Etats-Unis: les premiers colons ont recouru au cannibalisme pour survivre


Personnellement, je serais incapable moralement de manger un semblable L’horreur, mais peut-on vraiment leur en vouloir ? Quand la faim tenaille le corps, et qu’ils ne savent pas trop utiliser les ressources en place, les premiers colons ont été dépourvus … Triste sort pour cette jeune fille qui a quitté l’Angleterre pour une nouvelle vie.
Nuage

 

Etats-Unis: les premiers colons ont recouru au cannibalisme pour survivre

 

AFP/Archives

Les colons de Jamestown, la première colonie anglaise établie en Amérique, située aux Etats-Unis en Virginie (est), ont recouru au cannibalisme pour survivre, révèle l’analyse d’ossements d’une jeune fille de 14 ans, ont indiqué mercredi des scientifiques.

Souffrant de famine durant l’hiver de 1609-1610, quand 80% des colons sont morts, certains ont essayé et réussi à extraire de la matière cervicale ainsi que des tissus du visage et de la gorge du corps de l’adolescente pour les manger, ont expliqué des anthropologues du Musée national d’histoire naturelle à Washington.

Le crâne de la jeune fille porte plusieurs marques de coups pour le briser, ainsi que des traces de profondes entailles au niveau du visage et du cou, a précisé dans un communiqué Douglas Owsley, un anthropologue du musée qui a analysé la boite crânienne et les tibias.

« Le désespoir et les circonstances exceptionnellement difficiles auxquels faisaient face les colons du fort de James pendant l’hiver de 1609-1610 sont révélés dans le traitement postmortem du corps de cette jeune fille », souligne ce scientifique.

« L’intention très claire était de démembrer le corps, de retirer le cerveau et les tissus du visage pour les manger », dit-il, notant que les dépeceurs ne savaient manifestement pas comment s’y prendre.

Ils ont tout d’abord essayé d’ouvrir le front mais sans succès. Ils ont ensuite asséné des coups sur l’arrière de la tête à l’aide d’une petite hache ou d’un couperet avant de pouvoir ouvrir le crâne, précise l’anthropologue.

Ces scientifiques ont pu aussi reconstituer des détails de la vie de cette jeune fille venue d’Angleterre en analysant le développement d’une molaire et le stade de croissance de l’os du menton. Il ne reste que 10% du squelette.

Ils ont ainsi estimé qu’elle était âgée d’environ 14 ans quand elle est morte mais n’ont pas pu déterminer la cause du décès.

Mais en utilisant une combinaison de technologies numériques et médicales, ces chercheurs ont pu reconstituer le probable visage de l’adolescente.

Ils ont d’abord passé au scanner les restes incomplets du crâne fragmenté et réalisé un modèle virtuel de la boite crânienne en assemblant numériquement tous les morceaux, tel un puzzle.

Ce modèle a été imprimé en trois dimensions, avant que le visage de la jeune fille soit reconstruit. Il sera exposé au Musée national d’histoire naturelle à Washington à partir du 3 mai, dans le cadre d’une exposition sur les dossiers de médecine légale du Chesapeake au 17e siècle.

Les restes du squelette de la jeune fille seront exposés à Jamestown près du site de sa découverte.

© 2013 AFP

http://actualites.ca.msn.com

10 réponses à “Etats-Unis: les premiers colons ont recouru au cannibalisme pour survivre

  1. Vous habitez donc à l’est des États-Unis? j’ai au moment lu cet histoire terrible dans le Washington Post en ligne, et vous l’aviez déjà publiée, vous êtes vite!! en Idaho nous sommes 2 heures plus tard que la côte Atlantique. On le disait qu’il y a avait eu du cannibalisme à Jamestown – mais on n’avait pas encore des épreuves assurées. Cela me rappelle du fameux groupe de voyageurs qui sont restés bloqués par la neige au Donner Pass dans la Sierra Nevada. Et cela a été en 1846! C’est une des tragédies disons récentes les plus terribles de l’histoire du Far West. Et ils n’étaient pas des premies colons dans le continent…

  2. C’est assez fréquent dans l’histoire (en cas extrème de manque de moyens de survie :

    En 1816, suite au naufrage de la frégate La Méduse, 139 marins et soldats s’entassèrent sur un radeau pendant 13 jours, pratiquant l’anthropophagie pour survivre. Il n’y eut que 15 rescapés. Voir également le tableau Le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault.
    Durant l’hiver 1846-1847, dans la Sierra Nevada en Californie, un groupe de colons bloqués par la neige eut recours à l’anthropophagie.
    On suppose que les membres de l’expédition Franklin en 1847 y eurent également recours.
    En 1881, l’expédition Greely se termine de manière aussi tragique
    En 1884, le navire La Mignonette fit naufrage, quatre hommes purent se réfugier sur un canot de sauvetage et trois survécurent en mangeant le quatrième. Sauvés par un autre navire, ils furent jugés et condamnés45.
    En 1972, une équipe de rugby uruguayenne se retrouva isolée pendant 72 jours sur un glacier de la cordillère des Andes à la suite d’un accident d’avion avant de recevoir du secours. Les 16 rescapés furent incités à l’anthropophagie (de leurs camarades décédés) par le médecin qui se trouvait parmi eux ; l’histoire retient qu’ils durent leur survie à cette décision. Cette tragédie donna lieu au livre et au film Les Survivants. Voir l’article consacré au vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya.
    Pendant les guerres mondiales, plusieurs actes de cannibalismes ont été commis, non seulement à cause de la famine, mais aussi de façon systématique par les camps ennemis, dont le Japon durant la Seconde Guerre mondiale. Exemple avec l’histoire de Nauru.
    La chanson traditionnelle Il était un petit navire évoque le cannibalisme de survie.
    L’affaire de Nazino est un cas saisissant : environ 6000 personnes, considérées comme déclassées, ont été déportées par Staline sur l’île de Nazino au printemps 1933. La nourriture étant rationnée à l’extrême, au moins une dizaine d’actes de cannibalisme humain ont été recensés.

      • Mais de rien chère amie lol !

        Celà n’empêche pas que je ne sais pas si ,même en cas extrème ,je pourrais manger de la chair humaine ! ….Imagines aussi un végétarien …

        • moi non … il y en a qui ont survécu en mangeant des le bois des arbres .. bon c’est pas l’idéal mais dans un pays comme ici perdu dans la nature, y’a moyen de survivre (sauf qu’on peut s’empoisonné .. un détail) mais en pleine mer c’est plus compliqué

  3. Il y a des cas ou il y a rien à manger même pas un arbre ou une bestiole rappelle toi de cet avion qui c’est écrasé en montagne en Colombie, ils sont devenus cannibalisme par obligation c’est ça qui les a sauver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s