Cyberintimidation: les mots qui tuent


Même si on ne parle pas beaucoup de la Cyberintimidation, cela ne veut par dire qu’il y en a plus .. Encore un suicide pour une histoire d’acné qui a dégénéré. C’est vraiment stupide de voir des gens qui n’ont aucune morale et par les mots, ils tuent des gens
Nuage

 

Cyberintimidation: les mots qui tuent

 

Couverte d'une pluie d'insultes provenant d'internautes anonymes, Hannah... (Photo tirée de Facebook)

Couverte d’une pluie d’insultes provenant d’internautes anonymes, Hannah Smith, 14 ans, a mis fin à ses jours.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

CAROLINE D’ASTOUS
La Presse

Blessée par les messages haineux, vulgaires et dégradants qu’elle a reçus sur un réseau social, une jeune Anglaise s’est suicidée, le 2 août dernier. Sa mort a créé une onde de choc au Royaume-Uni, où le premier ministre a lancé un appel à «boycotter les réseaux sociaux abjects», hier.

«T’es moche, va crever, tout le monde sera content», «Fais-nous une faveur, suicide-toi».

Voici des exemples de messages que la jeune Hannah Smith, 14 ans, originaire du Leicestershire, a reçus de la part d’internautes anonymes.

Comme beaucoup d’autres jeunes de son âge, Hannah Smith s’est inscrite sur le site ask.fm. Il s’agit d’un réseau social mondial où les adolescents se créent une page pour, entre autres, parler de leurs problèmes, discuter de leur quotidien souvent de façon anonyme, etc.

L’aventure de l’adolescente sur ce site a dérapé quand elle a posé une question personnelle sur ses problèmes d’eczéma. Rapidement, des dizaines d’internautes l’ont harcelée, intimidée et offensée en la bombardant de messages haineux.

Certains s’en sont même pris à sa famille, rapporte le journalTelegraph en Angleterre.

«Ton oncle mérite de mourir du cancer», lit-on, ne sachant pas que l’oncle de l’adolescente est mort des suites de cette maladie.

Ses parents n’étaient pas au courant

Hannah Smith a été retrouvée sans vie dans sa chambre par sa soeur aînée de 16 ans. D’après les informations, ses parents n’étaient pas au courant de l’intimidation et du harcèlement dont était victime la jeune fille dans le cyberespace.

«Il n’y a pas eu de signal d’alerte», assure la belle-mère de la victime, rapporte le site Mirror.

En réaction à la mort tragique de sa fille, David Smith, un camionneur de 45 ans, s’est fait tatouer sur son bras le nom d’Hannah avec l’inscription «Je ne t’oublierai jamais». En entrevue au Mirror, il a d’ailleurs dit «avoir tout fait pour protéger sa fille», en vain. Il a aussi demandé de faire fermer le site.

Appel au boycottage

Touché par la disparition de l’adolescente, le premier ministre David Cameron a réagi hier.

«Boycottez-les, n’y allez pas, ne vous y inscrivez pas», a-t-il lancé.

«Tout d’abord, ceux qui gèrent ces sites doivent monter au créneau et faire preuve d’un sens des responsabilités dans leur façon de les faire fonctionner», a-t-il dit au Daily Mail, un quotidien de Grande-Bretagne.

«Ensuite, ce n’est pas parce que quelqu’un fait quelque chose en ligne qu’il est au-dessus des lois. Si vous incitez quelqu’un à faire du mal, si vous incitez à la violence, vous violez la loi, que vous soyez en ligne ou pas. Et je vais m’assurer que nous menions les actions nécessaires», a-t-il poursuivi.

En réponse, plusieurs entreprises et associations ont fait savoir qu’elles ne mettraient plus de publicité sur le site ask.fm.

«Il n’y a pas de modération. Personne n’a de comptes à rendre. C’est devenu une plateforme pour promouvoir la haine», dénonce Anthony Smythe, directeur de BeatBullying, une association spécialisée dans la protection des jeunes sur le Net.

Les frères Mark et Ilja Terebin, propriétaires du site, ont publié un communiqué pour tenter de «rassurer les utilisateurs et les parents des membres», rappelant les procédures pour signaler les dérapages.

«La vaste majorité de nos utilisateurs sont des adolescents très heureux. Le harcèlement est un très vieux problème que nous ne tolérons en aucun cas, mais si son développement sur internet est préoccupant, il n’est certainement pas spécifique à notre site», se défendent-ils.

Le site a été lancé en 2010 en Lettonie et possède plus de 60 millions d’inscrits dans le monde. Il compterait plus de 13,2 millions d’utilisateurs par jour.

– Avec la collaboration de l’Agence France-Presse

***

Quatre histoires de dérapage

JAMIE HUBLEY, 15 ANS

L’adolescent a été victime d’intimidation en ligne ainsi qu’à son école. Ce dernier aurait été stigmatisé en raison de son orientation sexuelle. Jamie Hubley avait tenté de créer un club pour vaincre la discrimination, mais en vain, le jeune homme d’Ottawa était encore la cible de commentaires haineux. Dans un billet sur son blogue publié peu avant qu’il s’enlève la vie, l’adolescent a écrit que l’intimidation le poussait à commettre l’irréparable. Jamie Hubley a mis fin à ses jours en octobre 2011.

REHTAEH PARSONS, 17 ANS

Rehtaeh Parsons aurait été victime de cyberintimidation pendant des mois après avoir été agressée sexuellement par quatre garçons, en novembre 2011. Des photos de l’agression auraient ensuite été diffusées sur les médias sociaux. Souhaitant lui venir en aide, sa famille a quitté Cole Harbour pour s’installer à Halifax, mais le calvaire de la jeune fille s’est poursuivi. Elle aurait subi un harcèlement quasi quotidien. L’adolescente est décédée en avril dernier, après avoir tenté de mettre fin à ses jours.

AMANDA TODD, 15 ANS

La jeune fille de Vancouver fut poussée par un homme inconnu à se dénuder devant une webcam alors qu’elle n’était âgée que de 13 ans. L’homme qui la harcelait finit par diffuser ces photos sur les réseaux sociaux. La vie d’Amanda Todd vira alors au cauchemar. Dans une vidéo dans laquelle elle faisait défiler des petits cartons blancs, Amanda Todd a raconté sa souffrance et les commentaires haineux dont elle était depuis victime sur Internet. Elle a mis fin à ses jours un mois plus tard.

CIARA PUGSLEY, 15 ANS

Comme Hannah Smith, cette jeune adolescente irlandaise aurait été victime d’intimidation sur le réseau social ask.fm. Ciara Pugsley aurait été la cible de commentaires sur sa santé mentale et son poids. Selon des membres de sa famille, les réseaux sociaux ont constitué «au moins un facteur» menant à l’irréparable. Âgée de 15 ans, Ciara Pugsley a mis fin à ses jours en septembre 2012.

http://www.lapresse.ca

6 réponses à “Cyberintimidation: les mots qui tuent

  1. tout a fait, et j’ai chagrin pour cette jeune fille, et je comprend, le virtuel fait parti integrante de notre monde, de notre facon de communiquer, cela en devient réel, et les gens derriere leur ecran sont autrment que dans la vie, ils se permettent d’insulter caché alors que devant en réel ils le feraient pas, cela les rend fort et ya donc cet effet de groupe comme la foule ensuite,
    excuse de parler de moi, je te raconte, j’etais nouvellement inscrite sur un blog, style un peu phylo un peu tout, bref, j’etais contente, je m’exprime comme je peux, avec mes capacités, et je vais chez tout le monde, je peux pas toujours mettre des mots a tous lorsque je recois beaucoup de billets faute de temps mais je m’applique a respecter le travail de l’autre, bref, ce blog j’y vais il me plaisait, et la j’ecris, j’élabore donne mon avis, j’etais contente, surtout que la personne me disait en com , c’est bien c’est interessant enfin je resume, et finalement un blogueur m’a critiqué c’et parti pour une simple phrase, mais comme j’ai eu mal mais mal, et il disait que j’ecrivai mal que j’etais ceci cela, bref, la personne qui tenait ce blog l’a laissé faire alors qu’il etait en moderation, j’ai joint la personne disant otez s il vous plait les critique qu’il me fait, elle repond je vois pas, ou elle critique bref, j’etais bouleversée alors que finalement c’est pas si important, mais j’avais mis tellement de coeur a venir a carremment faire des petites redaction sur les com , j etais contente que la!!!!!!!!!!!!!!! et bien depuis de l’eau a passé, ok, je me suis oté de ce blog, malgré que j’ai demandé au mec, mais voyons soyons amis,il m’a dit non, je serai votre ami si vous et patati, un truc de debile, franchement, bah tu vois, si cela avait été tous les jours, deja que plusieurs echanges mechants m’ont fait mal, alors tous les jours par plein de gens, je crois que peut etre oui je serai en depression, le pouvoir des mots !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! desfois !!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. C’est une des raisons que j’ai arrêter de chatter et que je ne vais pas dans les forums non plus
    même si dans les blogs nous ne sommes pas a l’abris je pense que c’est mieux surtout quand il est bien administré pour ne pas laissé passer ce genre de situation qui peut qu’aller a se dégrader

  3. Oui, enfin moi je vais pas sur les forums, sauf les forums d’entraide style informatique, sinon une fois sur un forum santé, et là faut faire attention aussi
    sinon oui je préfère les blogs, au moins on echange des idées, des billets, il y a de l’amitié, bon desfois il se peut qu’il arrive des choses ,
    moi le pire qu’il me soit arrivé, vraiment , c’est une personne qui a rencontré quelqun sur internet, qui a tout quitté pour elle, et qui me racontait qu’elle etait pas heureuse car la personne n’etait pas ce qu’elle pensait, enfin des confidences, la veille je l’avais sur msn, et elle semblait bien pourtant, elle m’a meme invitée a venir c hez elle, et puis le lendemain il s’est pendu ! j’ai jamais pu oublier ! j’ai toujours son adresse , toujours son blog, c’est dur dur, le temps est passé, et pourtant je n’ai jamais vu physiquement cette personne, mais j’ai eu le meme sentiment que de perdre quelqun d’ami, comme il y avait une musique sur son blog, des que j’entend au hasard cette musique par ex a la tv, je pense à lui, bon voila,

    • oui les forums d’aide peuvent aider car souvent, enfin j’espère, il y a un modérateur

      Pour ceux en dépression, internet n’est pas vraiment adapté pour eux sauf si c’est un site spécialisé avec des intervenants mandatés
      car une personne comme toi et moi, peuvent comprendre la personne mais n’est pas outillés pour aider .. ca peut fonctionné un jour et comme l’exemple que tu donne le lendemain c’est fini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s