Le virus du Nil occidental progresse au Québec.


Nous avons tous hâte que la température joue au yoyo pour la belle saison, mais il y a aussi des inconvénients qu’il faudra porter une attention particulière les moustiques bien connus en période estivale envahissent un vaste territoire et malheureusement transportent aussi des maladies. Attention de ne pas laisser l’eau stagnante autour de la maison
Nuage

 

Le virus du Nil occidental progresse au Québec.

 

Le virus du Nil occidental a progressé au Québec. Limité auparavant aux régions... (Archives La Presse)

ARCHIVES LA PRESSE

La Presse Canadienne
Montréal

Le virus du Nil occidental a progressé au Québec. Limité auparavant aux régions de Montréal, de Laval, de la Montérégie, des Laurentides et de Lanaudière, on le retrouve maintenant en Chaudière-Appalaches, en Outaouais, en Mauricie et dans la Capitale-Nationale.

Le nombre de personnes infectées par la maladie est aussi en progression. De 42 cas en 2011, la santé publique en a noté 132 en 2012.

En l’absence de vaccin et de traitement spécifique, le ministère de la Santé a adopté un plan d’intervention 2013-2015 pour réduire le risque de propagation.

Pour tenter d’empêcher le virus de s’étendre davantage, le ministère de la Santé procédera à une série d’opérations d’épandage de larvicides dans les cinq régions les plus touchées, soient celles limitrophes à Montréal.

Le premier épandage est prévu à la mi-juin, les autres sont prévus en juillet et août.

Le ministère précise que ces épandages sont sans risque pour la population et que le larvicide biologique utilisé, le Bacillus thuringiensis israelensis, sera pulvérisé dans les cours d’eau, plans d’eau et différents milieux humides, là où se trouvent des larves de moustiques.

Dans les puisards, où ce larvicide est inefficace, il sera remplacé par un larvicide granulaire qui empêche la larve du moustique d’évoluer vers le stade adulte.

La population est aussi invitée à adopter de petits gestes pour lutter contre les moustiques.

Puisque ces insectes se reproduisent dans l’eau, le premier réflexe à développer est de réduire les endroits où peut s’accumuler de l’eau autour de la maison, notamment dans les chaudières, les barils et les vieux pneus qui se trouvent à l’extérieur de la maison.

Lors des sorties en plein air, la direction de la santé publique rappelle aussi l’importance de se protéger des moustiques en portant des vêtements longs et de couleurs claires dès le coucher du soleil et à l’aube

http://www.lapresse.ca

Une réponse à “Le virus du Nil occidental progresse au Québec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s