Les enfants


Si les adultes se souviendrais ce qu’est être enfant .. peut-être qu’il n’y aurait pas des enfants de la guerre, torturés, violés, abandonné Mais il y aurait de la place dans toutes les sociétés du monde ..
Nuage

 

Les enfants

 

« Les enfants sont les personnes les moins bien comprises de la terre, et c’est parce que la terre est gouvernée par des grandes personnes qui ont oublié qu’elles furent aussi des enfants. »

Julien Green (dans « Mon Premier Livre en Anglais »)

VIDÉO. Viol: la vidéo en référence au viol de Steubenville plébiscitée par le Web, "A Needed Response"


A première vue je n’aurais pas mit ce billet et sa vidéo mais après avoir avoir lu … cette vidéo est malheureusement nécessaire pour montré aux  hommes qu’on doit traiter les femmes avec respects et ce même si elles sont dans une situation précaire .. Il faut quand apprendre qu’est ce qu’est le consentement et non spéculer
Nuage

VIDÉO. Viol: la vidéo en référence au viol de Steubenville plébiscitée par le Web, « A Needed Response »

 

« Salut les potes ! Regardez qui s’est évanouie sur le canapé ».

Tels sont les premiers mots du garçon sur la vidéo, fixant la caméra avec un regard lubrique tandis qu’on aperçoit une fille inconsciente affalée sur le canapé derrière lui.

« Devinez ce que je vais lui faire ».

Probablement pas ce que vous redoutez…

Le « pote » en question s’avance alors pour donner à la fille un oreiller, une couverture, et un verre d’eau avant de se retourner vers la caméra et de dire:

« Les vrais hommes traitent les femmes avec respect. »

En à peine 26 secondes, la vidéo de Samantha Stendal, étudiante à l’université de l’Oregon et intitulée « Une réponse nécessaire », est aussi courte qu’incisive. Adressée aux « violeurs de Steubenville… et d’ailleurs », l’objectif de la vidéo peut paraître évident, mais le message mérite d’être souligné, dans la foulée du procès du viol de Steubenville.

Reconnus coupables de viol sur une étudiant mineure qui avait été abusée après une soirée, lors de leur procès à Steubenville (Ohio), la présentatrice de la chaîne CNN a choqué il y a quelques jours l’opinion en se désolant de l’avenir contrarié de « deux jeunes hommes ayant un futur prometteur (…), de très bons étudiants, qui ont vu leur vie s’effondrer ». Ils avaient filmé leur crime et l’avaient posté sur Internet.

Vidéo virale

Adam Mordecai de Upworthy.com le résume bien quand il écrit :

 » Je n’arrive pas à croire que cette vidéo soit effectivement nécessaire. Et pourtant, les gars doivent apprendre ce que consentir veut dire ».

Depuis son téléchargement sur YouTube la semaine dernière, la vidéo de Stendal a été vue plus de 1,6 million de fois.

« J’espère que ce que les gens retiendront de cette vidéo est le fait que chacun doit traiter autrui avec respect » a déclaré Stendal, interviewé sur la chaîne KVAL News, à Seattle (état de Washington).

« Peu importe que nous soyons homme ou femme, nous devons nous écouter l’un l’autre et s’assurer qu’il y ait bien consentement. »

Le consentement était au centre du procès sur le viol de Steubenville qui a abouti le 17 mars à la condamnation de deux joueurs de football du lycée Ohio, pour le viol d’une jeune fille de 16 ans lors d’une fête très alcoolisée l’été dernier. L’affaire avait fait les gros titres nationaux et lancé les débats sur la question du consentement en état d’ivresse.

L’avocat de l’un des adolescents condamnés, Walter Madison, a déclaré auCleveland Plain Dealer quela victime « n’avait pas dit non de façon affirmative ».

Mais le magazine d’information culturelles The Nation, de tendance gauche, fait remarquer que : « L’absence d’un ‘non’ n’est pas la même chose que la présence d’un ‘oui’. Et tant que la culture et la loi américaines ne souligneront pas le côté proactif et explicite du consentement sexuel, les victimes de viol n’auront pas droit à la justice. »

http://www.huffingtonpost.fr

Les bisous de chat : de vrais baisers ?


Les chats semblent profité de petits moments de câlins pour nous faire une séance de léchage … Est-ce de l’affection comme on donne des bisous nous-même à l’animal .. ou autre chose ?
Nuage

 

Les bisous de chat : de vrais baisers ?

 

Il arrive souvent à Minet de venir faire un petit bisou sur notre joue, notre nez, ou notre oreille. C’est adorable, Minet fait des bisous, c’est un signe d’affection, voir d’amour forcément.

Eh bien, désolée de vous décevoir, mais non, pas forcément !

En premier lieu, il faut remettre les choses en place, et appeler un chat un chat, ce ne sont pas des bisous mais des léchages. Alors qu’est-ce donc qui peut provoquer des léchages de Minet ?

Que signifient les « bisous » des chats ?

Il existe une multitude de causes pouvant expliquer le bisou du chat sur son bipède.

Tout d’abord, notre transpiration. Notre peau est recouverte de notre transpiration, qui est chargée en sels minéraux et acide. Cette acidité et ces sels minéraux sont appréciés des chats. Quelque fois par manque, ou juste par goût, le chat dans ce cas lèchera le visage, le cou, les bras, les pieds, toutes les parcelles de peau qu’il aura à sa disposition.

Il y a aussi une bonne part de vicariance dans l’attitude de nos félins domestiques. Il nous voit nous embrasser, les embrasser, embrasser nos amis, notre famille, notre chien, sans trop savoir ou comprendre pourquoi, ils font vouloir rentrer dans notre clan, en adoptant nos codes sociaux, et donc en léchant le visage de son bipède, des autres chats ou même de Médor, le brave chien de la famille.

Une forme de respect ?

N’oublions pas non plus les fameux codes sociaux de nos chats : faire la toilette, ou lécher, un congénère revient à lui montrer son respect, ou à le réconforter suivant qu’il soit placé au-dessus ou en-dessous dans la hiérarchie sociale de Minet.

Lécher Félix, le vieux matou de la famille, arrivé des années avant Minet, revient à lui dire « je te respecte tu étais là avant moi » Et pour ce qui est de Minette, la petite dernière qui a rejoint la famille depuis quelques mois, en lui léchant la tête, on lui rappelle qu’on est au dessus d’elle, qu’elle doit se plier à notre rang et ne pas tenter de prendre les  acquis de Minet.

Donc forme de respect ou remise en place, tout dépend du contexte et de qui reçoit les fameux bisous.

Hygiène, et entraide

Et l’hygiène n’est pas de reste avec ces léchages ! Dans une communauté de chats, chacun aidera les copains du clan à faire sa toilette dans des endroits peu accessibles, comme derrière les oreilles, le dessus de la tête, le visage, toutes ces parties que Minet ne peut atteindre avec sa propre langue, Félix lui fera volontiers, en échange de quoi, Minet lui rendra la pareille par la suite. Une sorte d’entraide dont les humains pourraient s’inspirer bien souvent.

Alors ce matin le gros léchouillage sur le nez, c’était pourquoi ? N’oublions pas la part de magie dont nos petits compagnons nous font profiter au quotidien. Et oui, bien sûr qu’ils nous aiment Minet, Félix et la petite dernière, et je parie que certains de ces bisous en sont vraiment pour nous dire : « merci de veiller sur moi, je t’aime de tout mon petit cœur de chat ! ». 

Il y a certaines fois où il faut ne pas chercher le pourquoi du comment et juste profiter sans expliquer !

Gros bisous à tous les matous !

http://wamiz.com

Obstination en ligne Les débats virtuels rendraient plus amer et colérique


A lire certaines opinions sur des sujets chauds lancé sur le web, il est vrai que certaines opinions sont vulgaires et agressif. Comme quoi que s’exprimer sur Internet n’est pas toujours facile et que le respect de ce que pense les autres n’est pas toujours respecté
Nuage

 

Obstination en ligne

Les débats virtuels rendraient plus amer et colérique

 

Obstination en ligne - Les débats virtuels rendraient plus amer et colérique

Photo Gina Sanders / Fotolia

Débattre et s’obstiner en ligne n’a pas que des bienfaits et mènerait tout droit à des troubles de l’humeur.

Un sujet chaud de l’actualité vous touche et vous fait réagir? Vous lisez un article ou un commentaire sur la Toile et vous vous devez de répondre, mais vous devriez peut-être lire ce qui suit avant de passer à l’acte.

Selon deux nouvelles études, rapporte The National Library of Medicine, les débats virtuels sur le web n’apportent que très peu de satisfaction au final. En fait, ces échanges ont beaucoup plus de chance de vous rendre plus amer et colérique que de vous soulager.

La première étude allègue que la plupart des commentateurs virtuels affirment ressentir un sentiment positif juste après avoir publié une opinion, mais qu’ils se sentent davantage frustrés et en colère à long terme. De plus, il arrive souvent que l’on s’exprime mal sous le coup de la passion ou de la colère, ce qui peut mener à des regrets.

La deuxième étude pousse plus loin l’aspect psychologique de la chose, affirmant que lire et écrire des commentaires négatifs sur la Toile est un comportement associé à des changements d’humeur négatifs.

Ces récentes recherches, publiées dans le Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking par des chercheurs de l’Université de Wisconsin-Green Bay, concluent que plusieurs comportements du genre sur le web dénotent un sentiment d’exclusion, d’impuissance ou de frustration de la part des internautes concernés.

http://fr.canoe.ca

Sur les femmes et la graisse au ventre


Tout au long de la vie d’une femme, des changements s’opèrent sur son corps mais quand viens les années de ménopause le corps a tendance d’accumuler les graisses au ventre et les problèmes de santé peuvent se présenter …
Nuage

 

Sur les femmes et la graisse au ventre

 

Une femme avec un surpoids

Photo :  iStockphoto

La relation entre l’apparition des graisses et l’œstrogène chez la femme est maintenant mieux comprise grâce aux travaux de la Pre Sylvia Santosa de l’Université Concordia et Michael D. Jensen, de la clinique Mayo aux États-Unis.

Les deux auteurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Diabetes, ont découvert que certaines protéines et enzymes sont plus actives chez les femmes en postménopause. Ce phénomène explique pourquoi elles accumulent des réserves lipidiques plus importantes, particulièrement  au ventre.

Contexte
Les hommes portent généralement leur excès de graisses à l’abdomen. Les femmes, pour leur part, ont plus souvent tendance à prendre du poids aux hanches et aux cuisses. Une réalité qui change après la ménopause.


À ce moment-là, plusieurs femmes constatent que leur corps commence à entreposer les graisses comme celui des hommes. Ce phénomène indique l’existence d’un lien entre l’œstrogène et la constitution de réserves adipeuses. Cette réalité a été confirmée par de nombreuses études. Les mécanismes sous-jacents demeuraient cependant mal expliqués.

Il existe une grande différence entre la graisse dermique, située sur nos hanches et nos cuisses, et la graisse viscérale, qui couvre l’abdomen. La première est plutôt inoffensive alors que la deuxième est plus dangereuse. Elle peut en effet mener aux diabètes, aux maladies cardiaques et à certains cancers.

Les femmes en postménopause risquent de devoir affronter ces problèmes de santé lorsqu’elles accumulent plus de graisse viscérale. La compréhension du lien entre ce type de graisse et les niveaux d’œstrogène réduits associés à la ménopause est importante.

L’étude

Le duo de chercheurs a étudié l’entreposage des graisses chez les 23 femmes avant et après la ménopause. Ces participantes appartenaient au même groupe d’âge et se ressemblaient sur le plan de l’indice de masse corporelle et de la composition des tissus adipeux. Ces similitudes ont permis de mettre en évidence les effets de l’œstrogène sur l’absorption et l’entreposage des graisses.

De plus, ils ont découvert que les femmes en postménopause brûlent moins de graisses que leurs semblables en préménopause. Non seulement leurs cellules en emmagasinent davantage, mais elles sont également plus réticentes à s’en défaire.

« Collectivement, ces changements dans les processus corporels peuvent surprendre et même bouleverser les femmes qui n’avaient jamais eu de difficulté à gérer leur poids. » — Pre Santosa

Selon la Pre Santosa, ces nouvelles connaissances seront utiles aussi bien aux femmes en postménopause et à leur médecin qu’aux chercheurs qui s’intéressent à l’obésité en général. Elles pourront aider à cibler la lutte contre l’obésité.

La bedaine d'un homme 

Photo :  iStockphoto

Le saviez-vous?

En mai 2012, des chercheurs suédois de l’Université de Göteborg affirmaient que l’apparition de la bedaine de bière ne serait pas liée à la consommation de cette boisson.Selon eux, la bière n’est pas le coupable numéro 1 du gonflement du ventre. Il pourrait plutôt être associé à un laisser-aller général de l’individu.

http://www.radio-canada.ca

États-Unis Bébé déchiqueté par sept pitbulls


Qu’importe la race du chien, jamais laissé un jeune enfant seul avec un chien (et même avec des chats).. et 9 chiens qui ont accès a la maison c’est beaucoup trop, je pense qu’il y a eu un mauvais jugement de la part des maitres .. et c’est une petite fille qui en a payé le prix ainsi que 7 chiens .. et son frère de 12 ans est trop jeune pour être responsable
Nuage

États-Unis : Bébé déchiqueté par sept pitbulls

Bébé déchiqueté par sept pitbulls

Crédit photo : archives Agence QMI

TVA Nouvelles

Une petite fille de 21 mois a connu une fin atroce en Géorgie alors que les sept pitbulls de la famille l’ont déchiquetée à mort dans la cour arrière de la maison.

«Quand nous sommes arrivés et que nous avons discuté avec les ambulanciers, ils nous ont dit que le bébé était déjà froid», a raconté le shérif de Bryan County, James Beatty, au Savannah Morning News. «Il n’y avait plus rien à faire», a ajouté le policier du sud des États-Unis.

La petite avait l’habitude de jouer avec les chiens

Toujours d’après le shérif Beatty, le frère de 12 ans de la petite aurait oublié l’enfant après avoir joué avec elle ou cru qu’elle était retournée à l’avant de la maison.

C’est la grand-mère de la bambine qui était assoupie qui a entendu des cris. Elle s’est aperçue trop tard du drame qui s’est joué dans la cour. Le bébé était déjà mort.

«Tous les chiens ont accès à la maison, a précisé le policier. Les neuf. La petite avait l’habitude de jouer avec les chiens. Quelque chose a fait qu’ils se sont rués sur elle, on ne sait pas quoi.»

Les sept pitbulls, dont certains sont croisés, ont été abattus sur place par la brigade de Bryan County qui s’occupe du contrôle des animaux.

Les deux autres chiens, qui n’ont pas participé à l’attaque, et qui ne sont pas des pitbulls ont été épargnés.

La petite victime aurait eu deux ans en juin.

http://tvanouvelles.ca

SHERBROOKE Elle se fait voler son fauteuil roulant


Tout les vols sont des coups bas mais ce vol est le comble .. Un vol d’un fauteuil roulant motorisé qui cloitre une étudiante a la maison a cause de son handicap .. Il y a des gens qui n’ont vraiment pas de respect pour rien
Nuage

 

SHERBROOKE : Elle se fait voler son fauteuil roulant

 

CAPTURE D’ÉCRAN / TVA NOUVELLES

Atteinte de nanisme diastrophique, elle souhaite ardemment qu’on le lui rende.

SHERBROOKE – Une jeune femme de 26 ans de Sherbrooke s’est fait voler son fauteuil roulant motorisé en fin de journée, mardi. Atteinte de nanisme diastrophique, elle souhaite ardemment qu’on le lui rende.

Le fauteuil roulant, d’une valeur de 8000 $, a été fait sur mesure pour Johannie Blais. Tout a été conçu pour elle allant des coussins aux appuis-bras et appuis-pieds.

Sans son véhicule, elle ne peut simplement pas se déplacer.

«Je n’ai pas de véhicule et à l’extérieur je ne peux pas me déplacer en béquilles. Mes jambes n’ont pas l’endurance physique qui me le permet. Si je n’ai plus ce fauteuil, je suis confinée chez moi», a expliqué l’étudiante.

Son véhicule lui a été volé alors qu’elle était chez des amis rue Wellington Nord.

Les policiers de Sherbrooke ont été alertés et Johannie a pris sur elle d’aviser les ambulanciers, les chauffeurs de taxi dans l’espoir qu’on lui rende son seul moyen de se déplacer.

http://www.journaldequebec.com