Mario le chat rescapé est tiré d’affaire


Parmi les rescapés du Lac-Mégantic après le déraillement en plein village, un chat était prisonnier des décombres pendants des jours, des nuits sans eau, sans nourriture et seul au monde
Nuage

 

Mario le chat rescapé est tiré d’affaire

 

Mario le chat rescapé est tiré d’affaire

PHOTO COURTOISIE

Pour Mario, les chances de survivre sans séquelle, après 79 jours enfermé dans un ­logement, déserté de Lac-Mégantic étaient minces.

Le chat mâle tigré qui a survécu 79 jours enfermé dans un logement déserté de la zone sinistrée de Lac-Mégantic a finalement défié tous les pronostics et est en bonne voie de recouvrer la santé.

Dans la nuit du 21 au 22 septembre, un chat qui avait été enfermé pendant 79 jours dans un édifice sans eau, sans nourriture et sans présence humaine, au cœur de la zone dévastée de Lac-Mégantic, a été rescapé in extremis.

Au lendemain du sauvetage, l’euthanasie était sérieusement envisagée pour cet animal privé d’alimentation convenable pendant une si longue période et fortement déshydraté. Françoise Belle-Isle, du refuge de Lac-Mégantic, est celle qui a installé la cage-trappe qui a pu ­attirer le chat à l’intérieur.

Hier, elle a pu donner de bonnes nouvelles au Journal, indiquant que les ­résultats des analyses vétérinaires ­effectuées sur l’animal sont excellents.

«Le Dr Christian Lessard, de la ­Clinique vétérinaire du lac Aylmer à ­Disraeli s’est montré étonné des bons résultats, vu son long séjour en ­réclusion», a-t-elle expliqué.

HOMMAGE À SON SAUVETEUR

Le chat est encore anémié, mais tout devrait rentrer dans l’ordre d’ici quelques semaines, selon le vétérinaire de Disraeli qui s’est occupé du cas. Le félin a été baptisé Mario, ce qui est le prénom du travailleur qui a repéré la ­silhouette solitaire du félin à la fenêtre d’un édifice, le 22 septembre.

Sa bienfaitrice le nourrit d’une pâtée riche en protéines à laquelle elle ajoute une céréale pour nourrisson, riche en fer.

«Le chat a plus d’énergie. Il s’entend bien avec les chats et les chiens de la maison», ajoute madame Belle-Isle.

Mario a déjà une famille d’adoption qui l’attend. Une dame originaire de Lac-Mégantic qui vit actuellement en Mauricie eu le coup de ­foudre pour le petit rescapé, qui ne devrait garder aucune ­séquelle de sa ­mésaventure.

Elle pourra accueillir son nouveau protégé dès que l’état de santé de celui-ci sera entièrement ­satisfaisant.

http://www.journaldemontreal.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s