas, dit-elle, de certains coachs de vie et hypnologues qui vont trop loin.

Pour aider le public à s’y retrouver, l’Ordre a mis un annuaire sur le microsite web, votretête.ca. On y indique qui est autorisé à pratiquer et qui devrait inspirer méfiance (promesses de résultats, supposés «pouvoirs», etc.)

Les conséquences des thérapies bidon peuvent être terribles. Dans notre grande enquête Gourous inc., publiée en 2012, des victimes nous ont raconté comment des charlatans les avaient conduites au bord du gouffre: dépenses folles, viols, séjour en psychiatrie, quasi-suicides, etc. Certains de leurs tortionnaires ont ensuite été semoncés par l’Ordre des psychologues.

Depuis la publication du dossier, l’organisme s’est par ailleurs allié au Collège des médecins pour convaincre Québec de durcir la loi.

«On veut que les poursuites (contre les charlatans) soient plus efficaces et plus pénalisantes pour qu’ils arrêtent de recommencer, indique Mme Charest. Et on ne laissera pas ça tomber dans le vide.»

http://www.lapresse.ca/

2 réponses à “300 pseudo psychothérapeutes dans la mire de l’Ordre des psychologues

  1. Chez nous les consultations chez un psychologue ne sont pas reconue puisque il n’existe aucun diplome, ce qui veut que n’importe qui peut se mettre à son compte et se dire psychologue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s