Des fleurs mortuaires depuis 13 700 ans


L’être humain a toujours voulu souligner par des rites funéraires la mort d’une personne. Les plantes, les fleurs lors d’un décès ne datent pas d’hier, mais bien plus longtemps, peut-être depuis que les premiers hommes ont décidé de vivre groupé
Nuage

 

Des fleurs mortuaires depuis 13 700 ans

 

Reconstitution d'une tombe découverte

Reconstitution d’une tombe découverte Photo :  Université d’Haïfa

La tradition ne date pas d’hier… Des traces de fleurs et de plantes ont été mises au jour dans des tombeaux vieux de 11 700 à 13 700 ans dans une grotte du mont Carmel, en Israël.

Cette découverte réalisée par des archéologues de l’Université d’Haïfa est non seulement la plus vieille preuve du recours aux fleurs lors de rites funéraires, mais aussi de l’existence de cérémonies chez les Natoufiens, des hommes préhistoriques qui vivaient au Proche-Orient il y a environ 11 500 à 15 000 ans.

Cette culture fut la première dans le monde, selon les connaissances actuelles, à abandonner la vie nomade pour devenir sédentaire et construire des fondations en pierre. Elle fut également parmi les premières à établir des cimetières, c’est-à-dire des zones délimitées dans lesquelles les membres de leurs communautés étaient enterrés pour des générations.

Ces cimetières étaient habituellement placés dans les premières chambres de cavernes ou sur des terrasses situées au-dessous des cavernes. C’est le cas observé dans la caverne Raqefet située au mont Carmel, un site qui comptait 29 squelettes de bébés, d’enfants et d’adultes.

La plupart des morts étaient enterrés seuls, bien que certains étaient placés par deux dans une même fosse. Dans certaines des tombes, une ornementation végétale prenait la forme d’un lit de plantes du genre salvia. D’autres espèces de laîches et de menthes de la famille des Lamiaceaeont été trouvées

Le détail de cette découverte est l’objet d’un article publié dans les Proceedings of the National Academy of Science

Le saviez-vous?
La famille des Lamiaceae est une source importante d’huiles essentielles, d’infusion et d’antibiotiques naturels. L’industrie cosmétique les utilise encore aujourd’hui pour leurs propriétés hydratantes et antiseptiques.

http://www.radio-canada.ca

2 réponses à “Des fleurs mortuaires depuis 13 700 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s