Être jeune


C’est vraiment ma philosophie de vie … Bien sur,. nous avançons en âge, notre corps ne suit pas toujours comme avant mais a l’intérieur cela peut être une tout autre histoire …
Nuage

Être jeune

La jeunesse n’est pas une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande comme l’enfant insatiable : Et après ? Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi. Aussi vieux que votre doute. Aussi jeune que votre confiance en vous-même. Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour, votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Samuel ULLMANN (écrit en 1870)

12 réponses à “Être jeune

    • de toute façon, ce n’est pas l’âge chronologique qui compte mais notre faculté a percevoir le beau, l’émerveillement

      Comme un bel exemple quand il s’est mit a pleuvoir fort .. ma petite fille avait peur alors je l,ai pris et nous sommes aller danser sous la pluie Elle a trouvé cela drôle de voir les gouttes mouillée le sol

  1. Le vrai trésor de l’homme est la verte jeunesse,
    Le reste de nos ans ne sont que des hivers.
    Ronsard (Pierre de)

    Ah! jeunesse – l’homme ne la possède qu’un temps et le reste du temps la rappelle.
    André Gide

  2. Voilà qui correspond plus à mon idée…
    Tu ne peux nier que le temps passant , le corps subit des « ravages  » de même que le cerveau,la mémoire etc….Quand on voit le vieillard comme j’ai vu (une seule fois car n’ai pas supporté ) ma grand-mère au bord du gouffre , ce n’est plus la personne au regard malicieux ,s’émerveillant d ‘un rien que tu as connu ,pourtant elle a partagé quelques mots avec moi parlant de nos parties de dames en tenant ma main….Elle était encore « réceptive » ….mais …pffff!
    désolé

    • Lorsque le cerveau est atteint comme le fur celui de maman si vive, c’est autre chose et c’est indépendant de la personne qui le subit. C’est triste je comprends

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s