Gare aux animaux en auto, prévient une coroner


Les chiens adorent aller en auto, et surtout la fenêtre ouverte pour se laisser aérer les babines et faire voler les oreilles au vent .. Mais un chien libre sur le siège peut-être aussi une source de distractions et devenir un danger sur la route
Nuage

 

Gare aux animaux en auto, prévient une coroner

 

La coroner Andrée Kronström rappelle que l'article 442... (Photothèque La Presse)

La coroner Andrée Kronström rappelle que l’article 442 du Code de la sécurité routière prévoit que «Nul ne peut conduire un véhicule routier lorsqu’un passager, un animal ou un objet est placé de façon à obstruer la vue du conducteur ou à gêner la conduite du véhicule».

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

MATTHIEU BOIVIN
Le Soleil

(Québec) La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) doit informer davantage les automobilistes sur les dangers liés à la présence d’animaux de compagnie dans leur véhicule en mouvement, affirme la coroner Andrée Kronström.

Le Bureau du coroner a rendu public mardi le rapport d’enquête sur le décès du lieutenant-colonel Pierre Labelle survenu sur la route 371, à Saint-Gabriel-de-Valcartier, le 4 août 2011. Vers 19h25, le militaire de 63 ans se déplaçait à vélo en direction nord sur cette route, près de la ligne médiane séparant les deux voies, quand une Honda Accord 1998 venant en sens inverse l’a fauché pour le tuer sur le coup.

Autant les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) affectés à cette enquête que la coroner n’ont pu déterminer les causes exactes de ce drame, notamment parce que le conducteur de la Honda n’a aucun souvenir de l’accident en raison d’un traumatisme crânien sévère. Malgré tout, Mme Kronström a identifié une source potentielle de distraction pour le conducteur, soit la présence d’un chiot dans la voiture au moment de la collision.

«Le conducteur a d’ailleurs précisé qu’il possédait un chien et que ce dernier était libre sur la banquette passager avant au moment de l’accident, écrit Mme Kronström, dans son rapport. N’étant pas retenu ni attaché, le chien [un pitbull de quatre mois] pouvait se promener dans l’habitacle du véhicule et ainsi constituer une source potentielle de distraction.»

Mme Kronström rappelle que l’article 442 du Code de la sécurité routière prévoit que

«Nul ne peut conduire un véhicule routier lorsqu’un passager, un animal ou un objet est placé de façon à obstruer la vue du conducteur ou à gêner la conduite du véhicule».

Sensibilisation

Dans ce contexte, elle recommande à la SAAQ d’intensifier «les mesures afin de sensibiliser les propriétaires d’un animal à l’importance de contraindre le déplacement de leur animal de compagnie en automobile», en utilisant une cage, en le retenant avec des harnais ou en le plaçant dans un endroit séparé de l’habitacle des passagers.

En plus des trous de mémoire de l’automobiliste, le reconstitutionniste de la SQ n’a pas été en mesure de déterminer la vitesse à laquelle la Honda se déplaçait quand M. Labelle s’est fait heurter à mort et aucune autre personne n’a été témoin de l’accident. La collision a eu lieu dans une zone de 80 km/h, sur un secteur de la route qui est bien droit.

L’automobiliste n’était pas intoxiqué par la drogue ou l’alcool, même si des soupçons en ce sens ont émergé au début de l’enquête policière. Un échantillon sanguin est venu innocenter l’automobiliste à cet effet.

«Ayant éliminé l’état du véhicule et la configuration de la route, il ne reste plus que les facteurs humains à considérer pour expliquer la survenance de l’accident», écrit MmeKronström.

L’enquête policière a par contre pu déterminer que le cycliste se trouvait approximativement près de la ligne médiane séparant les deux voies, au moment de l’impact. L’automobiliste a bifurqué vers le cycliste tout juste avant de le faucher.

«Tous les membres de l’entourage de M. Labelle ont confirmé que ce dernier était un cycliste prudent qui respectait les règles de sécurité routière, explique la coroner. Or, pour une raison inexpliquée, je constate que ce dernier ne roulait pas à l’extrême droite de la chaussée, comme l’exige le Code de la sécurité routière.»

http://www.lapresse.ca

2 réponses à “Gare aux animaux en auto, prévient une coroner

  1. Je ne suis pas sur ,mais je crois qu’en France ,il y a une loi qui dit que les chiens doivent être à l’arrière et attachés ….(comme les jeunes enfants qu’on ne doit pas mettre sur le siège avant du véhicule ) ….Il y a beaucoup d’accidents de ce genre ,dus à un instant d’inattention (régler l’auto-radio , ramasser quque chose tombé etc…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s