Bienveillance


Il serait si simple, si nous prenions le temps avec les autres, d’être simple et de laisser notre bon côté prendre le dessus
Nuage

 

Bienveillance

 

« Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance. Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur. Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l’amour. »

Lao-Tseu

Boire un verre dans un arbre vieux de 6.000 ans


Un arbre qui mérite d’être admiré par sa grandeur et son grand âge. Cependant je trouve dommage qu’il soit utilisé a des fins commerciales
Nuage

 

Boire un verre dans un arbre vieux de 6.000 ans

 

C’est en Afrique que cela est possible depuis 1933 ! Le Baobad Sunland, qui se trouve au beau milieu de la ferme éponyme, tout proche de Modjadjiskloof, est mondialement connu pour sa taille hors du commun et son très grand âge.

Ce Baobab géant a une circonférence de près de 33 mètres pour une hauteur finalement moins surprenante de 23 mètres. Son tronc est naturellement séparé en deux, et chaque côté dispose d’une sorte de caverne naturelle, avec une hauteur sous plafond de près de 4 mètres, qui abrite depuis désormais 80 ans un bar de renommée internationale. Jusqu’à quinze personne peuvent s’y retrouver pour siroter un verre.

L’expérience est extraordinaire, c’est en tout cas ce que racontent ceux qui ont eu la chance de s’y arrêter. Les branches de cet arbre font également office de parasol naturel pour les quelques tables du restaurant situé juste à ses côtés. Alors si vous êtes dans la région, n’hésitez pas à vous y arrêter boire une bonne bière. Avec la chaleur qui y règne à certaines périodes de l’année, un bon rafraîchissement vous fera le plus grand bien.

http://www.zegreenweb.com

Le saviez-vous ► Une espèce d’abeilles qui se désaltère au coin de nos yeux


Une drôle d’abeille qui ne préfère pas le nectar des fleurs mais aime particulièrement quand on pleure pour qu’elle puisse s’abreuver
Nuage

 

Une espèce d’abeilles qui se désaltère au coin de nos yeux

 

Les scientifiques ont remarqué que l’abeille baptisée « Lisotrigona » ne vivant qu’en Thaïlande, aimait s’abreuver au coin de nos yeux, de manière à boire nos larmes, délicieux nectar pour ces petites bêtes.

Selon les spécialistes « elles seraient tellement délicates que certains ne les auraient même pas senti s’accrocher à leurs cils pour s’imbiber de larmes. »

Cependant, quand les abeilles s’y mettent à plusieurs, l’expérience est loin d’être plaisante.

« Ce la provoque chez la personne un flux de larmes bien plus important » a précisé le rapport de la société entomologique. 

Si l’on en croit les spécialistes, fermer les yeux n’aurait absolument impact, « les abeilles continuent toujours à sucer la paupière ».

Les abeilles semblent être attirées par « les quantités minuscules de protéine et le sel que l’on trouve dans nos yeux « .

Les scientifiques ont tenté de distraire les abeilles avec un autre type de nourriture.

« Fromage, Viande et même de l’Ovomaltine. Rien n’a fonctionné », les abeilles n’en démordent pas.

Après plusieurs tests de ce type, les scientifiques en sont venus à la conclusion la plus simple qu’il soit. Le seul remède efficace : un simple clin d’oeil pour faire fuir les indésirables…

 

http://www.atlantico.fr

TORONTO : Il cherche un joint sur Twitter, la police le taquine


J’imagine le gars qui envoie un tweet pour de la drogue et reçois des réponses par la police qui veut être invités a l’échange …
Nuage

 

TORONTO : Il cherche un joint sur Twitter, la police le taquine

cannabis

PHOTO ARCHIVES / REUTERS

OTTAWA – Un jeune Canadien qui avait lancé un message sur Twitter pour se procurer du cannabis a reçu une réponse pleine d’humour de la police, son employeur a été moins amusé et l’a licencié.

Sous le nom de Sunith Baheerathan, ce mécanicien avait posté mardi ce message sur le réseau social: «Y-a-il un revendeur à Vaughan pour se faire 20 dollars de hash. Rendez-vous chez M. Lube au coin de Keele et Langstaff, j’ai besoin d’un joint ou deux pour tenir jusqu’à la fermeture».

«Super, est-ce que nous pouvons venir aussi?», a répondu illico la police de Toronto, un échange retweeté plus de 3000 fois, le plus souvent avec amusement .

En fait, la police voulait montrer qu’elle surveillait les réseaux sociaux et l’internet, a expliqué jeudi à l’AFP Blair McQuillan, l’officier qui a envoyé le tweet. Chacun doit savoir qu’il peut être tenu pour responsable de ce qu’il diffuse sur Twitter, a-t-il ajouté.

La police de Toronto a pu lancer auparavant des enquêtes pour des échanges sur les réseaux sociaux mais aucune n’a débouché sur des poursuites judiciaires jusqu’à maintenant, selon lui.

«Dans ce cas précis, nous avons jugé que d’envoyer des policiers chez M. Lube pour attendre que quelqu’un vienne ne serait pas la meilleure façon d’utiliser nos forces», a poursuivi Blair McQuillan. «Nous avons donc décidé d’avoir une approche plus légère de façon préventive».

«Nous savons que l’envoi de messages comme « ne prenez pas de drogues » est en pure perte dans l’immensité du réseau en ligne et donc nous préférons avoir une approche humoristique et montrer que nous ne sommes pas simplement des drones avec un insigne».

http://www.journaldemontreal.com

Un fossile de 160 millions d’années explique l’avènement des mammifères


Une nouvelle espèce a été découverte … Précisons que c’est un fossile qui a existé en même temps que les dinosaures, donc cet animal a maintenant disparus, il y a fort longtemps. Ont-ils servi d’encas aux géants qui ont parcouru la Terre ? En tout cas, ces petites bêtes étaient assez agiles pour survivre a une époque bien difficile
Nuage

 

Un fossile de 160 millions d’années explique l’avènement des mammifères

 

Fossile d'un oiseau préhistorique découvert en 2009 en... (Photo XING XU, AFP)

Fossile d’un oiseau préhistorique découvert en 2009 en Chine.

PHOTO XING XU, AFP

Agence France-Presse

La découverte en Chine d’un fossile de rongeur de 160 millions d’années, dévoilée jeudi dans la revue américaine Science, contribue à expliquer comment les petits mammifères préhistoriques ont prospéré au temps des dinosaures.

Ce fossile est celui du plus ancien des mammifères multituberculés, des petits rongeurs qui ont disparu il y a plus de 60 millions d’années. Il appartient à une nouvelle espèce, baptisée Rugosodon eurasiaticus.

Selon les chercheurs, le squelette presque complet de ce spécimen d’environ 17 cm de long fournit des indices clés sur les traits anatomiques qui ont permis aux multituberculés de s’adapter avec succès à leur environnement, à l’instar des dents servant à ronger des plantes, mais aussi de la chair animale. L’articulation de ses chevilles lui permettait également de pivoter sur lui-même.

Les scientifiques, dont Chong-Xi Yuan de l’Académie des sciences géologiques à Pékin et l’un des principaux auteurs de la découverte, relèvent que le Rugosodon a ouvert la voie à l’émergence de mammifères friands de végétaux et vivant dans les arbres.

Les multituberculés ont prospéré durant le Crétacé (-145 à -65,5 millions d’années), qui correspond à l’ère des dinosaures.

Comme les rongeurs d’aujourd’hui, les multituberculés occupaient une très grande variété de niches écologiques, que ce soit en surface, en sous-sol ou dans les arbres. Ce nouveau fossile, qui ressemble à un rat, possédait un grand nombre de traits dont les espèces apparues ultérieurement ont hérité, précisent les chercheurs, dont les travaux paraissent dans la revue Science datée du 16 août.

«Les espèces de multituberculés qui vivaient à la fin du Crétacé étaient extrêmement fonctionnelles et diversifiées. Certains spécimens pouvaient sauter, d’autres creuser des galeries, d’autres encore grimper aux arbres. Enfin, beaucoup vivaient en surface», indique Zhe-Xi Luo, coauteur de l’étude.

«Ce qui est surprenant quant à la découverte du Rugosodon, ce sont les caractéristiques de ses chevilles. Elles permettaient des rotations importantes adaptées à la vie dans les arbres, or cet animal vivait au niveau du sol», note-t-il.

http://www.lapresse.ca

Le chef servait la chair de sa femme dans la farce des raviolis


Tous les meurtres sont inadmissibles, mais il y a des meurtriers qui sont vraiment sadiques. Je crois qu’avoir été à la place des clients, j’aurais tourné pour de bon au végétarisme. Dégouttant !!
Nuage

 

Le chef servait la chair de sa femme dans la farce des raviolis

 

Un chef japonais installé au Mexique a tué sa femme et l’a ensuite transformée en farce à raviolis. Des plats servis au restaurant du chef Xiung !

Et, ce n’est qu’au bout d’une semaine qu’un client a fini par être alerté par le goût mais aussi la texture de son repas. Ce dernier a alors prévenu la police.

« Ce n’était pas le goût habituel, la viande était très amère et élastique. J’ai d’abord pensé que c’était du chien ou un animal errant comme il y en a tant au Mexique. Je suis horrifié et dégoûté d’apprendre que la viande n’était autre que de la chair humaine » a expliqué le client.

Des restes dans le chambre froide

D’autres restes de la victime ont été découverts dans la chambre froide du restaurant. Le restaurateur, monsieur Xiung, a avoué avoir tué sa femme au cours d’une violente dispute. Il l’aurait alors découpée et incorporée dans la recette de ses raviolis et des brochettes yakitori pendant une semaine. Ce dernier est actuellement en prison, le procès devrait avoir lieu rapidement.

http://www.ladepeche.fr/

Chine Un zoo déguise un chien en lion


Ce fait me fait penser au conte pour enfants, le roi Dagobert. Pourtant les Chinois sont maîtres en contrefaçon mais de là à faire passer un chien pour un lion, c’est vraiment rater …
Nuage

 

Chine : Un zoo déguise un chien en lion

 

Un zoo déguise un chien en lion

Crédit photo : archives, AFP

TVA Nouvelles selon AFP

Un garçon de 6 ans, en visite dans un zoo du centre de la Chine, s’est étonné lorsqu’il a entendu un lion «aboyer». Et avec raison, car le soi-disant fauve était en réalité un chien!

Ce jeune visiteur a eu l’oreille fine et l’œil aguerri pour détecter cette anomalie. Ce zoo, de la ville de Luohe, dans la province du Henan, avait déguisé un mastiff tibétain en sosie du roi des animaux. Le chien avait été placé dans une cage portant la mention : «Lion d’Afrique».

C’est cet enfant qui a révélé l’imposture aux autres visiteurs selon le quotidien Dongfang Ribao.

«Faire passer un chien pour un lion revient à moquer des visiteurs», a déclaré la mère du garçon à ce quotidien chinois.

Les masstiffs tibétains peuvent s’apparenter aux lions en raison de leur épaisse crinière et de leur puissante ossature.

Les zoos de la Chine sont fréquemment pointés du doigt en ce qui concerne la mauvaise gestion de leurs animaux, souvent laissés sans surveillance et mal nourris.

http://tvanouvelles.ca

EN PRISON : En attendant son procès, Luka Magnotta reçoit des lettres d’admirateurs en prison


Je ne comprends pas ces gens qui écrivent à Magnotta pour avoir des conseils avec ce qu’il a fait. Comment des gens peuvent admirer ce genre de personnage qui tuent par pur plaisir, par violence. Et puis, je trouve que c’est bien long le processus d’accusation pour un crime qui avait été filmé et que d’autres peuvent ne manquent pas. Il me semble que c’est un manque de respect pour la famille de la victime
Nuage

 

EN PRISON : En attendant son procès, Luka Magnotta reçoit des lettres d’admirateurs en prison

 

Luka Rocco Magnotta

PHOTO AFP / SPVM

Luka Rocco Magnotta

JOE WARMINGTON / AGENCE QMI

TORONTO – En attendant son procès prévu en septembre 2014, Luka Rocco Magnotta reçoit des dizaines de lettres en prison. Il prend également le temps de répondre à ses admirateurs, selon ce qu’a appris l’Agence QMI.

Magnotta a été accusé du meurtre prémédité de Jun Lin, tué à l’âge de 33 ans, à Montréal, au printemps 2012.

Au Centre de détention de Rivière-des-Prairies, où il est incarcéré, Luka Magnotta a droit à trois repas, une assistance médicale, du temps hors de sa cellule, des visites de sa famille et beaucoup de courriers.

«Il y a plus de messages que vous le pensez», a confié une source, soulignant que les lettres arrivaient du Canada, des États-Unis, mais aussi d’ailleurs dans le monde.

«C’est incroyable. Des gens lui écrivent et lui demandent des conseils», a indiqué la source, précisant que souvent il leur répondait.

Aucune loi n’est violée

Le porte-parole du ministère de la Sécurité publique du Québec, Clément Falardeau, a expliqué qu’il est possible d’avoir des correspondances avec les détenus, et que selon sa compréhension, il n’y a rien dans la loi pour empêcher les gens d’écrire aux détenus.

John McKeller, un «ami» de Magnotta fait partie de ces correspondants.

«Il a un côté compatissant», a-t-il dit.

McKeller a dit ne pas souhaiter rendre publics ses échanges de lettres, pour le moment.

«Il se porte bien», a-t-il déclaré.

Selon John McKeller, toutes les lettres reçues ou envoyées au centre de détention sont examinées.

« Il n’y a pas grand-chose dans les lettres», a-t-il souligné. De plus, McKeller ne croit pas que ces correspondances viennent de «gens bien intentionnés».

L’équipe juridique de Magnotta, qui a décliné toutes les demandes d’entrevues des médias, a refusé de commenter.

Sorties

En attendant son procès, Magnotta est autorisé à sortir de sa cellule pour un certain nombre d’heures, chaque jour, et ce, dans un espace commun où il est seul.

Selon nos sources, il a reçu la visite de sa mère et a pu avoir des conversations au téléphone avec des membres de sa famille, notamment sa grand-mère.

En plus de l’accusation de meurtre prémédité, Luka Rocco Magnotta fait aussi face à des chefs d’outrage à un cadavre, de production de matériel obscène, d’utilisation illégale de la poste et de harcèlement envers Stephen Harper et des membres du Parlement.

Son procès a été fixé pour septembre 2014.

http://www.journaldemontreal.com