C.-B. : près de 50 pythons euthanasiés dans une maison de Mission


Encore des pythons sur la sellette et e plus comme si cela n’était pas suffisant, on rajoute un boa, un varan … Euh !!! Il ne serait pas plus simple d’interdire complètement des reptiles et point c’est tout, au lieu d’émettre un permis pour telle catégorie ou avoir sans permis certains d’entre eux .. Ces animaux ne sont pas faits pour rester dans des endroits restreint .. Lueur nature est de parcourir leur territoire à la recherche de bouffe ou de se reproduire .. Pas de se faire ami-ami avec l’être humain, car en cas de problème c’est eux qui finissent euthanasié pas le con qui en possède
Nuage

 

C.-B. : près de 50 pythons euthanasiés dans une maison de Mission

 

Le propriétaire de serpents Justin Clark déplace le reste de ses animaux, le samedi 17 août 2013 à Mission, en Colombie-Britannique. 46 pythons illégaux ont été euthanasiés sur place le jeudi précédent.

Le propriétaire de serpents Justin Clark (à gauche) déplace le reste de ses animaux, le samedi 17 août 2013 à Mission, en Colombie-Britannique. 46 pythons illégaux ont été euthanasiés sur place, chez lui, le jeudi précédent. Photo :  Salimah Shivji

 

La Colombie-Britannique est la dernière province à être le théâtre d’une histoire de grands serpents. Les agents de la conservation ont découvert et euthanasié près de 50 pythons illégaux dans une maison de la vallée du Fraser, qui accueillait en tout près d’une centaine de serpents.

Les agents ont été appelés jeudi à une résidence de Mission, dont le locataire, qui possédait les serpents, se faisait évincer, a expliqué l’inspecteur Chris Doyle, du service provincial de conservation.

Les agents ont découvert 46 pythons réticulés, dont la possession sans permis est interdite en vertu de la Loi provinciale sur la faune. Le serpent le plus long mesurait un peu plus de quatre mètres.

Selon l’inspecteur Doyle, personne ne possédait de permis dans la demeure, située dans un secteur résidentiel à quelques pâtés de maison d’une école.

Python

Python Photo :  iStock

« Ces serpents représentent un risque pour la sécurité publique », a estimé l’inspecteur Doyle.

Le propriétaire peut garder 50 reptiles

Si 46 pythons ont été euthanasiés sur place, environ 50 autres en bonne santé peuvent rester entre les mains de leur propriétaire, Justin Clark.

Interviewé samedi alors qu’il déménageait toujours ses effets personnels, l’homme a exprimé sa difficulté à accepter l’euthanasie massive.

« Ce qu’ils ont fait était cruel. Ils auraient pu les mettre ailleurs, ils n’avaient pas à les tuer sur place. Si cela avait été un chat ou un chien, ils n’auraient pas fait ça », a estimé M. Clark.

Celui-ci clame qu’il avait un permis pour certains des pythons et envisage des actions en justice, après avoir perdu des milliers de dollars dans l’euthanasie de ses animaux.

Les autorités affirment qu’il est trop tôt pour savoir s’il y aura des accusations.

Un des plus gros types de lézard

L’inspecteur Doyle ajoute que les agents de la conservation ont aussi retrouvé de nombreux autres serpents, ainsi qu’un varan, l’une des plus grosses espèces de lézard au monde. Ces animaux ne sont pas visés par la réglementation provinciale sur les espèces animales étrangères contrôlées.

Toutefois, les agents ont aussi trouvé d’autres espèces dont la possession est restreinte, comme des boas et d’autres types de pythons.

Les espèces à possession restreinte deviennent carrément interdites une fois qu’elles atteignent une certaine longueur. Toutefois, certaines espèces de pythons ne sont ni à possession restreinte ni interdites parce qu’elles ne deviennent pas très longues, explique M. Doyle.

Certaines espèces de varan sont interdites, mais celui trouvé dans la résidence de Mission n’était pas illégal, a aussi indiqué l’inspecteur provincial.

Les pythons font la manchette

L’intervention des agents britanno-colombiens est survenue le même jour que la saisie de 40 pythons dans une chambre de motel de Brantford, en Ontario.

Plus tôt ce mois-ci,deux jeunes frères ont été tués pendant qu’ils dormaient chez un ami à Campbellton, au Nouveau-Brunswick,par un python africain qui s’était échappé d’un commerce d’animaux exotiques.

http://www.radio-canada.ca

2 réponses à “C.-B. : près de 50 pythons euthanasiés dans une maison de Mission

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s