ET SI ON TUAIT TOUS LES MOUSTIQUES?


La nuit au moment qu’on est sur le point de dormir … Un bruit hyper irritant se fait entendre. Un bruit causé par un minuscule moustique qui cherche de quoi a se nourrir … On serait si bien sans moustique!! Enfin, peut-être pour nous, mais pas pour ceux que c’est une source alimentaire importante
Nuage

 

ET SI ON TUAIT TOUS LES MOUSTIQUES?

Stikmou par Nourdine GERNELLE via FlickrCC License by

Par Florian Reynaud

Vous y avez déjà pensé. Mais si, avouez. Une de ces nuits perturbées par des «zzzzzzz» incessants. Vous avez serré le poing très fort en pensant: «Les moustiques, on devrait les exterminer.» Après tout, c’est quand même l’animal le plus mortel pour l’homme.

«Pourquoi ne pourrait-on pas tuer tous les moustiques?» est l’une des questions auxquelles répond The Atlantic, avec une bonne dose d’humour, dans un article publié le mercredi 17 juillet. Après les fameux «Une piqûre de moustique n’a jamais tué personne» (et si) et «puis-je attraper le sida?» (et non), The Atlantic s’attaque à LA question

. Les chauve-souris sont l’un des plus grands prédateurs de l’insecte, serait-ce la solution? La réponse risque de vous décevoir.

«L’expert en chauve-souris Merlin Tuttle cite une expérience durant laquelle des chauve-souris lâchées dans un laboratoire rempli de moustiques attrapaient environ 10 moustiques par minute. C’est-à-dire 600 par heure, donc 1.000 chauve-souris pourraient consommer plus d’un demi-million de moustiques par minute. Le problème est que si les chauve-souris avaient d’autres nourritures possibles elles ne consommeraient pas les moustiques à une telle vitesse. Les moustiques représentent moins d’1% du régime d’une chauve-souris.»

En 2010, lors de conférences TED, un inventeur présentait son laser tueur de moustiques. Un outil, à prix raisonnable, qui permettait de tuer 50 à 100 moustiques à la seconde, une idée qui semblait révolutionnaire pour lutter contre le paludisme. Problème, le laser ne peut être effectif que dans une fenêtre délimitée, que les moustiques peuvent très bien éviter.

Par ailleurs, faut-il vraiment les tuer? Le moustique, comme tous les insectes, a un rôle dans l’écosystème et la chaîne alimentaire. Les larves nourrissent des espèces aquatiques alors que l’adulte fait la joie des oiseaux par exemple. Et sans un moustique fossilisé, jamais John Hammond n’aurait pu donner vie à des dinosaures dans Jurassic Park (dans la réalité, ça ne semble vraiment pas possible).

En attendant, vous pourrez toujours relire le WikiHow «Comment tuer un moustique» pour la prochaine nuit.

http://www.slate.fr/

10 réponses à “ET SI ON TUAIT TOUS LES MOUSTIQUES?

  1. Tous ces petits insectes sont sûrement cachés en ce moment avec toute cette pluie… c’est fou l’orage qu’on a eu cet après-midi, j’ai tout plein de branches d’arbres cassés puis mon gros lampadaire est tombé et tout brisé… des pots tombés et brisés aussi, pas mal de dommage… Je n’ai pas aimé cela du tout… nous sommes toujours en alerte… J’espère que tout est ok de ton côté… Bise et bonne soirée!

    • Chez nous ca pas été si pire, je suis même sortie entre deux orages .. sauf qu’au lieu d’aller a pied comme d’habitude j’ai pris le bus .. mais nous aussi il annonce encore des alertes d’orages violents et fortes pluies

  2. Il est vrai qu’un moustique dans nos locaux ,ce n’est pas agréable ….(N.B : Je trouve qu’il y en a de moins en moins ) …Ce n’est pas agréable disais je ,mais çà dans notre appartement ,sinon ces insectes jouent certainement un rôle dans l’équilibre naturel …..Tout être vivants a un rôle dans la nature ,dans l’équilibre ..Sauf……l’homme!

  3. La technique d’élevage de mâles stériles (en anglais Sterile insects technique ou SIT) a été mise au point afin de contrôler des populations d’animaux posant des problèmes, sanitaires, écologiques, économiques ou autres.

    La technique permet par exemple de lutter contre des insectes vecteurs de maladies, notamment les mouches, les moustiques vecteurs du paludisme, de la dengue ou d’autres pathologies. Les mâles stérilisés par irradiation, élevés en grande quantité, sont relâchés par millions dans la nature et doivent empêcher les femelles de s’accoupler avec les mâles sauvages fertiles, ce qui les empêche finalement de pondre. Celles-ci ne s’accouplant qu’une seule fois, chaque femelle a une grande probabilité de s’accoupler avec un mâle stérile et donc de ne donner aucune descendance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s