UQAM | RECHERCHE : Bientôt chez nous ?


Quand on parle de malaria, on pense au pays en voie de développement. Mais le moustique qui transmet cette maladie semble prendre du terrain grâce aux changements climatiques, il se permet donc, de s’installer en Occident. Il aurait fait quelques dégâts en Europe, mais rien ne dit qu’il ne traversera pas la mer vers l’Amérique
Nuage

 

UQAM | RECHERCHE : Bientôt chez nous ?

ANNE CAROLINE DESPLANQUES
JOURNAL DE MONTRÉAL

Bien que 90% des cas de malaria soient répertoriés en Afrique, le parasite n’a pas dit son dernier mot dans nos contrées tempérées, ayant même fait un retour en force en Grèce l’année dernière.

Au total, 59 Grecs ont contracté la maladie au cours des neuf premiers mois de 2012. En octobre, le moustique vecteur de la maladie mortelle pullulait dans sept régions du pays et menaçait Athènes.

Quatre ans plus tôt, deux Parisiens avaient contracté le parasite, alors qu’ils séjournaient à Nice. Un Corse l’avait lui aussi attrapé, chez lui, deux ans auparavant. L’Italie voisine a également rapporté un cas au cours de la même période.

Climat

«La hausse des températures et les voyages internationaux risquent de réintroduire ou d’accroître la transmission du paludisme dans les pays à climat tempéré qui ont éliminé ou contrôlé la transmission», selon l’Organisation des Nations Unies.

L’équilibre du cycle biologique de la malaria est en effet intimement lié au climat. Une hausse, même minime, de température, combinée à une augmentation de pluviométrie, pourrait donc favoriser sa dissémination.

Toutefois, «la capacité des systèmes de santé à détecter et à soigner rapidement les malades limite la probabilité d’une propagation du paludisme», estime l’Organisation mondiale de la Santé.

Pauvreté

Seulement voilà, partout où la pauvreté gagne du terrain, elle traîne le moustique dans son sillage.

«C’est une maladie de pauvreté. Là où les niveaux de vie sont plus élevés, il y a moins de paludisme», insiste le Dr Paul Reiter, de l’Institut Pasteur.

Ainsi, seulement 8 des 56 quartiers d’Athènes ont été en mesure de répandre des insecticides pour éliminer le tueur en 2012, à cause des mesures d’austérité. La malaria a ainsi fait un retour marqué en Grèce après 40 ans d’absence.

http://www.journaldemontreal.com/

4 réponses à “UQAM | RECHERCHE : Bientôt chez nous ?

  1. Pffff ils sont déjà dans le sud de la France, pour l’instant ils ne sont pas encore là, remarque avec les températures que nous avons ici cette année on ne risque pas de les voir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s