Une fin encore plus brutale pour Ötzi


La science d’aujourd’hui on réussit a établir les causes de la mort de l’homme des glaces Ötzi. Il a dû souffrir avant sa son dernier souffle mais qui aurait dit qu’on aurait su une partie de son histoire de plus de 5000 ans
Nuage

 

Une fin encore plus brutale pour Ötzi

 

Reconstitution d'Ötzi

Reconstitution d’Ötzi  Photo :  South Tyrol Museum of Archaeology

Les derniers moments d’Ötzi furent encore plus tragiques que ce que les scientifiques avaient imaginé à ce jour : il aurait également subi des coups à la tête avant sa mort.

La momie de l’homme de 45 ans mort il y a 5300 ans a été découverte dans les glaces à 3200 mètres d’altitude à la frontière entre l’Autriche et l’Italie en 1991. Il avait été établi depuis qu’il était mort au bout de son sang après qu’une pointe de flèche eut traversé son omoplate pour atteindre une artère du bras.

Un examen du cerveau d'Ötzi Photo :  Krankenhaus Bozen

Or, de nouvelles analyses menées par une équipe européenne montrent qu’il a aussi reçu des coups à la tête qui ont formé des caillots au cerveau.

Le chercheur Frank Maixner de l’EURAC (European Academy of Bolzano/Bozen) et ses collègues en viennent à cette conclusion grâce à l’utilisation d’une nouvelle technique qui permet d’analyser les protéines contenues dans les cellules des tissus.

Ils ont ainsi extrait de son cerveau deux petits morceaux de la taille d’une tête d’épingle à partir de petits trous déjà existants.

Lors de sa découverte, deux zones sombres avaient été remarquées à l’arrière de sa tête, mais aucune investigation n’avait été réalisée jusqu’à aujourd’hui.

Cette technique pourra également être utilisée pour mener des tests sur d’autres momies.

En février 2012, des chercheurs avaient annoncé qu’ils avaient décrypté complètement le génome d’Ötzi. Les données montrent qu’il avait les yeux bruns, qu’il était du groupe sanguin O et qu’il était intolérant au lactose. De plus, il possédait des variations génétiques liées au durcissement des artères, ce qui explique peut-être les dépôts de calcium observé lors des examens par imagerie magnétique.

En 2008, des scientifiques avaient réalisé le séquençage du génome mitochondrial de l’homme et avaient établi qu’il contenait des mutations génétiques qui ne sont pas présentes dans les populations actuelles. Son chromosome Y possède des mutations qui se rapprochent de celles retrouvées chez les hommes vivant en Corse et en Sardaigne. Peut-être que son peuple aurait vécu dans toute l’Europe avant de s’éteindre ou de se métisser avec d’autres groupes, sauf sur ces deux îles.

Le saviez-vous?
En 2010, deux experts néerlandais avaient reconstitué le visage et le corps d’Ötzi. Les frères Adrie et Alfons Kennis ont ainsi répondu à l’invitation du Musée archéologique du Tyrol du Sud, en Italie, qui consacre une exposition à l’homme des glaces.

http://www.radio-canada.ca

Une réponse à “Une fin encore plus brutale pour Ötzi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s