Les gestes du mensonge


Les menteurs sont des manipulateurs, ils peuvent réussir a tromper les gens mais si on prend attention au non-verbale, le visage est encore plus bavard et plus véridique que les paroles
Nuage

 

Les gestes du mensonge

Lèvres pincées, poignées de mains furtives, clignements des yeux, chat dans la gorge… Voici tous les gestes qui prouvent que votre interlocuteur est en train de vous mentir.

Des lèvres trop pincées

Bien observer les lèvres de son interlocuteur en dit long sur sa sincérité… Ouvrez l’œil.

La lèvre plateau :

« Lorsqu’une personne se sent piégée elle tire sur sa lèvre supérieure, le coude en appui », explique Joseph Messinger dans son livre.

Ce geste est synonyme d’une attitude ambigüe observée chez plusieurs hommes politiques.

La lèvre rigide : Lorsqu’un enfant ment, ses lèvres ont tendance à trembler. Pour un adulte c’est l’inverse, sa lèvre supérieure se raidit.

Les lèvres humides : La culpabilité que l’on ressent après un mensonge provoque un stress qui entraîne un trouble de salivation. Ce qui explique pourquoi un menteur se lèche constamment les lèvres.

Des mains qui supplient

Si les menteurs peuvent vous arnaquer par de belles paroles, leurs gestes ne trompent pas et plus particulièrement leurs mains

Se frotter les mains :

« Les individus qui se frottent les mains ont les mains sales au sens figuré », explique Joseph Messinger.

C’est d’ailleurs le geste que font souvent les vendeurs lorsqu’il s ont réussi une affaire. Si un menteur se frotte les mains c’est qu’il est satisfait de sa duperie. Par contre vous, vous venez de vous faire avoir.

Poignée de main rapide : Une poignée de main est généralement signe d’une bonne entente, mais encore faut-il qu’elle soit réciproque.

 Si la personne retire rapidement la sienne de la votre, « vous êtes en face d’un hypocrite professionnel », confirme Joseph Messinger. Cette personne n’a aucun signe de sympathie pour vous, il vaut mieux vous en méfier !

Les deux mains crochetées : Autrefois c’est le geste que faisaient les dames pour montrer de la compassion aux mendiants. En réalité c’était pour s’assurer de ne jamais avoir à les tendre vers eux.

« Il indique une personne mielleuse, hypocrite et surtout très avare », explique Joseph Messinger.

Les mains en prière :

« N’oubliez plus jamais ce geste de grand menteur », conseille  le psychologue.

Lorsqu’il est utilisé plusieurs fois, cette mimique de supplication est synonyme de manipulation. Il a d’ailleurs été souvent observé chez les politiciens.

Les mains cachées : Les personnes sûres d’elles parlent avec de grands gestes les mains en avant. A l’inverse cacher ses mains, traduirait un manque de confiance lié au stress La peur d’être découvert sans doute.

Un regard en biais

On dit souvent que les yeux sont le reflet de l’âme. Voici toutes les clefs pour démasquer un menteur dès le premier coup d’œil :

Le regard en diagonal :

« Le fait d’offrir son regard à l’autre est une marque d’estime, voire de sympathie », explique Joseph Messinger, psychologue.

Lorsqu’une personne à le regard fuyant c’est qu’elle cherche à  dissimuler ou déguiser  la vérité.

Cligner des yeux :

« La fermeture des yeux pour ponctuer un mot fort est une réaction typique de simulation« , écrit le psychologue.

De cette façon son regard ne trahira pas une pensée hypocrite. Fermer souvent les yeux permet aussi au menteur de rassembler ses esprits et ses arguments.

Le regard en biais : Si les yeux se dirigent sur le côté, c’est généralement pour chercher à séduire ou faire un compliment. Ce regard est utilisé par les menteurs pour vous soutirez des informations. Méfiez-vous, ils pourraient s’en servir un jour contre vous. Si le regard est vers le sol c’est souvent synonyme de honte ou d’aveu.  Votre interlocuteur a quelque chose à se reprocher.

Des sourcils relevés

On n’y pense pas assez, pourtant les sourcils ponctuent notre regard et peuvent eux aussi trahir nos pensées.

Se lisser les sourcils :

Lorsqu’une personne se lèche les doigts et se lisse les sourcils « il s’agit d’une séquence gestuelle classique chez les individus qui se prennent pour des gourous », explique Joseph Messinger.

Pour le psychologue c’est inévitablement un signe de manipulation et de malhonnêteté.

Les sourcils en l’air : Remonter ses sourcils de bas en haut au rythme de son discours est un tic utilisé par les personnes qui cherchent à impressionner et convaincre. Les yeux grands écarquillés, un peu comme un hypnotiseur, cela aide à crédibiliser leurs propos. Prenez du recul avant de plonger tête baissée.

Un chat dans la gorge

Dans le langage corporel, il ne faut pas seulement ouvrir l’œil. Une hésitation ou  un tremblement dans la voix peuvent montrer les réelles intentions d’un manipulateur.

Un chat dans la gorge : Selon Joseph Messinger, psychologue, un toussotement discret, le poing devant la bouche lors d’un discours trahit une gêne et annonce un mensonge bien emballé. La gorge est le refuge préférée du trac qui n’apparaît qu’en situation d’anxiété. Quelqu’un qui dit la vérité n’a aucune raison de se sentir stressé. Attention !

La gorge emprisonnée : Lorsqu’une personne se cache la gorge avec ses mains, cela trahit un sentiment de peur. Sans doute celle d’être démasqué.

Le sourire du menteur

Sourire sincère ou forcé ? Voici quelques astuces pour savoir ce qui se cache derrière un sourire.

Un sourire d’acteur :

Pour le psychologue Joseph Messinger, « un sourire menteur vient plus facilement qu’un véritable sourire de plaisir ».

Comme au théâtre où les acteurs ont tendance à surjouer pour que leur émotion soit vue par toute la salle.

Un sourire sur la gauche : Le cortex droit du cerveau dirige les expressions faciales et les transmet à la partie gauche du corps. Du coup, un sourire exagéré se fera sur la gauche. Si un sourire est sincère, il sollicitera les deux moitiés du cerveau.

Plissement des yeux : Lorsqu’un sourire est forcé, la bouche est sans expression. Tout est exprimé par les zygomatiques, comme pour forcer ses yeux à surjouer le sourire.

Des pincements de nez ?

Joseph Messinger, psychologue et expert en langage corporel, tient à démentir le mythe du nez selon lequel plus une personne se pince le nez pendant son discours, plus elle ment. Après avoir observé de nombreux débats et aveux médiatiques des politiciens, il déclare que

« le nez présumé coupable de mensonge est acquitté ».

Pour lui, le nez ne réagit qu’aux odeurs et non aux sentiments.

Les gestes du mensonge, ne vous faites plus avoir, Joseph Messinger, psychologue, First Editions, 2010.

http://sante.planet.fr/

4 réponses à “Les gestes du mensonge

  1. chez certaines personnes, j’arrive à voir le mensonge, je t’assure, bon d’autres sont assez douées donc je le vois pas, mais je connais une personne lorsqu’elle me baratine, et c’est meme pour des petites choses de rien du tout, c’est pas mechant, mais j’ai remarqué que cette personne baille, ou se raille la gorge, ou justement fait semblant de reflechir comme pour chercher une réponse valable,
    il y a aussi l’iris de l’oeil que je regarde et le regard tout simplement,
    j’aime bien ton article
    et je dis vrai ! lol

  2. Je trouve que cela n’est pas évident, regarde par exemple un acteur dans un film qui ment forcement pour son jeu de rôle, il a l’air extrêmement sincère.
    Il y a des menteurs qui sont vraiment persuasif et qui n’ont aucun de ces gestes sinon la police auraient des résultats à 100% dans les interrogatoires.

  3. Oui le langage du corps parle beaucoup ,
    j’ai déjà lu un livre sur le sujet dans le passé
    et il y a de nombreux signe, même la position
    des jambes parle beaucoup… Bonne-Journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s