«Dette écologique»: les Terriens sont déjà à découvert cette année


Il semble que nous allons commencer à vivre à crédit des ressources de la Terre cette année La pollution, le gaspillage et l’exploitation excessif en sont les causes .. Les changements climatiques n’aidant pas, il sera plus difficile de nourrir tout le monde ..
Nuage

 

«Dette écologique»: les Terriens sont déjà à découvert cette année

 

Si chaque habitant de la planète vivait comme... (Photo Archives Reuters)

Si chaque habitant de la planète vivait comme un résident moyen des États-Unis, ce sont mêmes 4 Terres qui seraient aujourd’hui nécessaires.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Paris

Cette année encore, les Terriens vont continuer à creuser leur «dette écologique» estime une ONG: en huit mois, nous avons déjà épuisé l’équivalent des ressources naturelles que peut produire la Terre en un an sans compromettre leur renouvellement et allons donc devoir finir l’année «à crédit».

Alimentation, matières premières mais aussi absorption des déchets et du CO2… L’ONG Global Footprint Network calcule chaque année le jour de l’année où la consommation de l’humanité en ressources naturelles excède ce que la nature est capable de régénérer en un an sans entamer son capital.

Ce «Jour du dépassement», ou «Overshoot Day», tombe cette année ce mardi 20 août, selon l’ONG basée aux États-Unis et présente en Europe et au Japon. Jusqu’au 31 décembre, les humains vont donc vivre en puisant dans les stocks eux-mêmes, ceux de poissons par exemple, déjà surexploités, ou en polluant davantage, notamment en accumulant dans l’atmosphère du CO2 responsable du réchauffement climatique.

À la mi-novembre dans les années 80, en octobre dans les années 90, en septembre dans les années 2000… Cette date symbolique et approximative, qui était intervenue le 23 août en 2012, tombe de plus en plus tôt chaque année. Signe, selon l’ONG, du niveau de vie de moins en moins soutenable de Terriens de plus en plus nombreux.

Besoin d’une planète et demie

Si la Terre a été pendant très longtemps à même de répondre aux besoins des hommes sans s’épuiser, le «seuil critique» a été franchi dans les années 70 avec la hausse de la consommation et de la population, rappelle Global Footprint Network, créé en 2003. Et notre «dette écologique» n’a depuis cessé de grossir.

Au point qu’il faudrait aujourd’hui… 1,5 planète pour assurer de façon durable les besoins des habitants de la Terre pendant un an, souligne de son côté le WWF, associé à l’opération.

Si chaque habitant de la planète vivait comme un résident moyen des États-Unis, ce sont mêmes 4 Terres qui seraient aujourd’hui nécessaires. Si chacun adoptait le niveau de vie d’un Chinois, ce serait moins mais notre seule planète n’y suffirait déjà plus (1,2 Terre).

«Aujourd’hui plus de 80% de la population mondiale vit dans des pays qui utilisent plus que ce que leurs propres écosystèmes peuvent renouveler», avertissent les deux associations.

S’ils ne dépendaient que de leurs propres frontières, les Japonais auraient ainsi besoin de sept Japons pour une consommation «durable», les Suisses ou les Italiens de quatre pays et la France de 1,6 Hexagone…

Globalement, «nous sommes sur une trajectoire où nous allons avoir besoin des ressources de deux planètes bien avant le milieu du XXIe siècle», redoutent les défenseurs de la planète.

Une «dette écologique» grandissante qui, à l’image de la dette financière des pays, est difficilement tenable plus longtemps, estime Alessandro Galli, directeur régional de Global Footprint Network pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient:

«Les déficits écologique et financier sont les deux faces d’une même pièce. Sur le long terme, les pays ne peuvent faire face à l’un sans s’intéresser à l’autre», dit-il dans un communiqué.

http://www.lapresse.ca

6 réponses à “«Dette écologique»: les Terriens sont déjà à découvert cette année

  1. Pour continuer à se faire peur :
    Cet article est en mode brouillon sur mon blog. Il paraîtra avec les photos dans quelques jours.
    « Nous traversons le désert de Eldhraun (coulée de feu)
    Il s’agit d’un énorme champ de lave, le produit de la plus grande coulée de lave volcanique de la Terre dans les temps historique. Sa superficie est de 565 km2.

    Le Laki

    Entre les glaciers Mýrdalsjökull et Vatnajökull, il y a une zone de fissures en direction sud-ouest à nord-est. Sur une distance de 25 km, on trouve 130 cratères qui émirent 14 milliards de m3 de lave basaltique, d’acide fluorhydrique et de dioxyde de soufre, entre 1783 et 1784, causant l’éruption volcanique la plus importante du dernier millénaire, avec des conséquences catastrophiques pour l’Islande et des très importantes perturbations météorologiques en Europe.

    Aujourd’hui, cette catastrophe empêcherait toute circulation aérienne pendant au moins 2 ans dans l’hémisphère nord. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s