Des séquelles au cerveau pour les enfants abusés


On sait que les enfants ayant vécu des abus émotionnels et sexuels risquent en grandissant d’avoir des séquelles et cela est prouvé par l’imagerie médicale .. Alors un traumatise de la sorte vécu a l’enfance, ne disparait pas a l’âge adulte du au séquelle laissé au cerveau
Nuage

 

Des séquelles au cerveau pour les enfants abusés

 

Un garçon

Photo :  iStockphoto

Des changements dans l’architecture du cerveau se produisent chez les enfants victimes de sévices sexuels ou émotionnels, affirment des chercheurs allemands, américains et canadiens.

Selon le professeur Jens Pruessner de l’Université McGill et ses collègues, ces changements reflètent la nature même de la maltraitance.

La psychiatrie a déjà établi que certains traumatismes subis durant la petite enfance augmentent le risque de maladie mentale à l’âge adulte. Ainsi, les jeunes victimes de mauvais traitements souffrent souvent de troubles psychiatriques graves et de dysfonction sexuelle.

Les auteurs de ces travaux publiés dans l’American Journal of Psychiatry ont découvert des particularités neurologiques à l’origine de ce phénomène.

Explications

Les cerveaux de 51 femmes adultes victimes de diverses formes de mauvais traitements durant leur enfance ont été analysés à l’aide d’examens d’imagerie par résonance magnétique.

Les chercheurs ont ainsi mesuré l’épaisseur de leur cortex cérébral, structure responsable du traitement de toutes les sensations. Ils ont constaté qu’il existe une corrélation entre certaines formes de sévices et l’amincissement du cortex, particulièrement dans les régions du cerveau qui interviennent dans la perception de l’abus ou le traitement de l’information qui y est associé.

« L’importance de l’effet et le fait que le type d’abus corresponde à une région précise du cerveau sont remarquables. » — Pr Pruessner

Deux exemples

  • Le cortex somatosensoriel dans les régions du cerveau correspondant aux organes génitaux féminins était considérablement plus mince chez les femmes victimes de sévices sexuels pendant l’enfance.
  • Le cortex cérébral des femmes victimes d’abus émotionnels était plus mince dans les régions associées à la conscience de soi et à la régulation émotionnelle. Il existerait ainsi un lien précis entre la plasticité neuronale dépendante de l’expérience et certains problèmes de santé chez l’adulte.

Ces résultats montrent donc que les champs de la représentation corticale sont parfois plus petits à la suite de certaines expériences sensorielles éprouvantes.

Un mécanisme aux effets pervers

L’amincissement de certaines régions du cortex cérébral pourrait résulter de l’activité des circuits inhibiteurs. Cette activité serait en quelque sorte un mécanisme de protection du cerveau qui permet à l’enfant d’occulter l’expérience initiale, mais qui peut entraîner des problèmes de santé plus tard dans la vie.

La professeure Christine Heim, de l’Institut de psychologie médicale de l’Hôpital universitaire de la Charité, en Allemagne, et des collègues américains des universités Emory et de Miami ont également participé à cette recherche.

http://www.radio-canada.ca

4 réponses à “Des séquelles au cerveau pour les enfants abusés

  1. Ho non,çà ne me surprend pas non plus ,commbien de fois les médecins, neurologues et même  » psy  » m’ont ils parlé des problêmes vécus dans mon enfance ( pas de sévices sexuels ,mais de violences physiques et ……des conséquences de l’alcoolisme de mon père ) comme causes de mon épileptie …,cause de la petite lésion trouvée lors des I.R.M …Alors j’imagine les conséquences d’abus sexuels sur le ceveau de l’enfant….

  2. En effet, je peux en témoigner , on ne peut oublier ……dans mon cas ,les malaises ,crises sont là pour me le rappeler…..et on peut me dire qu’il faut oublier ,pardonner…..Je n’y parviens pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s