Un silex taillé de 1,4 million d’années découvert en Espagne


Une petite pierre de silex taillée qui ouvre une page de l’histoire humaine. Grâce a cet outil, les archéologues peuvent estimer la présence humaine en Europe Occidentale qui remonte a plus d’un million d’années.. Le monde a bien changé depuis…
Nuage

 

Un silex taillé de 1,4 million d’années découvert en Espagne

 

Un couteau de silex Photo :  AFP/JORDI MESTRE

Un morceau de silex taillé datant de 1,4 million d’années a été mis au jour par des archéologues espagnols qui fouillent actuellement le site préhistorique d’Atapuerca, situé dans le nord du pays.

Selon Eduald Carbonell et ses collègues, cette petite lame taillée de 3 cm est la plus vieille trace d’une présence humaine découverte sur ce site.

Elle se trouvait précisément dans le gouffre de l’Éléphant, environ 2 mètres sous le niveau où avait été trouvée, en 2005, une mâchoire humaine datant de 1,2 million d’années. Cette mandibule avait alors été qualifiée de vestige du « plus ancien Européen ».

« Nous pensons qu’avec cette découverte nous nous approchons de la limite admise comme étant celle de la première occupation humaine en Europe occidentale, qui remonte à 1,5 million d’années. » — Archéologues

Les gisements de la Sierra d’Atapuerca sont d’une richesse exceptionnelle sur le plan archéologique. Le site, près de la ville de Burgos, est classé depuis 2000 au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les archéologues pensent que des humains sont présents en Europe depuis environ 1,5 million d’années, mais aucun outil ni reste humain remontant aussi loin n’a jamais été découvert.

Une mandibule d'Homo Antecessor

Une mandibule d’Homo Antecessor retrouvée en 2005 Photo :  AFP/Jordi Mestre

Durant la dernière campagne de fouilles, les chercheurs ont découvert de nombreux outils en pierre datant d’il y a environ un million d’années. Cela confirme, selon eux, la continuité du peuplement humain en Europe depuis ses origines jusqu’à l’apparition de l’Homo Antecessor il y a environ 850 000 ans.

« Bien qu’il s’agisse d’outils très archaïques, ceux-ci reflètent déjà des activités complexes, comme le fait de récupérer les animaux tombés dans les grottes, qui fonctionnaient alors comme des pièges. »— Archéologues

La campagne de fouilles 2012 a également permis de découvrir des restes de celui qui était alors le « roi des grottes d’Atapuerca » il y a un million d’années, l’Ursus dolinensis, un ours de grande taille ancêtre direct des ours des cavernes et très proche de l’ancêtre commun des ours bruns actuels.

Divers restes de cette espèce ont été retrouvés sur le site, de même que ceux d’autres animaux comme des rhinocéros, des cervidés géants, des daims, des bisons et des ânes sylvestres.

Une pièce bien particulière a également été retirée durant l’été : une omoplate fossilisée appartenant à un enfant de quatre à six ans datant d’il y a 800 000 ans.

Ce fossile a été mis au jour en 2005 et était prisonnier d’un bloc d’argile calcifiée. Il a fallu sept ans de travail pour le dégager de son enveloppe. L’ossement, une fois analysé, pourrait trouver sa place au Musée de l’évolution humaine de Burgos, où sont exposés les vestiges les plus remarquables mis au jour dans les gisements d’Atapuerca.

http://www.radio-canada.ca

2 réponses à “Un silex taillé de 1,4 million d’années découvert en Espagne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s