Kirghizstan : un adolescent décède de peste bubonique


Des événements tragiques du passé viennent quelque fois hanté le présent. Parmi ces événements, la peste noire est une des pires meurtrières que l’être humain a connu. De temps à autre, elle refait surface, mais probablement grâce au moyen de la détecter plus vite, elle fera moins de dégât que dans le passé
Nuage

 

Kirghizstan : un adolescent décède de peste bubonique

 

Photo d’Illustration. La peste noire de Tournai (1346-1353) – Enterrement des pestiférés. © GOLDNER/SIP

 

Les autorités locales assurent que ce cas, le premier depuis 30 ans dans le pays, ne saurait être vecteur d’une épidémie de peste noire.

 

Un garçon de 15 ans est décédé de peste bubonique au Kirghizstan, a annoncé lundi le ministère de la Santé de cette ex-république soviétique d’Asie centrale, tout en soulignant qu’une épidémie de la maladie était peu probable.

Timerbek Issakounov, qui travaillait comme berger dans un petit village montagnard d’Itchke-Jerguez, dans l’est du Kirghizstan, non loin de la frontière avec le Kazakhstan, est mort jeudi dernier dans un hôpital dans la ville de Karakol, selon le ministère.

« Les résultats des examens de laboratoire ont confirmé que le garçon était décédé de peste bubonique », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Son corps a été incinéré et ses restes ont été enterrés avec des précautions spéciales, selon la même source.

« Nous soupçonnons que le garçon a été contaminé après avoir été mordu par une puce », a indiqué pour sa part Tolo Issakov, chef du département du ministère chargé de la prévention des maladies, lors d’une conférence de presse à Bichkek, la capitale.

Les puces deviennent souvent porteuses de peste bubonique après avoir mordu un rat ou un rongeur contaminé, et peuvent transmettre cette maladie à des êtres humains.

Le dernier cas de peste bubonique a été enregistré au Kirghizstan il y a 30 ans. La ministre de la Santé, Dinara Saguinbaïeva, a toutefois assuré qu’il n’y avait pas de risque d’épidémie.

« La forme de la maladie de ce garçon ne peut pas évoluer en épidémie de peste. Il n’y a donc pas de raisons pour fermer les frontières », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse.

Environ 105 personnes, qui ont été en contact avec le garçon contaminé, ont été hospitalisées ou isolées afin de prévenir la propagation de la maladie, a précisé le ministère, ajoutant qu’une distribution d’antibiotiques avait été organisée dans la région.

Au XIV siècle, une épidémie de peste bubonique, appelée Peste noire, a tué des dizaines de millions de personnes en Europe.

http://www.lepoint.fr

Une réponse à “Kirghizstan : un adolescent décède de peste bubonique

  1. Enfin de compte on pourait voir des cas de peste partout car des rats il y en en a sous nos pieds, c’est vrai que aujourd’hui cela se soigne mieux qu’au Moyen-age et qu’il a moin de rat qui circule dans nos rues.lol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s