Des médicaments à base d’excréments créés à Calgary


Juste imaginer que ce sont des excréments d’un donneur n’est pas très ragoutant mais il semble que ce médicament serait plus efficace que les puissants antibiotiques pour soigner le C difficile
Nuage

 

Des médicaments à base d’excréments créés à Calgary

 

Des médecins canadiens ont mis au point des comprimés contenant les excréments... (PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE)

PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE

Associated Press
CALGARY

Des médecins canadiens ont mis au point des comprimés contenant les excréments de sujets en santé et qui permettent de soigner des infections intestinales graves.

Les chercheurs canadiens ont testé leur approche chez 27 patients. Tous ont été guéris, après l’échec d’un puissant traitement antibiotique.

Si le sujet est un peu dégoûtant, le problème n’en reste pas moins sérieux. Un demi-million d’Américains souffrent chaque année d’infections au clostridium difficile, et environ 14 000 d’entre eux en meurent.

Un antibiotique très coûteux peut tuer le c. difficile, mais il anéantit également toutes les bactéries bénéfiques retrouvées dans l’intestin, ce qui augmente la vulnérabilité du patient à de nouvelles infections.

De récentes études ont démontré que des transplantations fécales – le transfert des excréments d’un sujet en santé vers un patient malade – peuvent rétablir cet équilibre. Le traitement est toutefois complexe et invasif, et son succès n’est pas toujours assuré.

Le docteur Thomas Louie, un spécialiste des maladies infectieuses de l’université de Calgary, a trouvé une méthode plus efficace. Les selles d’un donneur, habituellement un proche, sont traitées en laboratoire. Elles sont ensuite placées dans des gélules à triple revêtement pour assurer qu’elles ne se dissoudront que dans l’intestin.

«Il ne reste plus de selles, seulement les bactéries des selles, a dit le docteur Louie. Les patients ne mangent pas des excréments.»

De 24 à 34 gélules sont nécessaires pour administrer suffisamment de bactéries au patient, qui les avale lors d’une seule séance. Les gélules se rendent jusqu’au côlon, qu’elles colonisent avec de bonnes bactéries.

Lors d’un congrès médical à San Francisco jeudi, le docteur Louie a présenté le cas de 27 patients soignés de cette manière. Tous avaient eu au moins quatre infections ou rechutes au c.difficile, mais aucun n’avait subi de rechute depuis la prise des gélules.

Le docteur Louie a indiqué que la même approche pourrait être utilisée pour combattre d’autres problèmes intestinaux, et non seulement les infections au c.difficile.

http://www.lapresse.ca

6 réponses à “Des médicaments à base d’excréments créés à Calgary

  1. C’est dégueux en effet mais si cela peut sauver la vie… Il faut bien profiter de la journée car la pluie s’en vient mais notre belle nature en a tellement de besoin, c’est si sec… Bisous tout doux ma belle Nuage!!!

  2. Inattendu mais.. plutôt positif comme découverte! après tout, il est possible de recycler l’urine en eau potable, et même si ça semble un peu dégueu, c’est tout de même assez heureux.
    (pensée soudaine pour l’affaire des gâteaux au chocolat Ikea..)

  3. moi je trouve pas cela dégueu, je pense pas qu’on nous mette de la crotte, c’est flitré, enfin ils prennent que le necessaire, faut pas s imaginer une crotte mixée ds un médicament,
    si cela soigne bah alors tant mieux, et les animaux ils le font alors

  4. Je pensais comme Julie : Les animaux le font alors….Bien sur là encore , il faut oublier les préjugés ,mais si c’est efficace ………..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s