Un homme tué par sa vipère en apprenant à surmonter la peur des serpents


Mourir en faisant ce que nous aimons le plus, n’est-ce pas une belle mort ? Enfin pas tout le temps, … Surtout que ce n’était pas vraiment un bon moment pour se faire mordre par son serpent
Nuage

 

Un homme tué par sa vipère en apprenant à surmonter la peur des serpents

 

Un herpétologie est un spécialiste des reptiles. © Thierry Montford / AFP

L’herpétologue manipulait l’animal dans le cadre d’une tournée dans l’Hérault dont l’objectif était d’apprendre au public à surmonter la peur des serpents.

Un homme est décédé mardi d’un arrêt cardiaque quelques minutes après avoir été mordu à plusieurs reprises par sa vipère aspic au cours d’un spectacle à Faugères, dans l’Hérault, a-t-on appris mercredi auprès des pompiers. Dieter Zorn, un herpétologue de 53 ans, s’est fait mordre par sa vipère alors qu’il manipulait l’animal dans le cadre d’une tournée dans des villages de l’Hérault dont l’objectif était d’apprendre au public à surmonter la peur des serpents, a indiqué la même source, confirmant une information deMidi libre.

L’homme a été mordu à plusieurs reprises et a eu le temps de poser le serpent dans son vivarium avant d’être pris en charge par les secours. Mais ces derniers n’ont pu empêcher un arrêt cardiaque malgré un traitement à l’héparine visant à empêcher la constitution de caillots. Avant d’être mordu, Dieter Zorn, passionné de reptiles, avait présenté au public toutes sortes d’animaux : des crocodiles, des scorpions, des mygales, des pythons, dont l’un faisait plus de six mètres.

Dieter Zorn,

http://www.lepoint.fr

 

5 réponses à “Un homme tué par sa vipère en apprenant à surmonter la peur des serpents

  1. Etrange activité ,mais….Par contre,je pensais que les vipères et autres serpents venimeux servants dans ces spectacles où démonstrations « pédagogiques  » étaient privés de leurs venins ?Dommage pour ce monsieur soit mort suite à la morsure d’un animal qui apparemment le passionnait …….;

  2. Si ,on peut le faire ,je me demande même si on ne se sert pas du venin pour fabriquer les antidotes ,
    Je suis pratiquement sur que les serpents « domestiques  » exhibés dans les cirques sont privés de leur venin ……

  3. C’est les risques du métier, je ne sais pas si on peut supprimer définitivement le venin d’un serpent, mais je sais qu’on s’en sert comme un anti douleur dans la pharmacopée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s