Harcelée de messages haineux À 12 ans, une Américaine se jette du haut d’une usine


Je crois qu’il serait temps que ceux que les intimidateurs, les harceleurs puissent être poursuivis en justice, qu’ils soient responsables de leurs actes et leurs paroles et qu’importe l’âge qu’ils ont. S’ils sont assez grands pour aller dans les réseaux sociaux, avoir un cellulaire alors ils sont assez grands pour en subir les conséquences de leur utilisation
Nuage

 

Harcelée de messages haineux

À 12 ans, une Américaine se jette du haut d’une usine

 

L’adolescente Rebecca Sedwick, âgée de 12 ans (Gracieuseté Facebook)

TVA Nouvelles selon AFP

Rebecca Sedwick, une adolescente de 12 ans, s’est enlevé la vie lundi dernier en Floride après avoir été harcelée pendant plus d’un an par messagerie sur son cellulaire. La police a ouvert une enquête sur la possible implication d’une quinzaine d’étudiantes, a rapporté le New York Times.

La jeune s’est suicidée sur le chemin de l’école, en se jetant du haut d’une usine désaffectée près de son domicile à Lakeland. Tout juste avant, elle avait laissé son téléphone dans sa chambre et dit adieu à deux amies en signant «cette fille morte» sur l’application Kik Messenger, a affirmé le shérif.

Selon le New York Times, ce suicide illustre un nouveau phénomène chez les jeunes harcelés sur internet. Il soulève de nouvelles questions sur la prolifération et la popularité de ces applications ainsi que la capacité des parents à faire face à ce genre de situation.

«On terrorisait totalement Rebecca sur les médias sociaux», a déclaré le shérif Grady Judd, à la presse.

Des messages haineux comme «peux-tu mourir s’il te plaît?», «tu es tellement laide», ou encore «pourquoi es-tu encore en vie?», ont été retrouvés sur différentes applications téléchargées de son portable.

Un semblant de vie normale

 

Sa mère, Tricia Norman, avait pris compte de l’état de sa fille il y a plusieurs mois, par le poignet lacéré de Rebecca. L’adolescente avait été hospitalisée, confisquée de son cellulaire, n’avait plus accès à Facebook et a été changée d’école.

Tout semblait s’être pourtant rétabli à sa rentrée. Sa mère a même affirmé qu’elle «n’avait aucune raison de penser que quelque chose n’allait pas». Rebecca avait un numéro de téléphone différent, semblait épanouie à nouveau, chantait dans une chorale et envisageait de se joindre à l’équipe de meneuses de claques.

Le harcèlement avait pourtant repris au sujet d’un ancien copain de l’adolescente.

«Peut-être qu’elle pensait pouvoir gérer ça toute seule», a déclaré sa mère, appelant les autres parents à être vigilants.

Selon les enquêteurs, Rebecca a cherché sur internet les moyens pour se suicider.

«Combien d’Advil faut-il avaler pour mourir?», avait-elle tapé, avant de finalement se jeter du haut d’une usine.

http://tvanouvelles.ca/

Une réponse à “Harcelée de messages haineux À 12 ans, une Américaine se jette du haut d’une usine

  1. La bêtise et la méchanceté n’ont plus de limite ces gosses (je suppose que ce sont des enfants , ados ) méritent d’ être sévèrement punis : Ils n’ont aucune excuse ,sont responsables de la mort de cette fille ….La haine à ce point et pourquoi ? Je ne comprends pas……

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s