Trois chasseurs de tempêtes tués par une tornade en Oklahoma


 

Aux États-Unis, c’est la saison des tornades et des chasseurs de tornades s’activent pour aller chercher les meilleures vidéos et photos, tout en cueillant des données scientifiques. Mais c’est un métier dangereux malgré que les pertes humaines dans ce métier sont rares, le risque est la pour ces professionnels .. Alors cela doit être doublement plus risqué pour les amateurs
Nuage

 

Trois chasseurs de tempêtes tués par une tornade en Oklahoma

La tornade qui est passée près d’El Reno vendredi faisait plus d’un kilomètre de large.

VIDÉO –

Ces professionnels aguerris ont été surpris par le tourbillon qu’ils étaient justement venus filmer et étudier vendredi à El Reno.

C’est un accident de chasse inhabituel qui endeuille la communauté des météorologistes américains. Plusieurs sources concordantes ont confirmé dimanche la présence de trois chasseurs de tempêtes professionnels parmi les 14 victimes de la tornade qui a frappé vendredi la ville d’El Reno, dans l’Oklahoma. Tim Samaras, 55 ans, son fils Paul, 24 ans et Carl Young, 45 ans, ont, semble-t-il, été surpris par le météore qu’ils traquaient. Ils fournissaient des images spectaculaires aux télévisions tout en récoltant des données scientifiques. Le corps de l’un des trois hommes a été retrouvé incarcéré dans leur camionnette, les deux autres à 400 mètres de là, dans deux directions différentes.

Tim Samaras présente sa sonde lourde de 40 kilos.

Tim Samaras présente sa sonde lourde de 40 kilos. Crédits photo : CHARLIE NEIBERGALL/AP

«C’est une perte dévastatrice pour les communautés de la météorologie, de la recherche et de la chasse aux tempêtes», indique un collaborateur de Tim Samaras sur le compte Facebook de TWISTEX, l’entreprise spécialisée dans le matériel d’observation de phénomènes extrêmes fondée par le défunt.

Très respecté chez les météorologues, il était notamment connu pour avoir mis au point un dispositif permettant de filmer et d’effectuer des mesures depuis l’intérieur même des tornades. Ses cônes aplatis lestés de métal étaient placés sur la trajectoire des tourbillons pour en filmer le cœur sans être emportés. Ce sont eux qui ont permis de fournir en 2005 les premières images de cet environnement jusque-là inexploré.

Cette expérience avait été financée par la National Geographic Society, partenaire privilégié de Tim qui a participé, en vingt ans, à 18 projets du chasseur d’orages.

L’institution a regretté, par la voix de son vice-président, la disparition d’un «scientifique courageux et brillant qui a pourchassé les tornades et les éclairs sans crainte sur le terrain, afin de mieux comprendre ces phénomènes».

«La mort de Tim est un rappel puissant des risques auxquels se confrontent régulièrement les hommes et les femmes qui travaillent pour nous.»

Des milliers de chasseurs amateurs aux États-Unis

Selon le blog Digital Meteorologist, ce serait la première fois que des chasseurs d’orages sont tués pendant une traque. Tim Samaras était pourtant réputé pour sa prudence et son professionnalisme.

«Il savait où il ne fallait pas se trouver», témoigne son frère Jim sur son compte Facebook.

Il semblerait que l’ingénieur ait été surpris cette fois-ci par un virage brusque et inattendu de la tornade. Une autre équipe de chasseurs, travaillant pour Weather Channel, s’est d’ailleurs elle aussi fait piéger. Leur voiture a été balayée sur 200 mètres environ par les vents. Les passagers s’en sont toutefois sortis sans trop de dommages.

Si les accidents semblent rares chez les professionnels, la multiplication du nombre de chasseurs amateurs inquiète les spécialistes.

«Ils sont des milliers à travers le pays aujourd’hui», explique au journal USA Today Greg Forbes, expert des phénomènes extrêmes chez Weather Channel.

Des communautés se sont formées sur Internet. Elles se donnent rendez-vous dans des congrès qu’elles organisent. Certaines entreprises ont flairé le filon et proposent ainsi au tout-venant de vivre le grand frisson moyennant rémunération.

Une policière de l’Oklahoma a assuré à un journaliste de USA Today avoir entendu vendredi de nombreux témoignages d’amateurs sur sa radio.

«Ils criaient “nous allons mourir, nous allons mourir”», raconte-t-elle.

Ces derniers étaient piégés face à la tornade sur une autoroute. On ne sait pas encore s’ils font ou non partie des victimes.

Ci-dessous deux vidéos de la tornade d’El Reno réalisées respectivement par Dan Robinson et Jim Bishop:

 

http://www.lefigaro.fr

Une réponse à “Trois chasseurs de tempêtes tués par une tornade en Oklahoma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s