78 morts dans l’accident de train en Espagne Le plus meurtrier depuis des décennies


Le nombre de victimes du déraillement d’un train à haute vitesse en Espagne a augmenter depuis hier. Aux nouvelles ont dit que ce train avait été inspecté le matin du drame et que la cause serait probablement la vitesse mais l’enquête se poursuit
Nuage

78 morts dans l’accident de train en Espagne

Le plus meurtrier depuis des décennies

 

Au moins 78 personnes sont mortes et environ 140 ont été blessées lors d’un déraillement de train mercredi à Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de l’Espagne. Une tragédie qui s’ajoute à la liste des plus graves de l’histoire du pays.

L’hypothèse mise de l’avant pour le moment est la trop grande vitesse à laquelle circulait le train.

(Photo Agence France-Presse)

Abasourdis, plusieurs témoins ont raconté avoir entendu le bruit sourd d’une violente explosion, mais la presse espagnole met en cause la vitesse du train.

«Je roule à 190 km/h», a lancé le conducteur, alors qu’il abordait une courbe dangereuse, au quotidien El Pais.

«C’était un désastre. Les gens criaient. Tout le monde est parti chercher des couvertures et des serviettes pour aider les blessés. Personne n’avait jamais vu cela ici», a confié Maria Teresa Ramos, une femme de 62 ans qui réside non loin du lieu de l’accident.

La catastrophe s’est produite sur un tronçon de voie à grande vitesse, après un virage très prononcé. Plusieurs wagons sont sortis de la voie, s’empilant les uns sur les autres.

(Photo Reuters)

Sur les 222 personnes à bord, l’accident de train à tué 78 victimes, selon un bilan provisoire fourni par le tribunal régional de Galice.

Enquête en cour

«Une enquête est en cours et nous devons attendre» pour connaître les causes de l’accident, a affirmé un porte-parole de la Renfe, responsable de l’exploitation des chemins de fer.


(Photo Reuters)

Un établissement municipal a été mis à disposition des familles, afin d’y recevoir les conseils de psychologues. Les autorités locales ont également lancé un appel aux dons du sang.

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, s’est rendu sur les lieux et a annoncé trois jours de deuil national.

«Je vais signer aujourd’hui un décret déclarant trois jours de deuil national dans toute l’Espagne», a-t-il dit.

(Photo Agence France-Presse)

Le roi Juan Carlos d’Espagne ainsi que le prince héritier Felipe ont également suspendu leurs activités officielles «en signe de deuil».

http://tvanouvelles.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s