Rocheuses : le couvert neigeux s’amincit et menace l’approvisionnement en eau


Malgré le printemps plus capricieux, cette année, il en demeure pas moins que le réchauffement climatique a un impact sérieux sur l’avenir de l’eau potable, sur l’énergie électrique, feux de forêt, l’agriculture … si la neige des Rocheuses se met a fondre de plus en plus vite. Preuve que même dans les hauteurs, les neiges éternelles sont éphémères
Nuage

 

Rocheuses : le couvert neigeux s’amincit et menace l’approvisionnement en eau

 

Les Rocheuses

Les Rocheuses  Photo :  Rébecca Salomon/Radio-Canada

Les températures printanières plus douces depuis les années 1980 provoquent une baisse d’environ 20 % de la couverture de neige dans les montagnes Rocheuses nord-américaines, selon une étude du U.S. Geological Survey (USGS) publiée en ligne à la mi-mai dans Geophysical Research Letters.

La diminution de la couche de neige est particulièrement rapide dans la portion nord de la chaîne de montagnes.

Or, la fonte du couvert de neige hivernal des Rocheuses compte pour entre 60 % et 80 % de l’approvisionnement en eau annuel pour plus de 70 millions de personnes vivant dans l’Ouest des États-Unis.

« Peu importe les causes ultimes, la poursuite de la tendance pour la couverture de neige pourrait poser des défis importants pour la gestion de l’eau dans l’Ouest américain » — Julio Betancourt, coauteur de l’étude

La nouvelle étude se base sur une enquête précédente du USGS qui montrait que, jusqu’aux années 1980, le nord des Rocheuses voyait s’accumuler d’importante quantité de neige lorsque le centre et le sud en recevaient moins et vice-versa, d’après un communiqué.

Toutefois, depuis cette décennie, la couverture de neige a diminué le long de la chaîne de montagnes et encore davantage plus au nord.

« Tous les ans, nous avons étudié les variations de températures et de précipitations et la quantité d’eau contenue dans la couverture neigeuse en avril », a soutenu Greg Pederson, l’auteur principal de l’étude.

« Depuis 1980 les températures printanières chaudes ont fait fondre le couvert de neige tôt à travers les Rocheuses, peu importe la quantité de précipitations hivernales. Notre modèle montre que la température est le facteur le plus important dans le déclin au cours des 30 dernières années », a-t-il ajouté.

« La variation des températures et le réchauffement causé par l’homme ont contribué au déclin. Départager leur influence reste difficile », a quant à lui déclaré le coauteur de l’étude Julio Betancourt.

La Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan pourraient aussi être touchées selon le chercheur.

Le moment et la vitesse de la fonte ont un large éventail d’effets sur la population allant de la production hydroélectrique, en passant par les récoltes ou la gestion des feux de forêt.

En 2011, des scientifiques avaient tiré des conclusions similaires dans la revue Science.

http://www.radio-canada.ca

Une réponse à “Rocheuses : le couvert neigeux s’amincit et menace l’approvisionnement en eau

  1. C’est pas étonnant, en Laponie, dans l’extrême Nord de l’Europe, a battu jeudi dernier le records de chaleur, avec des températures aux alentours des 30°C du jamais vu au moment où des régions bien plus méridionales se plaignaient du froid, c’est vraiment le monde à l’envers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s